¶ souteneur

souteneur & souteneur de filles ; souteneur de filles publiques ; souteneuse (fém., rare) n.m.

Définition

Individu qui vit de la prostitution des filles, homme qui vit aux dépens (ou en association) d'une prostituée

fréquence : 114
registre ancien : 2 registre moderne : 2

synonyme : maquereau, proxénète, souteneur usage : Argot de la prostitution

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1743.

1732 1815 1815 1828 1828 1831 1841 1841 1844 1846 1861 1863 1862 1862 1870 1877 1880 1882 1882 1884 1885 1886 1887 1887 1889 1889 1890 1891 1891 1892 1892 1894 1895 1898 1899 1899 1899 1899 1899 1900 1900 1902 1903 1904 1904 1906 1908 1910 1912 1914 1917 1921 1924 1925 1925 1925 1925 1927 1929 1930 1930 1930 1931 1931 1933 1933 1934 1935 1935 1937 1937 1937 1946 1947 1947 1947 1948 1950 1953 1954 1954 1954 1955 1960 1961 1961 1966 1969 1971 1971 1972 1972 1973 1973 1973 1973 1974 1975 1976 1976 1978 1979 1982 1987 1997 2003 2003 2005 2007 2012 2013 2015 xxxx xxxx

Citations

  • 1815 Les ruffians, ou les souteneurs, sont des hommes avec qui elles vivent, et qui, dans l'occasion, font le coup de poing pour elles. source : 1815. Le Palais-Royal ou les Filles en bonne fortune
  • 2013 Pour définir mon activité, je préfère définitivement souteneur à proxénète, une notion purement juridique à mes yeux. Souteneur parce que je soutiens aussi les filles en exerçant un vrai rôle social : trouver des appartements, m'occuper des problèmes avec la police ou encore régler les problèmes d'école ou de crèche pour celles qui ont des enfants source : 2013. Moi Dodo la Saumure
  • 1925 –Enfin, vous reconnaissez que ce Fouat, Eugène, est votre souteneur ? –Mon souteneur ? Nullement, monsieur le commissaire, Eugène est mon ami, un point, c'est tout. Jamais je ne lui ai donné d'argent source : 1925. La bonne vie
  • 1899 Vous étiez, lui dis-je, et vous êtes sans doute encore, un souteneur source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre
  • 1815 réunies en famille, sous les yeux d'une ou plusieurs Madames, ou encore de leurs protecteurs, vulgairement appelés ruffians ou souteneurs source : 1815. Les Nymphes du Palais-Royal, leurs moeurs, leurs expressions d'argot, leur élévation, retraite et décadence
  • 2003 Il avait rencontré au salon Hot vidéo une taulière prénommée Émilie. La souteneuse possédait une magnifique maison de passe saumuroise, connue régionalement par tous les officiers du Cadre noir source : 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané
  • 1997 les protecteurs des « morues », plus communément appelées leurs souteneurs – mais quoi, le rôle d'un homme n'était-il pas de soutenir sa femme ? source : 1997. L'aveu différé
  • 1903 Toutes ont un souteneur, un protecteur comme elles disent. Ordinairement, elles ont fait choix du plus scélérat afin d'inspirer plus de terreur aux autres. Et lorsqu'une fille choisit un souteneur, il faut qu'elle l'entretienne dans sa paresse source : 1903. Les enracinées
  • 1903 Pour que ces malheureuses supportent pareil esclavage, il faut que les souteneurs leur soient vraiment indispensables. En effet, lorsqu'il est de leur intérêt de contrevenir aux règlements, de paraître sur quelque point de la voie publique qui leur est interdit, les « marlous » se mettent en faction et s'ils voient venir quelque inspecteur, ils préviennent les femmes ou les font disparaître à l'instant. source : 1903. Les enracinées

<9 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Souteneur = poteau : ne s'applique pas seulement au ménage privé mais à l'association tout entière. (SCHW1889)
  • 1743 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.