pante

pante (tableau rapide)
pante Victime ; bourgeois, homme simple, imbécile, innocent, honnête, bête, facile à tromper, qui se laisse duper (par escroc, par tricheur, par bonneteur, etc.) ; paysan ; individu ; qui n'est ni voleur ni assassin ; homme, riche ; amant qui paye, homme qui paie les filles ; terme de mépris, voleur inhabile ; victime riche ; □ pas si bête (expérimenté, prudent)
synonyme paysan, fermier, individu, type, quidam, imbécile, idiot, bête, terme de mépris, formule de mépris, dupe, pigeon, victime, bourgeois, client de prostitution
date 1821
fréquence 104

pante

& pente ; pantre ; pentre ; pantresse (fém.) ; M. le pantre ; pautre ; (panture) ; pantre de la haute ; □ pas si pante !

n.m.

Définition

Victime ; bourgeois, homme simple, imbécile, innocent, honnête, bête, facile à tromper, qui se laisse duper (par escroc, par tricheur, par bonneteur, etc.) ; paysan ; individu ; qui n'est ni voleur ni assassin ; homme, riche ; amant qui paye, homme qui paie les filles ; terme de mépris, voleur inhabile ; victime riche ; □ pas si bête (expérimenté, prudent) ANG : Term of contempt ; IT : uomo di condizione civile ; ALL : Birne

registre ancien : 10 registre moderne : 9

Synonyme : paysan, fermier, individu, type, quidam, imbécile, idiot, bête, terme de mépris, formule de mépris, dupe, pigeon, victime, bourgeois, client de prostitution Morphologie : n/u Usage : prostitution

Citations
1912 Le rat d'hôtel ou rat tout court appartient à la catégorie des grands voleurs internationaux. Bandit redoutable, souvent polyglotte, intelligent, affilié d'associations de malfaiteurs, disposant de nombreuses ressources intellectuelles, matérielles, pécuniaires. Ne fait que les « beaux coups », ceux qui rapportent gros ; ne s'attaque qu'à des « pantes de la haute ». source : 1912. Les plaies sociales. La Pègre
1863 Tu ne te montes pas facilement le bourrichon, mon chéri ! –Pas si pante ! Y a des gens qui viennent au bordel pour y pisser, et qui s'en retournent avec la vérole… moi, j'y veux pisser et chier, et si j'attrape quéque chose, au moins, j'l'aurai pas volé… source : 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar
1828 si c'étaient des amis de Pantin, je pourrais me faire reconnaître, mais des pantres nouvellement affranchis, j'aurais beau faire l'arçon. source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs
1981 voyant qu'elle marchait pas au pantre source : 1981. Rue Saint-Vincent
1909 Mais si, au contraire, notre vigneron est de la race des « pantes durillons », s'il ne craint pas d'arriver inopinément sur place ; s'il a l'intelligence de se renseigner discrètement, mais complètement, il ne tarde pas à apprendre que son vin a été écoulé source : 1909. Les bandes noires - Etude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales)
1875 J'ai buté un pante source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870
1890 il n'hésiterait pas à se servir, pour étendre du fromage sur son pain, du lingre à la virole encore rouge avec lequel il aurait suriné, la veille, un pante au coin d'une borne source : 1890. Biribi
1878 –Ah ! nous la tenons, la chipie ! vociférèrent les bandits, en se précipitant sur la victime. –Elle est à moi, cette pante ! dit l'un, c'est moi qui l'ai aperçue le premier. source : 1878. Le colporteur bandit
1835 Les voleurs qui peuplent habituellement ce bâtiment tiennent le milieu entre les fagots brûlés (les forçats libérés) et les pentes (les voleurs inhabiles). source : 1835. Les prisons, dans Nouveau tableau de Paris au XIXe siècle
1870 En voilà un pante que ton contre-coup, on lui a monté un rude doublé source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1840 Les pentres (bourgeois) sont décarrés (partis) source : 1840. (récit de voleur), dans Un an de prison, ou Souvenirs de Sainte-Pélagie
1840 ainsi débarrassé du pentre (bourgeois) argoté (malheureux), nous décarrons (décampons) sans pé (bruit) source : 1840. (récit de voleur), dans Un an de prison, ou Souvenirs de Sainte-Pélagie
1821 Ils tortillent avec des Louches de sabri, ce sont des Pautres. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1821 c'est un pautre, mais je sais qu'il a du carle. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1821 C'est un roulotier, un Pautre. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1911 Si seulement ça pouvait être un pante au pognon ! source : 1911. Les Pieds Nickelés voyagent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)
1883 ils savent si vous êtes un cig ou un pante. source : 1883. Le Tableau de Paris
1841 tu soutiens les pantres, parce que ça fait mieux ton affure ; les carlos est plus franc pour toi, et tu te moques pas mal si les autres béquillent. source : 1841. Des dangers de la Prostitution ; par Aimée Lucas

<18 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Noter une coquille filée (pente = poire) (gb) / Pante vient de pantin : gens de Paris (VIR) / Ce mot s'employait au début du siècle dans l'expression « marcher au pante » (PN-c) / Vient sans doute de pantin (note dans GRIS) / De pantin, pantois, pataud (AYN) / Altération de pantin (GR) / Mot du vieil argot commun peu à peu abandonné (Arnal) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).