toquante

toquante (tableau rapide)
toquante Montre, montre de peu de valeur, montre grosse et rebondie, pendule portative
synonyme montre
date 1725
fréquence 98

toquante

& tocquante ; toccante ; tocante ; toquente

n.f.

Définition

Montre, montre de peu de valeur, montre grosse et rebondie, pendule portative ALL : Taschenuhr / ANG : a watch 'ticker' ; watch / IT : oriuolo

registre ancien : 9 registre moderne : 6

Synonyme : montre Morphologie : -ant (participe présent)

Citations
1843 le président Bresson qui sait ses Mystères de Paris, daignait expliquer à un grinche, qui feignait de l'ignorer, le sens du mot toquante (montre). Un autre grinche se leva aussitôt et dit : –Pardon, M. le président, vous êtes dans l'erreur : le mot toquante ne se dit plus dans l'argot depuis plus de dix ans. Une montre s'exprime par un autre mot. M. le président. –Quel est ce mot ? Le grinche. –Bobineau et par abréviation Bob. source : 1843. Ignorance de M. Eugène Sue
1843 Le président rappelait à l'accusé, qu'au dire d'un témoin, il se serait vanté de mettre la main sur la toquante. Levasseur : Toquante ? Qu'est-ce que c'est que ce mot-là ? connais pas. Desmarais, gendarme : Au mois de décembre dernier, j'ai été requis d'arrêter l'accusé Levasseur, et d'assister à la perquisition faite au domicile de Souques, où nous avons trouvé une quantité considérable de fausses clés. Levasseur, à cette occasion, a dit : « Quel dommage que je ne sois pas entré seul ! j'aurais mis la main sur la toquante. » Levasseur : Mais enfin, qu'est-ce que c'est que ça, la toquante ? Je n'ai pas été initié à un pareil langage. M. le président : Ne feignez pas d'ignorer ce que vous savez mieux que personne. Toquante, dans l'origine, voulait dire montre ; depuis, son acception s'est étendue, il veut dire aujourd'hui tout ce qui est bon à prendre. Clivat, se levant : Pardon, M. le président, vous êtes dans l'erreur, le mot toquante ne se dit plus dans l'argot, depuis plus de dix ans (rires dans l'auditoire). Une montre s'exprime par un autre mot que je dirais bien… M. le président : Quel est ce mot ? Clivat : Bob ou bobineau. source : 1843. Littérature bigorne
1927 T'as donc pas une tocante sur toi, pour confectionner une sole avec un ressort ? source : 1927. A la revoyure - Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1956 la totteuse de la toquante poursuivait sa ronde circulaire autour du cadran source : 1956. M'as-tu vu en cadavre ?
1829 J'ai fait suer un chêne […] Son auberg j'ai enganté, […] Son auberg et sa toquante source : 1829. Rue du mail, dans Le dernier jour d'un condamné
1834 Et moi qui suis bon drille, / Sûr, je vais droit au pentre / Enganter son chasson. / Son chasson, sa toquante, / Ses attaches brillantes source : 1834. Un soir à la Croix-Rouge, dans Chabot (Charles), Une infirmerie de prison, dans Paris ou le livre des cent-et-un
xxx J'engantai sa toquante source : xxx. Chanson morale (Chansons dans la langue bigorne), dans François-Vincent Raspail ou le bon usage de la prison
1854 –Allons, aboulons la toquante. –La toquante ? –Eh ! bien… oui, la montre. –La voilà !… source : 1854. Les rues de Paris. Mélodrame populaire en 6 actes et 8 tableaux
1910 Le Président, ayant voulu consulter sa toquante pour voir si c'était l'heure d'aller déjeuner, s'aperçut avec tristesse qu'on le lui avait soulevée source : 1910. À la conquête du Pôle Nord, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)
1856 quand j'entendis l'un d'elle parler Argot en me regardant. […] il s'agissait seulement pour rire de pincer ma toquante. source : 1856. Histoire anecdotique du théâtre, de la littérature et de diverses impressions contemporaines tirée du coffre d'un journaliste avec sa vie à tort et à travers
1976 En passant sous l'arc du faubourg Saint-Denis, Raf frima machinalement sa tocante. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Elle fait tic-toc et elle est en toc (VIR) / Elle bat (cf. toquer=battre) (SCHW1889) / Harmonie imitative (tic-toc) (AYN) / De toc ou du v. toquer «heurter» (GR) / (Francotte) / Comme dit ici le peuple (Marty Laveaux 1857) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

  • 1832 tocante (mais : toquante, 1725) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).