Définition de : mégot

mégot (tableau rapide)
mégot Bout final de cigarette ou de cigare fumé, fin de cigarette, de joint, etc., allumé ou éteint ; (cigarette, mauvais cigare, cigare)
synonyme mégot
date 1872
Fréquence 131
id 9205

mégot

& mégôt

n.m.

Définition

Bout final de cigarette ou de cigare fumé, fin de cigarette, de joint, etc., allumé ou éteint ; (cigarette, mauvais cigare, cigare) ALL : Zigarren-, Zigarettenstummel / ANG : a cigar end

registre ancien : 5 registre moderne : 2

Synonyme : mégot Usage : tabac

9205.jpg: 441x600, 27k (07 mars 2013 à 00h59) 9205_c_est_pas_vous_c_est_votre_megot.jpg: 374x600, 64k (02 février 2018 à 22h10) 9205_megot_bergeret.jpg: 382x600, 68k (02 février 2018 à 22h10)

Citations
1954 L'autre finissait sa cigarette et en écrasait le mégot, comme à regret, dans un cendrier. source : 1954. René la Brème perd la tête
1982 Il écrasa son mégot sur les cadavres d'autres cigarettes et se carra confortablement au creux de son siège source : 1982. Qui vous parle de mourir ?
1964 Il rit lui aussi, et de bon coeur, mais son rire ne décolle pas le mégot qui orne le coin de sa lèvre inférieure. source : 1964. Les rues de Levallois
1995 Son père, on l'appelle le Mégot, autant parce que son vrai nom, c'est Nicaut, que parce qu'il n'y a rien à en tirer. source : 1995. Les pieds-bleus
1918 Le tabac est un lien si puissant entre les hommes qu'il serait maladroit de négliger son influence. […] La cigarette à bout d'or fraternise avec le mégot. L'officier et le soldat se rapprochent dans ce geste spontané. source : 1918. Les commentaires de Ferdinand (ancien rat de tranchées), dans Mémoires d'un rat
1947 L'ex-Dauphin raconte avec bonne humeur que les « gamins » qui occupent la cellule au-dessous de lui, lui ont demandé ses mégots source : 1947. Mon journal dans la drôle de paix
1990 Léon allumait une cigarette au mégot de la précédente. source : 1990. L'étage des morts
1984 alluma une cigarette au mégot de la précédente source : 1984. Boulevard des allongés
1928 Sur une table, Peau-de-Lapin a étalé une poignée de mégots afin de bourrer sa pipe ; il est connu pour ses goûts délicats, Peau-de-Lapin : il choisit toujours des mégots de qualité supérieure, les bouts ambrés, les bouts dorés. source : 1928. La racaille
1976 Les cendriers débordant de mégots exhalaient une odeur de tabac froid qui empuantait le bureau 412. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

MÉGOT, subst. masc. Bout de cigare, de cigarette non consumé. Rallumer un mégot. Des moutards de treize ans fumaient des mégots et salivaient (Huysmans, Soeurs Vatard, 1879, p. 135). Grimpé sur une table, le grand Olivier, romantique, la mèche de cheveux pendante et le mégot à la lèvre, étirait et pressait un accordéon apocalyptique (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 172). Quand il avait fini une cigarette, il crachait son mégot devant lui et tentait à la volée, de le rattraper du pied (Camus, Peste, 1947, p. 1413). Étymol. et Hist. 1876 (Richepin, Chans. gueux, p.131). Plus vraisemblablement dér. avec suff. -ot* de la forme meg, var. de mec « bonhomme » (Esnault ds Fr. mod. t.20, p.139), hypothèse confirmée par l'attest. de petit meck « mégot », 1862, Th. Labourieu et Andrei, La Rue Mouffetard (Prigniel ds Fr. mod. t.48, p. 259), que déverbal de mégauder « sucer le lait d'une femme enceinte (en parlant du nourrisson) », p. compar. du fumeur qui s'évertue à tirer les dernières bouffées d'un cigare, avec le nourrisson qui essaie d'obtenir les dernières gouttes de lait. Mégauder, dér. de mégaud « jus qui sort du moule à fromage », dér. de mesgue « petit lait » (FEW t.6, 2, p.43b et Bl.-W.3-5). Fréq. abs. littér.: 99. (tlfi:mégot) /

  • Suffixation en -got : méchego : mèche en argot = demi (SCHW1889)
  • P.-ê. du dial. mégauder « téter » de la famille de mègue « petit lait », gaul. mesigu- ou, selon Guiraud, du provençal meg « petit homme » (de medius ; → Mi-), au sens de « moitié de cigarette » (GR)
  • Plus vraisemblablement dér. avec suff. -ot* de la forme meg, var. de mec « bonhomme » (Esnault ds Fr. mod. t.20, p.139), hypothèse confirmée par l'attest. de petit meck « mégot », 1862, Th. Labourieu et Andrei, La Rue Mouffetard (Prigniel ds Fr. mod. t.48, p. 259), que déverbal de mégauder « sucer le lait d'une femme enceinte (en parlant du nourrisson) », p. compar. du fumeur qui s'évertue à tirer les dernières bouffées d'un cigare, avec le nourrisson qui essaie d'obtenir les dernières gouttes de lait. Mégauder, dér. de mégaud « jus qui sort du moule à fromage », dér. de mesgue « petit lait » (FEW t.6, 2, p.43b et Bl.-W.3-5).
  • 1872 (GR) / 1876 (TLFi)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).