languefrancaise.net

Argot attesté depuis 1826

< 1825 | Année | 1827 >

bonjourier 022
Voleur au bonjour, qui vole dans les maisons, les hôtels, dans les chambres quand l'occupant dort, etc. : s'introduit dans les logements ouverts et dit bonjour s'il rencontre qqun
chevalier du lustre 003
Claqueur, applaudisseur ; spectateur peu argenté
dur à la détente 011
Avare, qui a du mal à payer, à donner son argent ; être chiche
faire la culbute 004
Être guillotiné ; faire guillotiner, faire condamner à mort
faire l'article 017
Faire valoir une personne ou une chose comme un article de commerce, vanter sa marchandise, faire la promotion, mettre en valeur une personne, un objet, faire la réclame de qqchose
fermer sa gueule 086
■ Se taire : faire silence ; se taire : ne pas dénoncer, garder le silence, ne pas trahir ; ■ se taire : obéir, se soumettre, ne pas contester, ne pas revendiquer, subir sans s'opposer, ne pas se faire remarquer ; □ tais-toi ! ; □ faire taire
figure à claque 001
Visage ingrat, antipathique
jean-jean 004
■ (mil.) Conscrit maladroit ; ■ (par ext.) imbécile, bête, naïf
lever de rideau 001
Gratification accordée par les directeurs aux auteurs aux acteurs d'une pièce, qu'elle réussisse ou non
ne pas sentir la rose 002
Puer, sentir mauvais
plus souvent ! 035
Formule de négation, non, refus, jamais ; formule ironique de doute, d'incrédulité
pompon 017
Palme (à lui le pompon, à lui la palme) ; gros lot ; □ formule superlative, supérieur (à tous) ; avoir la supériorité ; summum, palme ; pour dire ses félicitations, bravo, vous êtes le meilleur ; je suis le meilleur
se battre comme des chiffonniers 005
Se quereller
tricher 001
Évoque pratique contraceptive : avoir des relations sexuelles sans concevoir