languefrancaise.net

Les citations de Bob

« Un dictionnaire sans citation est un squelette », la formule est connue. Bob compte environ cent mille citations, « puisées dans les Auteurs », quasiment toutes issues de mes lectures. Elles sont automatiquement intégrées dans les notices de Bob auxquelles elles sont attachées.
Les pages de ce répertoire /Citation permettent de les rechercher et de les afficher hors de ce cadre.

  • Note : Les recherches faites à partir de ce répertoire sont limitées aux citations. Pour faire une recherche dans Bob, il faut changer de page.
  • Note 2 : Pour une même recherche, de nombreuses citations apparaîtront en double ou en triple. La raison est que, dans un premier temps, lorsque je travaillais avec une base de données, il était ici plus simple de copier/coller plusieurs fois une même citation attachée à plusieurs entrées que de faire des relations. Depuis que je travaille directement avec PmWiki les citations sont uniques et attachées à autant de notices que nécessaire.

Aide.Citations | Rechercher une citation

Dernières citations ajoutées

–Alors moi ? –Il t'en veut pas eh, [sucette] ! J'y ai fait comprendre que t'étais un bon mec au fond
121243 | 1934. Guerre | 83319

Elle lui pleure plein la figure. Elle jouit comme une fontaine.
121242 | 1934. Guerre | 83318

Je lui en place un solide alors en plein tarin. Ça saigne. L'Angèle alors elle change de disque. Elle se met à pleurer. Elle se précipite à son cou.
121241 | 1934. Guerre | changer de disque

Je prends mon élan, du gauche pas trop fort. Je lui mure un peu le plat de la joue. Au fond j'ai peur de lui faire mal.
121240 | 1934. Guerre | murer

Une heure passe. Je me dis Angèle étrennera pas. L'heure de la sieste est passée où l'Anglais baise volontiers, le soir il est trop saoul.
121239 | 1934. Guerre | étrenner

Le mec a juste le temps de se commander un blanc gommé !
121238 | 1934. Guerre | blanc gommé

La ville était plus sûre du tout. Sur la place Majeure y avait du vertige constant à cause des explosions. L'abreuvoir était détruit. Les régiments de passage, tellement c'était repéré, se grouillaient de se planquer
121237 | 1934. Guerre | être repéré

T'as compris ? –Oui, que je fais. –Alors barre.
121236 | 1934. Guerre | se barrer

Elle fait la grimace tellement qu'il la défonce. Je l'avais dit qu'elle était fragile.
121235 | 1934. Guerre | défoncer

Au pas, au trot, au galop, et puis il saute l'obstacle, un coup de cul, encore un autre, pas violent, il la bourre que c'est beau.
121234 | 1934. Guerre | coup de cul, bourrer

Il est rouquin lui aussi et musclé alors, comme un cheval.
121233 | 1934. Guerre | 83317

En plus des yeux c'est la peau son genre. Le jour sur la peau des rousses c'est terrible pour le bitard.
121232 | 1934. Guerre | bitard

Si t'es gentil, si t'es bon môme, tu me boufferas l'oignon comme j'aime… Ça sera comme si on était mariés.
121231 | 1934. Guerre | bouffer l'oignon

Moi j'en étais aussi pour l'émancipation du foyer. J'en avais marre d'être fauché
121230 | 1934. Guerre | ne pas en être pour

Moi que je fais la compromise. Je pousse des cris, je me roule de me marrer en douce. C'est un vrai coup de cinéma.
121229 | 1934. Guerre | cinéma

Y a pas plus con qu'un Anglais quand ils bandent […] Ils sont tout cons quand ils te voient rentrer. Ils savent plus comment se faire pardonner de l'avoir en l'air.
121228 | 1934. Guerre | l'avoir en l'air

[entrée du faux mari pendant que sa femme fait un client] Je dis merde ! c'est mon mari… Les Anglais alors dans ces cas-là tu parles qu'ils font une sale bouille… […] C'est eux qui offrent du pognon, toujours eux, t'as pas besoin de te déranger, ils savent… Je l'ai refait vingt fois le business avec Dédé alors je te dis que c'est du tout cuit… Y a pas plus con qu'un Anglais quand ils bandent
121227 | 1934. Guerre | faire le business, du tout cuit

Quand il est dur, bien dur, je le suce… Alors tu rentres d'un coup dans la tôle sans frapper. […] Je dis merde ! c'est mon mari… Les Anglais alors dans ces cas-là tu parles qu'ils font une sale bouille…
121226 | 1934. Guerre | faire une sale bouille

Quand il est dur, bien dur, je le suce…
121225 | 1934. Guerre | 83313

Le truc d'Angèle c'était de tomber de l'officier anglais, rien que du britannique, et de la classe élevée, celle qu'a peur d'être vue en train de baiser.
121224 | 1934. Guerre | truc

