languefrancaise.net

Argot attesté depuis 1781

< 1780 | Année | 1782 >

aboyeur 041
■ (crieur public) qui fait avancer les voitures devant les théâtres, aux ventes aux enchères ; ■ (journaux) crieur de journaux ; ■ (portier) qui appelle la clientèle à l'entrée ; ■ (foire) qui appelle le public ; ■ (avocat) avocat beau discoureur ; ■ (prison) détenu qui appelle les prisonniers au parloir, au greffe, au Dépôt, etc. ; détenu chargé de rythmer la cadence de la promenade en ronde
aller plus vite que les violons 006
Aller trop vite : faire des déductions hâtives ; ne pas anticiper sur ce qui est encore incertain ; formule dire qu'il ne faut pas être impatient ; plus vite qu'il n'est possible : pour exprimer une limite à la vitesse
aux anges 043
Être satisfait, content, heureux, dans la volupté ; sourire béatement, sourire d'un air heureux
avoir la main malheureuse 003
Ne pas pouvoir se battre sans tuer son adversaire (escrime) ; casser tout ce que l'on touche, ou jouer de malchance dans le choix de qqun ou de qqchose
casser la croûte 106
Manger, déjeuner, faire un repas léger, frugal, prendre une collation
claqueur 014
Applaudisseur à gages, applaudisseur salarié, payé pour applaudir ; encourageur, flatteur
dormir comme un sonneur 001
Dormir profondément
essuyer les plâtres 007
■ Être le premier occupant, demeurer dans une maison neuve, et en subir les inconvénients (plâtres humides) ; ■ (par ext.) faire qqchose le premier, inaugurer, prendre les premiers risques
être dans la terrine 001
Être ivre
être propre 027
Être dans une mauvaise situation (ivre, blessé, emprisonné, sans argent, sans revenus, etc.), être ennuyé (expression ironique)
ouste ! 056
Interjection impliquant l'idée de mouvement : dehors !, allez-vous en !, va-t-en !, allons ! vite ! plus vite que ça !, parfois encouragement à s'activer, à bouger, au mouvement, appel à partir
rébecca 016
Se révolter, résister, regimber ; semer la panique, se battre, etc ; y avoir de la bagarre, bagarre ; lutte, combat
scier le dos 011
Ennuyer, importuner, tracasser