Définition de : frangin

frangin & (franjin ; frangein) ; les frangins ; vieux frangin ; en frangin ; mon frangin ; le frangin n.m.

Définition

■ Frère ; ■ (par ext.) ami très proche, camarade ; les amis ; ■ frère (religieux, franc-maçon) ; ■ individu, type ; garçon, homme ; □ en ami ; □ mon ami

ALL : Bruder, Kamerad, Freund / ANG : a brother / IT : fratello
fréquence : 158
registre ancien : 9 registre moderne : 6

synonyme : individu, type, quidam, ami, camarade, frère famille : frang- (frère) usage : Argot de la famille

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1821.

1821 1828 1829 1830 1833 1835 1835 1835 1836 1844 1846 1846 1847 1848 1849 1851 1853 1859 1876 1884 1885 1886 1887 1888 1889 1891 1894 1897 1897 1897 1898 1899 1899 1900 1901 1901 1901 1905 1907 1908 1908 1909 1910 1910 1911 1911 1911 1912 1914 1914 1914 1915 1915 1915 1915 1915 1915 1915 1916 1917 1917 1917 1918 1918 1920 1921 1925 1926 1927 1927 1927 1927 1927 1927 1927 1928 1929 1930 1930 1933 1935 1935 1938 1943 1945 1946 1947 1947 1949 1950 1951 1952 1952 1952 1953 1953 1953 1954 1954 1954 1955 1955 1955 1955 1955 1955 1956 1956 1957 1957 1958 1959 1960 1960 1960 1965 1967 1967 1966 1969 1971 1974 1975 1976 1977 1977 1979 1979 1979 1980 1980 1980 1981 1981 1981 1981 1982 1983 1983 1984 1985 1988 1991 1995 1997 1999 1999 1999 2002 2003 2006 2007 2009 2015 xxxx xxxx xxxx xxxx

1604.jpg: 700x474, 79k (01 mars 2013 à 14h55)

Citations

  • 1955 Il jactait bien le frangin. Trop bien, même source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 1914 –En fourrageurs, les frangins ! ordonna Bel-Os. Il imita le geste circulaire d'un chef de peloton, car son passage à l'armée l'avait instruit source : 1914. In memoriam, dans Racaille et parias
  • 1957 En ce qui me concerne, elle me fait de l'effet, la garce, et je sens que ça va déborder. Je balance mon clope par la portière, je me rapproche et je lui file un bécot. Et bien, les gars, elle réagit certainement, pas exactement comme si j'étais son frangin. Elle me fout les bras autour du cou, se serre contre la pomme et me roule un de ces patins à faire tringler un macchab. source : 1957?. Dix ans de frigo
  • 1975 C'est une histoire féroce qui fera pleurer les frangins source : 1975. Gueule d'aminche
  • 1981 nous traitait de fainéants moi et mes frangins source : 1981. Oscar
  • 1927 Je ne puis pénétrer dans le garage, les frangins [individus qui viennent les déloger] y sont déjà source : 1927. Les Pieds-Nickelés au Mexique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
  • 1955 C'étaient des copains. De bons copains. Des frangins. Même chez les truands, ça arrive. Ils ne sont pas toujours en train de se bouffer mutuellement le nez source : 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement)
  • 1956 –Ça va, dis-je. Tout ça, c'est de la foutaise. Je paie un verre. –Z'êtes un frangin, articula-t-elle, avec effort. Tout type qui paie un verre est un frangin source : 1956. M'as-tu vu en cadavre ?
  • 1950 Ils n'y étaient pas allés avec le dos de l'ouvre-boîte, les frangins source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1950 On distinguait plus par moments que le contour de leurs bras qui pistonnaient en cadence. C'était de l'astiquage maison. Ils avaient pas de rhumatismes dans le poignet, les frangins, au train où ils allaient source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1955 et si tu voyais sa bagnole et comment qu'il est sapé le frangin, pardon, c'est quelqu'un source : 1955. Pas de pitié pour les caves
  • 1917 ils ont beau faire nous sommes à Thann et pour de bon ! Les habitants en sont bien contents : on est tout à fait frangins avec eux source : 1917. Les Français en Alsace
  • 2006 Un policier franc-maçon […] se souvient lui aussi d'avoir reçu, à peine arrivé, des dizaines de demandes d'intervention de la part de « frangins ». source : 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
  • 1821 Le frangin guimpe à la couleur il Sera le bon. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
  • 1974 j'installe ma Jackie [il vient de la séduire] sur le tabouret voisin. En frangin, je me revois lui tenir les mains, et lui déclarer qu'elle me bouleverse. source : 1974. Le roman d'un turfiste
  • 1956 d'un mouvement puissant, mais plein d'aisance, me charge sur ses épaules… Il n'est pas manchot, le frangin… Oh pardon ! Pour se charger quatre-vingt-dix kilos sur le râble, il ne faut pas avoir été élevé au jus de chique source : 1956. Fais gaffe à tes os

<16 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Frangin = vieux frère et frangir = casser une branche (branche de l'arbre généalogique) (AYN)
  • Déformation argotique de frère, probablt d'orig. italienne ou (Guiraud) de frangir « briser » (lat. frangere) exprimant une péjoration (GR)
  • De frère (George, FM48)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)
  • 1821 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.