C'est elle qui payait tous les picolos.
121223 | 1934. Guerre | piccolo

Encore Angèle qu'était pas croyable comme pernicieuse, je l'ai su plus tard, elle trouvait moyen de la sucer quand elle rentrait avec elle et la faisait jouir des deux trois fois.
121222 | 1934. Guerre | pas croyable, sucer

C'est écoeurant quand on a vu pendant des mois les convois d'hommes et de tous les uniformes défiler dans les rues comme des bancs de saucisses, kakis, réserves, horizons, vert pomme, soutenus par les roulettes qui poussent tout le hachis vers le gros pilon pour con.
121221 | 1934. Guerre | 83310, 83311, 83312

Faudrait pouvoir passer dans un pays à l'étranger où on se tue pas. Mais j'avais pas la santé, pas l'argent, pas rien.
121220 | 1934. Guerre | 82930

–Graine de cul, compte tes sales tripes, eh sale con tu vas te prendre les pieds dans ta médaille…
121219 | 1934. Guerre | 83309

puis, il disait aux gamins qui l'entouraient : –Tâchez de ne pas marcher sur le bord de la galerie, tas de graines de culottes
19899 | 1887. Paris qui s'efface | graine de culotte

Vous me reverrez jamais peaux de fesses. Vous y retournez tous au casse-pipe.
121218 | 1934. Guerre | peau de fesse

Je l'examinais bien la salope avec ses voiles genre céleste qui faisait des papouilles aux plus entamés
121217 | 1934. Guerre | entamé

Je fraternisais pas beaucoup avec les autres pisseux.
121216 | 1934. Guerre | pisseux

Pour l'expérience je vieillissais d'un mois par semaine. C'est le train qu'il faut aller pour pas être fusillé dans la guerre. Moi je vous le dis.
121215 | 1934. Guerre | 75091

Le tringlot Giboune, lui qui foirait encore dans son froc actuellement quand l'avion de midi passait au-dessus de la turne, il arrêtait pas de pavoiser à propos de sa petite blessure.
121214 | 1934. Guerre | foirer

Cascade est sorti. Tac, tac, on a entendu les menottes.
121213 | 1934. Guerre | 83308

Alors c'est vrai Cascade est allé aux chiots s'asseoir puisque c'était l'endroit où le papillon était allumé toute la nuit.
121212 | 1934. Guerre | 83307

–Va te faire tringler hé hé sale con et qu'on le fusille vraiment ce mec-là et qu'il nous fasse plus chier.
121211 | 1934. Guerre | 83306

Y a le vieux tringlot du 12, un vrai RAT qui était à l'autre bout, qui était plein de diabète et qui se soulève.
121210 | 1934. Guerre | 83305

si c'est comme ça j'irai lire dans les chiots, je verrai plus au moins vos gueules de raies, puisque je vous gêne pour vous branler plus long, plus court, bande de lopettes.
121209 | 1934. Guerre | lopette

il y a balancé sa canne à travers la piaule au ras de la bougie. Cascade se lève et veut lui murer la gueule. Ça faille tourner en tragédie. On se traitait de cons à pleins tuyaux.
121208 | 1934. Guerre | murer

–T'es pas noyé mais t'auras la crève quand même et la grelotte, je lui dis. Il ramenait pas. –Va chercher du rhum et fous-moi la paix.
121207 | 1934. Guerre | grelotte, ramener

Lola – faut-il qu'elle ait la grelotte – est venue tout près et me souffle dans l'oreille
21567 | 1952. Une fille du tonnerre | grelotte

Y faisait vilain alors Cascade. Y avait heureusement personne pour nous voir et y faisait assez chier.
121206 | 1934. Guerre | 83304

Prétentieuse comme elle est je suis bien tranquille qu'elle a tout dit devant le monde exprès pour t'humilier…
121205 | 1934. Guerre | être tranquille

t'es sûr de rien du tout, tu sais même pas si l'Angèle a vraiment fait ce qu'elle dégueule, et tu te bouffes les foies…
121204 | 1934. Guerre | 83303

C'était des mouvements absurdes de ronde qu'il nous faisait décrire à nous deux Cascade en somme, avec ses lubies à la con.
121203 | 1934. Guerre | à la con

Que dans trois ou quatre heures à peine on serait bombardés nous aussi si on restait là. Qu'il fallait qu'on se barre en vitesse. Comme fut dit fut fait, clopin-clopant.
121202 | 1934. Guerre | ce qui fut dit fut fait

On les a pas faits les mille mètres. À trois cents mètres à peine y a un guignol qu'est sorti de derrière une guérite, avec son mousquet et sa baïonnette emmanchée, une vraie furie.
121201 | 1934. Guerre | guignol

