piaule

piaule (tableau rapide)
piaule Chambre ; pièce, logis, domicile, maison, logement ; petit logement, studio ; boutique ; > (spécialement) box des anciens dortoirs, par opposition à turne (ENS) ; □ louer une chambre
synonyme maison, logis, domicile, chambre, logement, lieu où dormir
date 1628
fréquence 139

piaule

& piaulle ; piôle ; piole ; piolle ; □ prendre une piaule

n.f.

Définition

Chambre ; pièce, logis, domicile, maison, logement ; petit logement, studio ; boutique ; > (spécialement) box des anciens dortoirs, par opposition à turne (ENS) ; □ louer une chambre ANG : House ; home ; bedroom / IT : casa

registre ancien : 8 registre moderne : 6

Synonyme : maison, logis, domicile, chambre, logement, lieu où dormir Famille : piaule Usage : ens

Citations
1976 Personnellement, je n'aime pas l'hôtel mais je suis bien obligée, parfois. J'habite une toute petite piaule, pas tellement confortable, et je ne peux y emmener que des types que je connais déjà bien. En plus, la pipelette est un vrai cerbère source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution
1977 j'ai repris sa piaule mais c'est plus comme avant source : 1977. Germaine
1844 La piole est rupine, il doit y avoir gras source : 1844. Les vrais mystères de Paris
1980 Dans sa piaule, c'est le boxon et ça lui fout la gerbe source : 1980. Baston
1981 V'là ma gonzesse qui entre dans ma piaule source : 1981. J'ai raté télé foot
1988 au bout du couloir il y a la piaule de mon pote source : 1988. La mère à Titi
1897 rentrons à la piaule (version texte) source : 1897. Fleur de berge
1993 Une amie étudiante en pharmacie me sous-louait sa piaule en internat, car elle possédait par ailleurs un appartement dans Paris source : 1993. Le gendarme des barrières
1840 si j'avais les outils que l'on m'a déplantés (dénichés), je connais dans Pantin (Paris) une piolle (une maison) où le carle (argent) est en rompant (en grande quantité). source : 1840. (récit de voleur), dans Un an de prison, ou Souvenirs de Sainte-Pélagie
1840 Quand tout-à-coup Mandal, le premier, tombe en figure (face à face) avec le mizure (le maître) de la piole (de la maison) source : 1840. (récit de voleur), dans Un an de prison, ou Souvenirs de Sainte-Pélagie
1880 Moi, j'donnais dans les cassements (effractions), me dit le quatrième. Un jour, j'fais une condition (je vole quelque part). J'croyais qu'il n'y avait pas un greffier (chat) dans la piaule (maison). source : 1880. Souvenirs de prison et de bagne
2012 Je vais prendre une piaule à l'hôtel. source : 2012. Des clous dans le coeur
1911 C'est ça qu'est bath ! Gigot !… Ça colle ! / Je f'rai pallas, j'aurai ma piolle / Comme un borgeois ! source : 1911. La goualante du reguisé, dans Le journal à Nénesse

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Pourquoi piaule ? DELV dit que c'est une allusion aux nombreux enfants qui piaillent dans la maison ; mais ne serait-ce pas plutôt à cause du pieu (lit) ? (VIR)
  • Par association d'idées avec : nid (AYN)
  • Vient de piaule piole piolle = taverne (MCC)
  • Selon Wartburg, dér. de l'anc. franç. pier « engloutir, boire » (GR)
  • Vient de piolle, qui a dans l'ancien argot des malfaiteurs le sens de taverne (Dech1918)
  • elle comprenait un pieu ou deux, l'on s'y piotait (Peyrefitte)
  • signalé comme usité dans contingents parisiens, antérieur à la guerre, et s'est répandu dans d'autres corps (Dauzat1918)
  • 1835 : piaule ; piolle, 1836 ; piolle « cabaret », 1628 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).