languefrancaise.net

définition : poteau (depuis 1400)

poteau
Ami, camarade ; associé, complice ; (malfaiteur ; chef de bande) ; peut-être employé en appellatif ; □ exclamation entre amis ; (rarement pour une femme)

poteau & (pauteau ; poto ; potau) ; □ mon vieux poteau ; □ ah ! les poteaux ! (1400) #nom masc.

Ami, camarade ; associé, complice ; (malfaiteur ; chef de bande) ; peut-être employé en appellatif ; □ exclamation entre amis ; (rarement pour une femme)

↓ fréquence : 113 | registre ancien : 8 | registre moderne : 8

3426_ton_poteau.jpg: 830x551, 77k (2018-02-26 23:41)
Citations
  • 1887 Une femme se dresse devant nous. Elle va crier. Nous hésitons. Mon poteau se lance sur elle, lui passe je ne sais quoi autour du cou. Je l'aide machinalement, sans me rendre compte. La veinne tombe. Elle était morte. source : 1887. Le monde des prisons
  • 1979 Dans la liste des mecs à débarquer, y'a que des potos qui ont du caractère et qui ne se laissent pas chier dans les doigts ! source : 1979. On y va pas, on y court ! (Prolo)
  • 1889 Écoute, mon vieux, dit-il, tu as toujours été pour moi un aminche, un vrai poteau, un social ! source : 1889. L'assistance
  • 1956 L'jour de la fête à Julot, mon poteau, je l'ai invité au petit bistrot source : 1956. On n'est pas là pour se faire engueuler (I)
  • 1927 entre poteaux source : 1927. C'est la valse des costauds
  • 1918 mon poteau a décidé de s'y fixer pour soigner son entérité. source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1918 Seulement si que ça ne te plairait pas, eh bien, mon petit poteau, ce serait du kiff. Vu ? source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1917 –Eh ! poteau, t'entends-t-y l'canon ? C'est donc qu'y a la fête ? –Probab'e ! Ici, mon vieux, c'est tous les jours el Quatorze Juillet ! source : 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse)
  • 1916 Mais toi, tu es un « poteau » ! Du bist ein Poteau ! –Qu'est-ce que c'est un « poteau » ? –C'est comme qui dirait un vrai copain ! source : 1916. Journal d'un simple soldat. Guerre-captivité 1914-1915
  • 1915 Ah, poteau, t'en fais pas : on va s'payer des bosses ! source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
  • 1925 certains cherchent ainsi tout bonnement une distraction à la monotonie de leur existence, d'autres ont l'espoir de « passer en douce un bifton à quelque poteau » de la même bande source : 1925. Souvenirs d'un médecin des prisons de Paris (1914-1918)
  • 1911 tout à coup, j'entends une musique sucrée comme de la gelée d'abeilles… Je relève la tronche… Ah ! les poteaux ! qu'est-ce que j'ai reçu comme brûlant !… Cette musique, c'était la voix d'une gonzesse de quinze à seize piges source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1903 Maintenant, mon poteau [à femme], quand tu seras sortie, si toutefois tu « refauches » pas de nouveau, tâche d'avoir un corsage de soie noire taille 44 source : 1903. Les enracinées
  • 1903 Mon vieux Poteau [destiné à une femme], Au moins, toi t'as pas la frousse. J'aime ça moi. […] Faut leur montrer un peu que les « gonzesses » de Chaillot ont du poil aux yeux. source : 1903. Les enracinées

<14 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1400 C'est la date à battre.
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1400 1873 1884 1887 1887 1887 1889 1889 1889 1894 1897 1897 1897 1897 1898 1899 1900 1901 1901 1903 1904 1905 1907 1908 1909 1910 1911 1911 1911 1912 1914 1914 1914 1914 1915 1915 1915 1915 1915 1915 1916 1916 1916 1916 1917 1917 1917 1917 1917 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1918 1918 1918 1918 1918 1920 1921 1921 1922 1923 1924 1925 1925 1925 1926 1927 1927 1927 1927 1927 1927 1927 1927 1927 1930 1935 1938 1939 1939 1943 1947 1947 1949 1951 1952 1956 1956 1960 1960 1963 1965 1965 1966 1969 1975 1975 1976 1979 1979 1980 1981 1991 2001 2003 2007 2018 1911 xxxx xxxx

Compléments