languefrancaise.net

Argot attesté depuis 1854

< 1853 | Année | 1855 >

arquer 012
Marcher, (marcher vite) ; □ ne plus pouvoir marcher (vieillesse, fatigue, etc.)
book 017
Bookmaker, preneur de paris clandestins
champoreau 015
Café avec alcool ; alcool + café au lait à l'origine, puis vin rouge + café ; boisson chaude alcoolisée faite de mélanges variables ; en Afrique : café concassé et fait à froid & en France : café froid ou chaud ; □ mettre un alcool dans son café
chaouch 014
Surveillant de Biribi, des Bat' d'Af ; gardien, gardien de prison ; (sous-officier ; militaire, exécuteur)
déveine 059
Malchance (au jeu notamment), pas de chance, manque de réussite, misère, malheur ; □ exclamation de dépit ; □ avoir la malchance de
lécheur de semelles 001
Flatteur, hypocrite (souvent à l'égard d'une autorité)
mon gros 017
Terme de familiarité, appellatif très fam. (à gros, ou non), appellatif affectueux, amoureux
ribouis 039
■ Chaussure de basse qualité, soulier réparé, soulier ; ■ pied
roupillage 001
Sieste, fait de dormir
tapette 037
■ (homosexualité) Homosexuel passif, pédéraste, sodomite, qui est efféminé ; type d'homosexuel ; homme efféminé ; ■ (par ext.) homme dont la virilité est mise en doute (par raisonnement archaïque) : homme peu courageux, peureux, qui se laisse impressionner, qui ne sait pas se battre ; homme civilisé (bien habillé, cultivé, intelligent, parlant bien, doux, etc.)
veinard 106
Qui a de la chance, chanceux, qui est heureux, privilégié, favorisé ; joueur chanceux ; (spécialement, prostituée qui a un bon client)