languefrancaise.net

Argot attesté depuis 1849

< 1848 | Année | 1850 >

amiteux 003
Aimable, amical, doux, caressant
au petit bonheur 055
Au hasard, à l'instinct, arbitrairement, à dieu vat ; sans ordre, sans sérieux, sans méthode, de façon non raisonnée ; arrive ce qu'il pourra
boum ! 005
Cri par laquel le garçon annonce au consommateur qu'il s'apprête à le servir, exclamation au moment de se faire servir à boire (qqchose de chaud ?)
bourricot 023
Âne, bourriquet
comme un éléphant dans une boutique de porcelaines 001
Inopportunément, avec maladresse, brutalement (idée de casser quelque chose de fragile)
floppée 014
Coups, volée de coups ; rixe, bataille ; vaincre, battre, être battu
londrès 010
Cigare
mandale 035
Coup, gifle, forte gifle, soufflet, coup de poing ; □ donner un soufflet, donner un coup, frapper ; □ recevoir un coup
mastroquet 072
■ Marchand de vin, débitant de boissons, cafetier ; ■ débit de boissons
morue 061
■ Prostituée, femme de mauvaise vie ; fille facile ; ■ équivalent de salope : insulte c/ femme, femme en général (très péj.) ; ■ > terme des femmes des halles pour répondre aux râleuses qui offrent prix dérisoire de leurs marchandises ; ■ > injuste, déloyal
plumarde 002
Paillasse
polochon 040
Traversin, traversin de lit ; traversin qui complète la fourniture du troupier à la caserne ; oreiller ; □ bataille avec les traversins
postillon 004
Projectile fait d'une boulette de viande ou de mie de pain, contenant un message (utilisé pour communication dans prison, moyen de correspondance entre détenus)