¶ bouquin

  • bouquin
    • Livre ; petit livre de peu d'importance, livre d'occasion ; vieux livre (péj.), registre, etc.
    • fréquence : 187
    • id : 8708

bouquin & (boûquin) n.m.

Définition de bouquin

Livre ; petit livre de peu d'importance, livre d'occasion ; vieux livre (péj.), registre, etc.

ALL : Buch
fréquence : 187 registre ancien : 5 registre moderne : 4

synonyme de bouquin : livre
famille : bouquin
langue : Neerlandais

Chronologie (aide)

La plus ancienne attestation connue est : 1459.

1725 1735 1757 1791 1828 1835 1842 1844 1850 1859 1868 1870 1871 1875 1880 1882 1882 1882 1884 1886 1887 1887 1887 1888 1889 1892 1896 1897 1898 1898 1899 1899 1903 1904 1904 1907 1909 1912 1912 1915 1915 1916 1916 1917 1917 1917 1920 1925 1926 1927 1927 1927 1929 1930 1930 1932 1932 1933 1933 1935 1935 1935 1936 1937 1938 1939 1939 1939 1942 1942 1943 1945 1946 1946 1947 1947 1948 1948 1949 1950 1950 1951 1952 1952 1953 1953 1953 1953 1953 1954 1954 1954 1954 1954 1954 1954 1955 1955 1955 1955 1955 1956 1956 1957 1957 1958 1960 1960 1960 1960 1963 1963 1963 1964 1967 1966 1969 1969 1969 1970 1971 1972 1974 1974 1976 1976 1977 1978 1978 1978 1979 1979 1979 1979 1979 1980 1980 1980 1982 1982 1982 1983 1984 1984 1984 1985 1985 1987 1988 1989 1990 1993 1993 1994 1995 1995 1997 1998 1998 1999 1999 2002 2002 2003 2003 2002 2003 2003 2004 2004 2004 2004 2006 2006 2006 2007 2008 2009 2009 2010 2011 2013 2015 xxxx xxxx xxxx xxxx

8708_leon_gandillot_votre_petit_bouquin.jpg: 1210x1632, 215k (21 août 2017 à 23h19)

Citations (aide)

<12 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

BOUQUIN, subst. masc. Vieux livre qui a subi l'épreuve du temps. Vénérable, vieux bouquin; bouquin poudreux : 1. Il [Sacrement] allait de ville en ville, étudiant les catalogues, fouillant en des greniers bondés de bouquins poudreux, en proie à la haine des bibliothécaires. MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, Décoré ! 1883, p. 426. P. ext., fam. Livre, en général. Prêtez-moi donc ce bouquin (Lar. 20e). Péjoratif : 2. ... des entassements énormes de livres grecs, latins, français et étrangers, dégageant l'odeur du papier frais imprimé, annoncent le supplice d'une année nouvelle. L'enfant ou le jeune homme a, cette fois, tort : le temps est passé des bouquins rébarbatifs... MALLARMÉ, La Dernière mode, 1874, p. 743. Prononc. : []. Étymol. ET HIST. 1459 boucquain « vieux livre dont on fait peu de cas » (Jacques Milet dans Romania, t. 22, 1893, p. 240); fin XVIe s. bouquin (DU HAILLAN, Hist., Préf. dans GDF. Compl.); 1845 (BESCH. : Bouquin [...] Ironiq. Livre, quoique moderne qui n'a d'autre valeur que celle des enjolivures); 1866 « livre en général » (Lar. 19e); 1897, Nouv. Lar. ill. : ,,cette [...] acception est populaire``; 1928, Lar. 20e : ,,Argot des écoles, et fam.``. Empr. à un dimin. du m. néerl. boec « livre » correspondant à l'a. h. all. buoh [all. Buch], ags. bok [angl. book]; étant donné que les formes attestées : m. néerl. boecskijn, boekelkijn (VERDAM s.v. boec) peuvent difficilement rendre compte de la forme fr., il est indiqué de supposer un dér. *boeckijn (GESCH., pp. 32-33; FEW t. 15, 1, p. 173). BBG. DARM. Vie 1932, p. 107. LECOY (F.). Notes de lexicographie française. In : [Mél. Brunel (C.)]. 1955, t. 2, p. 116. ROBERT (I.). La Tentation de l'argot. Déf. Lang. fr. 1969, no 49, p. 10. SAIN. Sources t. 2 1972 [1925], p. 343. (tlfi:bouquin)

  • D'un dérivé (douteux) du moy. néerl. boec « livre ». (GR)
  • Empr. à un dimin. du m. néerl. boec « livre » correspondant à l'a. h. all. buoh [all. Buch], ags. bok [angl. book] ; étant donné que les formes attestées : m. néerl. boecskijn, boekelkijn (VERDAM s.v. boec) peuvent difficilement rendre compte de la forme fr., il est indiqué de supposer un dér. *boeckijn (GESCH., pp. 32-33 ; FEW t. 15, 1, p. 173). (TLFi)
  • 1459 (boucquain) (GR) / 1459 boucquain « vieux livre dont on fait peu de cas » (Jacques Milet dans Romania, t. 22, 1893, p. 240) ; fin XVIe s. bouquin (DU HAILLAN, Hist., Préf. dans GDF. Compl.) ; 1845 (BESCH. : Bouquin [...] Ironiq. Livre, quoique moderne qui n'a d'autre valeur que celle des enjolivures) ; 1866 « livre en général » (Lar. 19e) ; 1897, Nouv. Lar. ill. : "cette [...] acception est populaire" ; 1928, Lar. 20e : "Argot des écoles, et fam." (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.