Les cognes anglais étaient pas meilleurs, les Belges bien plus crasses.
121200 | 1934. Guerre | 83302

On a vivement été s'en foutre une plâtrée à la cuisine, du riz c'était, et puis on est sortis.
121199 | 1934. Guerre | plâtrée

–Ça va pas, qu'il a fait. –Ça va pépère au contraire, que je lui ai dit. Ça va glorieusement.
121198 | 1934. Guerre | pépère

Tu sais les bourres du corps d'armée sont venus à deux demander Cascade, c'était pour un renseignement qu'ils ont dit…
121197 | 1934. Guerre | bourre

Finalement on est arrivés juste au poil au sifflet du quai sur le quai.
121196 | 1934. Guerre | au poil

Bander un coup féroce mais ne pas céder à la branlette.
121195 | 1934. Guerre | branlette

Non je la fermerai pas, non je la fermerai jamais sale raclure de charogne…
121194 | 1934. Guerre | 83301

Va chercher un homme si tu veux, tu verras s'il me fait taire. Y en-a-t-il un là-dedans, bande de connards, qui s'aligne pour me faire taire. Personne n'a répondu bien sûr.
121193 | 1934. Guerre | aligner

tu me feras jamais taire tu m'entends. Elle est pas née la gonzesse qui m'éteindra, elle est pas née… que je dis.
121192 | 1934. Guerre | il n'est pas né celui qui

Tiens écoute raclure de putain si je chante pas encore, écoute.
121191 | 1934. Guerre | 83299

il est bigame oui bigame et qu'il est marié avec de faux papiers… que sa première, elle est en mains aussi, à Toulon oui et qu'elle porte son vrai nom…
121190 | 1934. Guerre | être en main

Impossible d'aller faire dodo, sans avoir tout d'abord enfilé quelque conasse accueillante. Je me mis en chasse. Je draguai sur les boulevards, dans les bars, dans les dancings. Mais ce soir-là, toutes les filles comestibles étaient déjà en main.
101079 | 1970?. Paris passionnément | être en main, comestible

si un autre oubliait que tu es en mains, comme Rico n'est pas en état, je ferais le nécessaire
38903 | 1957. Carnaval à cinq | être en main

Non ma loute, c'est marre et je t'emmerde, t'es pourri, reste pourri.
121189 | 1934. Guerre | loute

Dis encore un mot saloperie que je te carabosse ta putain de gueule de carafe !
121188 | 1934. Guerre | 83297, 83298

mais quand même y avait encore des choses qu'elle pouvait pas dire et s'en tirer comme ça.
121187 | 1934. Guerre | comme ça

–J'en pousserai une si ça me fait plaisir et puis c'est pas toi gueule de raie qui me la fera boucler ! –Essaye, qu'elle a dit. Essaye pour voir un peu pour te rendre compte !
121186 | 1934. Guerre | 67019

Quand elles allaient vers la cuisine porter les plats fallait qu'elles franchissent deux marches, ça découvrait un peu leurs molletons.
121185 | 1934. Guerre | molleton

Ma mère, avec sa jambe « de laine » comme elle disait, peinait pour gravir chaque étage, ne se rassasiant pas de trouver tout admirable dans la demeure de M. et Mme Harnache. […] Elle boitait d'avoir tant parcouru les escaliers en plus du chemin de fer et des pavés de la ville.
121184 | 1934. Guerre | jambe de laine

Je suis sûr qu'elle a un coquin, à moins qu'en plus elle soye gousse et que j'm'en aye jamais gouré.
121183 | 1934. Guerre | coquin, gousse

C'est malheureux ce que ça vous apporte la guerre, tu diras ce que tu voudras.
121182 | 1934. Guerre | on dira ce qu'on voudra, mais X

Qu'ils me la refoulent sur Paris et qu'elle aille se faire tasser par ses nègres.
121181 | 1934. Guerre | 83296

Elle profite des situations où qu'on est, mais ça durera pas, tu vas la rattraper quand elle aura reçu le coup dur. Elle sera toujours contente que tu reprennes ses charres et c'est bien urgent.
121180 | 1934. Guerre | 83295

Je me gonflais grâce à la médaille, lui c'était quelque chose qui le minait au contraire […]. Il avait plus son bluff pendant que je prenais du poids
121179 | 1934. Guerre | prendre du poids

tu ne seras jamais aussi atroce et déconneur que le monde entier.
121178 | 1934. Guerre | déconneur

D'abord comme j'étais derrière mon traversin à m'astiquer un peu, je me méfie.
121177 | 1934. Guerre | s'astiquer

