Définition de : dégringoler

dégringoler & redégringoler ; faire dégringoler ; se laisser dégringoler ; dégringoler sur qqun ; dégringoler dessus v. intr., v.tr.

Définition

■ (absolument) Tomber, chuter ; (fig.) descendre socialement, déchoir, décliner, baisser, tomber dans la misère ; ■ (fig.) tomber (pluie, coups, etc.), se succéder vite ; ■ descendre vite (les escaliers, etc.), glisser, arriver en vitesse, se précipiter ; □ faire tomber ; □ se jeter à terre ; □ tomber sur

fréquence : 200
registre ancien : 7 registre moderne : 5

synonyme : descendre, chute, chuter, tomber, tombé, faire tomber, faillite, banqueroute, faire faillite famille : dégringol- (descente, chute)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1662.

1757 1828 1830 1832 1832 1832 1834 1850 1851 1851 1854 1861 1863 1870 1880 1880 1881 1882 1887 1887 1888 1888 1889 1889 1892 1894 1899 1899 1899 1900 1901 1903 1904 1904 1904 1904 1905 1905 1907 1908 1909 1910 1910 1911 1911 1911 1912 1912 1912 1914 1914 1915 1915 1915 1915 1916 1916 1916 1916 1916 1916 1917 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1918 1918 1918 1918 1918 1914 1919 1920 1921 1921 1922 1922 1924 1924 1925 1925 1925 1926 1927 1927 1927 1927 1927 1927 1929 1931 1932 1933 1935 1935 1935 1936 1937 1937 1937 1938 1939 1939 1942 1944 1945 1945 1946 1946 1947 1947 1948 1948 1949 1949 1950 1950 1951 1952 1952 1953 1953 1953 1953 1954 1954 1954 1954 1955 1955 1955 1955 1955 1956 1956 1957 1957 1957 1957 1958 1959 1960 1960 1961 1962 1963 1964 1964 1966 1967 1967 1968 1966 1971 1971 1972 1972 1973 1973 1974 1974 1975 1976 1976 1976 1976 1979 1979 1980 1980 1981 1982 1982 1982 1982 1982 1982 1983 1984 1985 1985 1990 1993 1994 1995 1995 1995 1995 1999 1999 2003 2003 2004 2006 2007 2013 xxxx

Citations

<21 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

DÉGRINGOLER, verbe. I. Emploi trans. A. [Le suj. désigne un nom de pers., le compl. d'obj. interne un nom de lieu] Descendre très rapidement en courant, en sautant. Dégringoler un escalier, des marches, quatre à quatre, derrière qqn; dégringoler une falaise, un talus. En dégringolant à pied les lacets inondés de la route (AMIEL, Journal, 1866, p. 402). À peine informée par Céleste, elle dégringolait la pente de toute la vitesse de ses longues jambes (BERNANOS, Crime, 1935, p. 743). Kéroual dégringola l'échelle (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 47). P. métaph. Dégringoler jusqu'en bas la pente du médiocre (ZOLA, Nos aut. dram., 1881, p. 172). Étymol. et Hist. 1595 desgringueler intrans. « faire une chute » (Voyage du Seigneur de Villament ds HUG.); 1662 dégringoler (RICHER, L'Ovide bouffon ds BRUNOT t. 3, 1, p. 224). Du m. néerl. crinkelen « friser, boucler (de cheveux) », faisant lui-même partie d'une famille germ. occidentale krink (krank, krunk) ayant le sens gén. de « tourner », cf. m. h. all. krinc, kringe « cercle, anneau » (LEXER), kringel « cercle » (ibid.), m. b. all. krink « anneau, cercle » (LÜBBEN), kringel « id. » (ibid.), m. néerl. crinc, néerl. kring « cercle » (VERDAM). La personne ou l'objet qui dégringole semble décrire des cercles successifs, contrairement à celui ou celle qui tombe en chute libre, d'où l'emploi fig. en fr. Cf. encore m. fr. gringoller « dégringoler » (1583, Cl. GAUCHET, Le Plaisir des champs, p. 226 ds GDF.), prob. dér. régr. de dégringoler. Dé- indique ici le point de départ. (tlfi:dégringoler) /

  • De dé-, et anc. franç. gringoler (1583), de gringole « colline », du moyen néerl. crinc « courbure » (GR)
  • 1662 (mais : desgringueler, 1595) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.