Définition de : môme

  • môme
    • ■ (enfant) Enfant, petit enfant, bébé, petit ; fils, fille ; jeune, adolescent ; ■ (fille, jf) fille, jeune femme, amante, maîtresse, prostituée ; ■ (homosexualité) jeune homosexuel, homosexuel passif (bagne), femme de galère ; forçat qui sert de femme ; ■ terme de familiarité, type ; ■ préfixe devant nom ou sobriquet d'une personne (homme ou femme, plutôt jeune) ; ■ jeune condamné ; □ ma chérie, ma femme (souteneur, lesbienne) ; une jeune femme ; □ petite amie (sentimental, amoureux) ; □ faire un enfant, avoir des enfants ; □ en appellatif, d'h. vieux à h. jeune
    • fréquence : 289
    • id : 1871

môme & mome ; maume ; la môme ; la môme X ; le môme X ; □ ma môme ; une môme ; □ peite môme ; □ faire un môme ; avoir des mômes ; □ tout môme ; □ être môme ; □ môme n.m., n.f.

Définition

■ (enfant) Enfant, petit enfant, bébé, petit ; fils, fille ; jeune, adolescent ; ■ (fille, jf) fille, jeune femme, amante, maîtresse, prostituée ; ■ (homosexualité) jeune homosexuel, homosexuel passif (bagne), femme de galère ; forçat qui sert de femme ; ■ terme de familiarité, type ; ■ préfixe devant nom ou sobriquet d'une personne (homme ou femme, plutôt jeune) ; ■ jeune condamné ; □ ma chérie, ma femme (souteneur, lesbienne) ; une jeune femme ; □ petite amie (sentimental, amoureux) ; □ faire un enfant, avoir des enfants ; □ en appellatif, d'h. vieux à h. jeune

ALL : kleines Kind, Dirne / ANG : Child ; baby / IT : bambino, fanciullo
fréquence : 289
registre ancien : 8 registre moderne : 5

synonyme : enfant, homosexuel, sodomite, pédéraste, fille (jeune femme, adolescente), maîtresse, concubine, amante famille : môme usage : homosexualité, forçat, bagne

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1821.

1821 1829 1829 1829 1831 1833 1833 1835 1835 1836 1836 1844 1846 1846 1847 1849 1850 1853 1866 1870 1871 1872 1876 1876 1877 1880 1880 1884 1885 1885 1886 1886 1887 1887 1889 1889 1890 1891 1891 1893 1894 1897 1897 1897 1897 1897 1898 1898 1898 1899 1899 1900 1900 1900 1901 1901 1903 1904 1905 1905 1906 1907 1908 1910 1911 1914 1914 1914 1914 1914 1914 1915 1915 1915 1915 1915 1915 1916 1916 1917 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1920 1921 1921 1921 1921 1922 1923 1924 1924 1925 1925 1926 1927 1927 1928 1929 1929 1930 1930 1930 1931 1932 1932 1932 1932 1932 1933 1933 1934 1935 1935 1935 1935 1937 1938 1938 1938 1938 1939 1943 1945 1946 1946 1946 1946 1947 1947 1947 1947 1947 1947 1947 1948 1948 1949 1949 1950 1951 1952 1952 1952 1952 1952 1953 1953 1953 1953 1953 1953 1953 1953 1954 1954 1954 1954 1954 1954 1954 1954 1954 1955 1955 1955 1955 1955 1955 1955 1955 1956 1956 1956 1957 1957 1957 1957 1958 1959 1959 1960 1960 1960 1961 1961 1962 1963 1963 1963 1963 1963 1964 1964 1965 1965 1965 1967 1967 1967 1968 1966 1968 1969 1969 1969 1969 1970 1971 1972 1972 1973 1974 1974 1975 1975 1975 1976 1976 1976 1976 1976 1977 1977 1978 1979 1979 1979 1979 1979 1979 1979 1979 1980 1980 1980 1980 1980 1981 1981 1981 1981 1982 1982 1982 1983 1983 1984 1984 1984 1985 1985 1990 1990 1990 1991 1991 1993 1994 1994 1995 1995 1995 1998 1999 1999 2001 2002 2003 2004 2006 2007 2008 2008 2009 2009 2011 2012 2013 2015 xxxx xxxx xxxx xxxx xxxx xxxx

