languefrancaise.net

Argot attesté depuis 1874

< 1873 | Année | 1875 >

assiette au beurre 012
Le pouvoir entendu comme lieu de richesses disponibles ; source de bénéfices, de profits ; □ avoir de l'argent à sa disposition ; être dans l'aisance, avoir sa grande part de chance, prendre tout pour soi (avec souvent thématique politique et pamphlétaire)
avoir une veine de cocu 013
Avoir de la chance, beaucoup de chance, une chance insolente, être heureux, chanceux
bonneteau 024
Jeu des trois cartes où le teneur, par son adresse à manipuler les cartes, gagne toujours (faux jeu de hasard)
bonneteur 024
Celui qui tient le bonneteau, maître du bonneteau (jeu où il faut retrouver une carte parmi plusieurs mélangées devant soi, où l'on perd toujours) ; (filou de campagne)
drink 014
Verre (qu'on boit), consommation (type alcool, cocktail, martini...) (mot snob) ; apéritif
fignolage 007
Perfection, amour du détail ; touche finale
flemmard 027
Fainéant, paresseux, homme paresseux, (lâche)
sèche 050
Cigarette ; □ paquet de cigarettes ; □ allumer une cigarette ; □ fumer une cigarette
secouer comme un prunier 012
Secouer brutalement ; fortement secoué
typo 017
Typographe, ouvrier typographe, ouvrier imprimeur ; typographie
vingt-deux ! 034
Signal de danger, cri d'alarme, svt destiné à prévenir de l'arrivée d'une autorité : les détenus de l'arrivée du surveillant, les employés de l'arrivée du patron ou du contremaître, les soldats de l'arrivée d'un chef, les prostituées de l'arrivée de la police ; guetter, surveiller ; signal de danger