Définition de : comptée

  • comptée
    • ■ Recette, paiement ; ■ (prost.) produit de la prostitution, recette de toute la journée pour la prostituée, argent que la fille remet à son souteneur ; □ souteneur qui va toucher la recette, récupérer l'argent dû
    • fréquence : 023
    • id : 14547

comptée & retrousser la comptée ; ramasser la comptée ; toucher sa comptée ; venir à la comptée n.f.

Définition

■ Recette, paiement ; ■ (prost.) produit de la prostitution, recette de toute la journée pour la prostituée, argent que la fille remet à son souteneur ; □ souteneur qui va toucher la recette, récupérer l'argent dû

fréquence : 023
registre ancien : 9 registre moderne : 9

synonyme : argent usage : Argot de la prostitution

Chronologie

1933 1947 1952 1953 1955 1960 1961 1961 1966 1969 1969 1971 1972 1975 1976 1978 1979 1979 1981 1985 1997 1997 2013

Citations

  • 1961 Tous ces « ratons », estiment les policiers et même leurs rivaux, travaillent au rabais. Ils ne prennent, en effet, pas toute la « comptée » des « frangines ». Ils sont moins exigeants avec elles et auraient tendance à les exploiter en faisant du sentiment, m'a-t-on souvent répété. source : 1961. L'hydre aux mille têtes
  • 1969 Quant à surprendre Jacques G... en train de toucher sa comptée, il ne fallait même pas y songer source : 1969. Les flics
  • 1933 Quand leurs femmes viennent à la comptée, continua Samuel, ils les remercient le plus fréquemment par des coups. source : 1933. Les bars des mauvais garçons
  • 1979 Et la comptée, non, tu t'imagines qu'il faut pas faire gaffe pour préserver la comptée, avec tous les malfrats qui rôdent dans ces coins-là source : 1979. Les mauvais lieux de Paris
  • 1952 C'est un gars qui écrit des feuilletons pour le « Petit Parisien ». Paul Jarcy, c'est son nom. De temps en temps, il vient toucher sa comptée à Paris et il dépense tout source : 1952. Mon taxi et moi
  • 1969 ils la traitent à coups de ceinturon ; alors, elle leur apporte sa comptée avec des sourires tendres source : 1969. Au décarpillage
  • 1978 quand je faisais deux, trois clients par soir, j'étais content, j'allais me compter. […] 4 à 500 francs. J'ai jamais fait de grosses comptées. source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
  • 1997 dès six ou sept heures, leur journée terminée, pour toutes deux suffisante leur « comptée », rentraient ponctuellement chez elles, mêlées à la foule des ouvrières, des « midinettes » […] des petites-bourgeoises et ne s'en distinguant guère source : 1997. L'aveu différé
  • 1997 Jamais d'ennuis, avec Dédée ; assez nombreuses et assez lucratives, ses passes, pour largement lui assurer sa « comptée » source : 1997. L'aveu différé

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Pas cité dans (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.