1871.jpg: 700x481, 76k (15 février 2013 à 13h24) 1871_noel_voiyen-l_ami_de_la_mome_pognon.jpg: 426x685, 121k (08 septembre 2017 à 22h07)

Citations

<51 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

MÔME, subst. A. Fam., au masc. ou au fém. Jeune enfant, adolescent(e). J'ai ici la fille de mon frère avec ses mômes (FLAUB., Corresp., 1865, p.42). Sur chaque banc des Allées, il y a deux dames qui cancanent, et partout ces mômes éternels, morveux, piaillants, insupportables (GENEVOIX, Mains vides, 1928, p.40): 1. Vous savez que je n'ai plus huit ans. Je sais. Non; pour vous je serai toujours la sale môme qui donnait des coups de pied dans la cheminée. BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p.20. [En fonction d'attribut et souvent précédé d'un intensif (trop, tout, etc.)] Le plateau c'est à nous. T'es trop môme pour savoir ça (CARCO, Équipe, 1919, p. 188). Ce qui est môme, c'est de dire: les femmes... (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 82). B. Pop., au fém. 1. Jeune fille, jeune femme. Si vous étiez belle môme et si vous aviez vingt ans, je ne dis pas (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p.18): 2. T'es tout'nue / Sous ton pull / Y'a la rue / Qu'est maboule / Jolie môme... L. FERRÉ, Jolie môme ds L. CANTALOUBE-FERRIEU, Chanson et poésie des années 30 aux années 60, Paris, Nizet, 1981, p.453. [Suivi d'un patronyme ou d'un surnom] Voici Mon légionnaire, avec la tête de la môme Piaf, en mauve... (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p.86). 2. [Gén. précédé d'un adj. poss.] Maîtresse, épouse. Qu'est-ce que tu veux que j'aille foutre entre toi et ta môme? (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p.100). Prononc. et Orth.: [mo:m]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. a) 1821 « jeune garçon, jeune adolescent » (DESGRANGES, Petit dict. du peuple); b) 1821 « enfant, par rapport aux parents » (ANSIAUME, Arg. bagne Brest, fo 15 vo, § 474: ma larque [...] s'arrangera avec ses mômes); c) 1841 « jeune homosexuel » (MOREAU-CHRISTOPHE, Français peints par eux-mêmes, Les Détenus, t.4, p.90); 2. a) 1845 fém. « jeune fille » (RABAN, Myst. Palais-Royal, t.1, p.18); b) 1864 « maîtresse » (s. réf. ds ESN., peut-être d'apr. ROSSIGNOL, Dict. arg., 1901, p.127, qui cite une chanson de 1864: J'te vas lâcher un pain: la môme [jeune femme, mignarde] était gironde); 1866 (DELVAU, p. 257: Môme s. f. Jeune fille, maîtresse). Prob. issu d'un rad. mom-, exprimant les sons primitifs que fait entendre l'enfant (BL.-W.5, FEW t.6, 3, pp.60-61). Fréq. abs. littér.: 521. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 9, b) 436; XXe s.: a) 1767, b) 910. Bbg. CHAUTARD Vie étrange Arg. 1931, p.122. PAULI (I.). Enfant, garçon, fille ds les lang. rom. Lund, 1919, 416 p. QUEM. DDL t.21 (s.v. mômichon). SAIN. Arg. 1972 [1907] p.253, 313 (s.v. momignard). SPITZER (L.). Literaturblatt für germanische und romanische Philologie 1921, t.42, p.23. TUSSEAU (J.-P.). Notes sur l'étymol. de môme et momerie. Romania. 1975, t.96, pp.547-552. (tlfi:môme) /

  • French babies are wrapped up in bands like mummies (MAR)
  • Mot pop. d'orig. obscure ; on a évoqué un rad. expressif mom- qu'on trouve dans momon « masque », momier « grimacier » ; l'enfant est un « grimacier », un « petit singe »; P. Guiraud allègue le rad. mamm- « téter », avec labialisation du [a] (GR)
  • Au féminin quand il s'agit d'une femme, mais parfois au masculin (gb)
  • 1821 ; une môme : 1864 : une jeune fille, une jeune femme (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.