hausser les épaules

hausser les épaules (tableau rapide)
hausser les épaules Geste d'indifférence, de doute, d'incrédulité, d'ignorance, de mépris, de dédain, geste pour évoquer l'incertitude, pour évoquer la fatalité, quand on ne sait pas, quand on ne comprend pas, etc. ; geste d'assentiment (bien sûr)
synonyme indifférence, indifférent, ignorer, ne pas savoir
fréquence 83

hausser les épaules

& soulever les épaules ; lever les épaules ; haussement d'épaules ; faire un léger mouvement d'épaule ; faire un mouvement d'épaules

gestuel/corporel

Geste d'indifférence, de doute, d'incrédulité, d'ignorance, de mépris, de dédain, geste pour évoquer l'incertitude, pour évoquer la fatalité, quand on ne sait pas, quand on ne comprend pas, etc. ; geste d'assentiment (bien sûr)

registre moderne : 3

2008 Elle hausse les épaules d'incompréhension en direction de cet Alphonse Mercier que je peux déjà pas encadrer. source : 2008. Kiffer sa race
2008 Je hausse les épaules, indifférente. source : 2008. Kiffer sa race
1955 L'autre a haussé les épaules pour bien montrer qu'il s'en foutait. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1795 Le concierge recevait les plats infects, mais se contentait de lever les épaules, et buvait ensuite avec le fournisseur. source : 1795 (an III). Almanach des prisons
1958 Celle-ci hausse les épaules en signe d'impuissance. –Un artiste, qu'est-ce que tu veux !… source : 1958. Chandeleur l'artiste
1933 Elle m'a demandé si elle peut venir me voir à Fontenay. Je lui ai dit « oui », en la prévenant d'une maison peu élégante. Elle a haussé les épaules, signifiant : aucune importance. source : 1933. Journal particulier
1939 Biribile fit un mouvement d'épaules qui signifiait : –Bien sûr !… cela va de soi !… source : 1939. Les faneurs de la forteresse
1918 un accent d'orgueil qui frappa Mortagne, lequel ne répondit point, mais haussa les épaules source : 1918. Les brancardiers du Bois le Prêtre
1952 C'était à mon tour de hausser les épaules. –Je m'en fous, répétai-je. Tout cela ne m'intéresse pas source : 1952. Rencontre dans la nuit
1878 Le père Serrebourse boire du vin ! s'écria le Borgne, en haussant les épaules ; il est bien trop cafard ! Moi, je crois qu'il appartient à la rousse. source : 1878. Le colporteur bandit
1935 En aéroplane. (Haussant les épaules.) Allons donc, quelle plaisanterie. source : 1935?. L'as des as (Vaudeville en I acte)
1915 –A-t-il souffert ? / Il haussa les épaules presque joyeusement. –Souffert ! Pensez voir ! Il a tombé d'un coup comme ça… v'lan ! source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1915 –Ça, c'est mauvais signe, hein ? Je crois que ça va barder. –Et après ? –Ben quoi, après ? Est-ce que je sais, moi !… Sûrement qu'avant peu y aura du vide parmi les poilus. / Je hausse les épaules avec indifférence. source : 1915. Les poilus de la 9e
1857 Barazer leva les épaules avec un calme irritant. -Que veux-tu ? ils sont riches, ils sont les maîtres. Qu'est-ce que ça leur fait que tu crèves ? source : 1857. La femme du peuple, dans L'échelle des femmes
1916 –Ils sont devant Châlons, les Prussiens, dans le camp. Je hausse les épaules. –Vous ne me croyez pas, hein ? source : 1916. Avec une batterie de 75. Ma pièce. Souvenirs d'un canonnier. 1914
1915 –Oui, ajoute le commandant, mais vous êtes victime d'une lettre anonyme. Un haussement d'épaules traduit clairement : « Que voulez-vous que j'y fasse ? » source : 1915. Journal d'un poilu. août 1914-décembre 1915
1931 La petite bonne haussa les épaules, signifiant son impuissance devant la situation. source : 1931. Mal loti
1931 Nénesse hausse les épaules, signifiant par là son impuissance. source : 1931. Mal loti
1861 Mais le docteur, après un rapide coup d'oeil, haussa les épaules : –Que voulez-vous que j'y fasse ! source : 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval
2011 Vous êtes combien dans ce bagne ? –Quatorze… –Et vous êtes beaucoup à être prêts à agir ? Les gars se regardent, haussent les épaules. On ne sait pas trop… source : 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche)
2004 L'idée d'une indépendance totale lui faisait hausser les épaules et il ne concevait l'avenir algérien qu'étroitement lié à la France. source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
1978 Me regarde m'acharner sur un caoutchouc rétif. « Pas comme ça, voyons … » Il refait trois vitres. Me regarde en faire une. Que je rate. Hausse les épaules et levant les yeux au ciel et s'éloigne avec un air de profond ennui. source : 1978. L'établi

<22 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).