postillon

postillon (tableau rapide)
postillon Projectile fait d'une boulette de viande ou de mie de pain, contenant un message (utilisé pour communication dans prison, moyen de correspondance entre détenus)
date 1849
fréquence 4

postillon

n.m.

Définition

Projectile fait d'une boulette de viande ou de mie de pain, contenant un message (utilisé pour communication dans prison, moyen de correspondance entre détenus)

registre ancien : 9

Usage : prison, carcéral

Citations
1867 La conversation allait ainsi depuis une demi-heure lorsque tombe à nos pieds un projectile assez bizarre, présentant l'aspect d'un morceau de mastic grisâtre. –Ah ! s'écrie-t-on, un postillon ! Un détenu s'empresse de le ramasser : c'était une boulette de pâte, faite de mie de pain ; elle contenait un billet. source : 1867. Les Malfaiteurs
1862 le mouton ramassa à terre un postillon adressé à Renaud par Godmus, et que ce dernier venait de jeter par-dessus le mur source : 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865
1862 Le postillon est tout simplement une bouteille de mie de pain pétrie entre les doigts et renfermant une lettre, un billet, un avis adressé à un détenu avec lequel on ne peut communiquer source : 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865
1887 Le postillon était une boulette de mie de pain laquelle contenait dans le milieu un billet ; cette boulette était lancée dans la cour où étaient les prisonniers que l'on voulait prévenir, le postillon aussitôt ramassé et ouvert était collé à la muraille source : 1887. Paris qui s'efface

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • détenu, 1849 (DHAF) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).