pieu

pieu (tableau rapide)
pieu Lit ; □ au lit (érotiquement ou pas) ; □ se mettre au lit, se coucher, s'aliter ; □ rester au lit, rester couché ; □ se lever ; □ sortir du lit, faire se lever ; (domicile)
synonyme lit
fréquence 124

pieu

& pieux ; (piau ; piot) ; □ au pieu ; □ fourrer au pieu ; se fourrer au pieu ; se fourrer dans le pieu ; se coller au pieu ; se mettre au pieu ; se mettre sur le pieu ; se ficher au pieu ; se fiche dans le pieu ; aller au pieu ; □ rester au pieu ; □ sauter du pieu ; □ sortir du pieu ; faire un pieu

n.m.

Définition

Lit ; □ au lit (érotiquement ou pas) ; □ se mettre au lit, se coucher, s'aliter ; □ rester au lit, rester couché ; □ se lever ; □ sortir du lit, faire se lever ; (domicile) ALL : Bett / ANG : bed / IT : letto

registre ancien : 9 registre moderne : 6

Synonyme : lit Famille : pieu

Citations
1867 On m'a coqué au pieu à la sorgue (Saisi la nuit dans le lit) ; je m'étais donné sous faussante (Sous un faux nom), mais ce coquin de Lange et ce gueux d'Hutinet (Lange et Hutinet, ex-réclusionnaires et galériens, indicateurs dans la police de sûreté) m'ont reconnoblé devant le quart-d'oeil (Reconnu devant le commissaire de police). source : 1867. Les Malfaiteurs
1976 Quand je ne me fais pas payer, il m'arrive de m'emmerder dans un pieu source : 1976. Dire nos sexualités
1979 j'ai retrouvé ses lunettes au dessous de son pieu source : 1979. Salut manouche
1980 Y trouve plus sous son pieu sa colec' de Playboy source : 1980. Baston
1983 Pour s'en souvenir le soir dans notre pieu source : 1983. Deuxième génération
1931 En une seconde elle est au fond du pieu quand la dame aime bien le monsieur source : 1931. Quand la dame...
1846 On les met à la double chaîne, puis on les attache à leur « pieu » – lit, et ils sont bâtonnés pendant quatre jours jusqu'à ce que mort s'en suive source : 1846. Les chauffeurs du Nord
1882 vous pouvez goûter la joie d'un doux farniente dans le pieu du gouvernement, ou tout en jouant à cache-cache pour n'être pas vu des autorités compétentes source : 1882. Nos farces à Saumur
1892 Voilà, ça y est ! C'est comme ça que ça se fait un pieu, – un lit, si t'aimes mieux ! As-tu compris, bleu ? source : 1892. Fricotard et Chapuzot (Pièce en trois Actes et cinq tableaux)
1821 Il tortille son carle et reste au pieux, je crois qu'il a rengracié. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
2011 Je saute de mon pieu, m'habille en vitesse et grimpe dans ma bonne vieille R 21. source : 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche)
1928 Eh bien, le frère !… Quoi, tu n'y penses plus !… C'est l'heure d'aller au pieu… T'entends ?… Tu roupilles, plutôt… source : 1928. La racaille
1897 c'est bon ; j'vais m'étendre sur l'pieu. Et le major se mit sur le lit source : 1897. Les aventures du major Croustignac. (n°2) (Les deux cocus / Un grand dîner !)

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Allusion à ce que l'on s'y enfonce comme le pieu s'enfonce dans la terre (VIR)
  • Mot pieu date de fin XVIII : forme picarde de peau, sur laquelle on dormait ; cf. piel en esp. (GARREAU)
  • De piaule = nid (AYN)
  • Forme picarde de peau* (GR)
  • Le lit militaire n'a en effet rien à envier à la dureté du pieu (MERL1886-1888)
  • p... pour lit (FrançoisPléiade)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)
  • Fin XVIIIe (mais : piau, 1628 ; peau, 1596) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).