Définition de : jaspiner

  • jaspiner
    • Parler, dire, bavarder, causer, raconter, dire, jaser ; parler, révéler, avouer ; parler argot ; (signe convenu d'aboyer sur la voie publique pendant que complices dévalisent badauds ; aboyer)
    • fréquence : 105
    • id : 232

jaspiner & jaspiner argot

Définition

Parler, dire, bavarder, causer, raconter, dire, jaser ; parler, révéler, avouer ; parler argot ; (signe convenu d'aboyer sur la voie publique pendant que complices dévalisent badauds ; aboyer)

ALL : sprechen / ANG : to tell a story ; to chat ; to gossip / IT : ciarlare, cianciare
fréquence : 105
registre ancien : 10 registre moderne : 9

synonyme : parler, dire, bavarder, converser famille : jaspin

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1715.

1725 1725 1726 1815 1827 1827 1828 1829 1829 1829 1830 1830 1833 1835 1835 1835 1835 1836 1840 1844 1844 1846 1846 1846 1847 1849 1851 1851 1857 1860 1862 1870 1871 1876 1877 1878 1880 1884 1885 1885 1887 1888 1889 1894 1897 1897 1897 1897 1898 1900 1900 1901 1901 1901 1903 1904 1905 1907 1908 1910 1911 1911 1912 1914 1914 1915 1915 1916 1917 1917 1918 1918 1920 1921 1926 1927 1927 1927 1927 1928 1930 1930 1931 1932 1937 1947 1947 1947 1951 1952 1957 1957 1957 1960 1975 1975 1981 1981 1998 2007 xxxx xxxx xxxx xxxx xxxx

232.jpg: 398x213, 33k (11 décembre 2011 à 13h34)

Citations

  • 1900 Gras-du-Nez tenait la bougie et voulait le frapper avec son Jacques (pince-monseigneur), pour, disait-il, qu'il ne jaspine pas. source : 1900. Mémoires de Rossignol
  • 1937 Écoutez les femmes à Victor, comment qu'elles jaspinent à vide sur toutes les courbes de trottoir, dans tous les coins de chiots, à jacter de menues conneries, à s'en faire crever source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1918 Moi, j' t'ai répété c' que tout l' monde jaspine, pa'ce que j'aime pas avoir l'air d'en savoir pus qu' les aut'es… source : 1918. Au seuil des guitounes
  • 1915 Il approche encore, tout en continuant à jaspiner dans son affreux jargon… source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1862 Tu ne jaspines [parler argot], c'est entendu. source : 1862. Le dernier crime de Jean Hiroux
  • 1725 Mon fils se faisoit grand : dès sa quinzième année / Il fit voir qu'il avoit l'âme noble & bien née ; / Il jaspinoit Argot encor mieux que François, / Il voloit joliment, & tüoit quelquefois. source : 1725. Le Vice puni, ou Cartouche, poëme
  • 1888 pourquoi que tu y as crié de taire sa gueule, quand le client a annoncé à Lérouville qu'on changeait de train pour Saint-Mihiel, qu'y fait que l'on n'a pas entendu c'qu'y jaspinait source : 1888. Le train de 8 h. 47
  • 1947 Georgette, femme prudente, désignait les murs de la chambre, ainsi que la porte par où elle venait d'entrer, demandant à son jeune interlocuteur, en clignant un oeil méfiant, si l'on pouvait jaspiner en toute tranquillité. source : 1947. Fleur-de-Poisse
  • 1880 Pendant la sorgue (nuit), la rousse m'a l'vé dans un claque-dents (la police m'a pris dans un lupanar). Soyez donc p'tit manteau bleu ! Aussi, un autre coup… Vois-tu, n'y a q'les morts qui n'jaspinent pas (ne bavardent pas). source : 1880. Souvenirs de prison et de bagne
  • 1905 M'en as-tu assez jaspiné pour me dégoûter d'elle ! source : 1905. Le Tigre & Coqueliquot
  • 1903 Louise m'a donc dit que Julot s'était fait « poisser » pour l'affaire de la rue de Lisbonne et qu'il était au ballon avec Alfred, Kiki et la Rouquine. S'ils « jaspinent » je n'y coupe pas pour six mois. source : 1903. Les enracinées
  • 1903 C'est raide tout de même. T'es aussi devenue une « casserole », toi sur qui je pourrais jaspiner. Et si je jaspinais, salope, sais-tu où tu irais ? source : 1903. Les enracinées

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Japper (AYN)
  • du même rad. que jaser, croisé avec japiner, régional, de japper, et suff. -iner (GR)
  • s'est dit jadis pour Parler un langage grossier avec volubilité (Peschier 1852)
  • 1715 (av. 1715) selon ESN (var. jaspiller début XVIIe) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.