T'as pas la caisse pour jouer l'homme Angèle, ça te montera à la tête, ça fera ton malheur, plus qu'à moi encore…
121176 | 1934. Guerre | 83294

–Ton tapin, qu'elle lui a dit tout de suite à Cascade, tu pourrais pas lui apprendre à se laver la fente avant de coucher ?
121175 | 1934. Guerre | fente

Elle pouvait pas respirer l'apprentie doublard, la bonne Destinée. Elle demeurait pourtant dans sa piaule.
121174 | 1934. Guerre | ne pas respirer qqun

Les Belges surtout c'était des vaches. Y a pas plus carnes comme policiers.
121173 | 1934. Guerre | carne

C'est rien ce qu'il avait, Cascade, à côté de moi.
121172 | 1934. Guerre | 77422

Y avait des moutons qui broutaillaient en pleine verdure.
121171 | 1934. Guerre | 51640

Tous les autres mecs sauf les agoniques, ils se marraient à l'entendre fumer contre sa môme.
121170 | 1934. Guerre | fumer

je leur ferai une descente de lit aux cognes tu m'entends, une descente de lit rien qu'avec la peau de ses fesses à l'Angèle tellement que j'aurai souqué dessus avant de la lourder.
121169 | 1934. Guerre | souquer, lourder

Je suis sûr qu'elle en retourne avec tout le monde. Elle va se faire poisser et puis sûrement qu'elle me donnera…
121168 | 1934. Guerre | en retourner

Je t'ai foutu les foies hein Cascade, je te possède moi… J'en ai marre de ta gueule de raie…
121167 | 1934. Guerre | gueule de raie

–Montre-lui, ou je te fous ma canne à travers la gueule !
121166 | 1934. Guerre | en travers de la gueule

T'échauffe pas Loulou. Si t'es un pote quand tu rebanderas je te la ferai tringler la mignonne et je veux qu'elle reluise, émue comme pour un officier.
121165 | 1934. Guerre | Loulou, tringler

pour que je regrimpe à l'échelle fallait vraiment qu'elle soye tendue sa biologie la môme Angèle.
121164 | 1934. Guerre | regrimper à l'échelle

Elle me foutait des coups de chasse pépère dès la minute et m'encourageait.
121163 | 1934. Guerre | coup de chasses

La voilà donc ici débarquée son Angèle sans avertir un matin dans la salle Saint-Gonzef. Il m'avait pas menti, elle était bandatoire de naissance. Elle vous portait le feu dans la bite au premier regard, au premier geste.
121162 | 1934. Guerre | bandatoire

il serait pas exempt Cascade, tout pourri qu'était son pied, d'aller refaire sa tête de pipe en moins de deux exactement au premier du 70e, ou même plus vite encore…
121161 | 1934. Guerre | 83291

si on la poirait ici Angèle à Peurdu-sur-la-Lys en train de se faire tromboner au cours du change
121160 | 1934. Guerre | tromboner

De bordel y en avait pas, c'était défendu par toutes les consignes, et les clandestines c'était poursuivi, enfermé, rejeté par les quatre polices.
121159 | 1934. Guerre | clandestine

elle aimait seulement Cascade, ça se voyait bien, c'était un cas d'amour à première vue. Les autres biteurs, qu'ils viennent pour elle d'Ypres, de Liège l'héroïque ou d'Alaska, elle méprisait même leurs odeurs.
121158 | 1934. Guerre | biteur

c'était un bruit du tonnerre de Dieu
121157 | 1934. Guerre | du tonnerre de Dieu

Moi y me prenait pour un petit con, bien gentil, bien branleur, bien perverti par les travaux réguliers.
121156 | 1934. Guerre | branleur

Que pour le pompier c'était pas croyable sans exagérer… –Tu verras !
121155 | 1934. Guerre | pompier

Question de reluire, elle pouvait jouir douze fois de suite.
121154 | 1934. Guerre | reluire

et en vache il lui pinçait les fesses durement entre deux trots sur le comptoir.
121153 | 1934. Guerre | en vache

Il faisait le mécontent, l'insulté. Il en remettait pour m'éblouir.
121152 | 1934. Guerre | en remettre

–Je le dirai une fois que je t'aurai cassé le cul grognasse et pas avant !
121151 | 1934. Guerre | casser le cul

Les femmes dis, tu les suces ? –Oui, qu'elle a dit, et vous ?
121150 | 1934. Guerre | sucer

–Comment que tu t'appelles après tout les belles miches ? qu'il lui a demandé à la bonne, à la seconde fois qu'on est revenus.
121149 | 1934. Guerre | 83287

Mais en haut, c'était Bébert qu'était inquiet. –Je croyais que tu t'étais fait poirer par la concierge, qu'il me dit.
121148 | 1934. Guerre | poirer