pioncer

pioncer (tableau rapide)
pioncer ■ Dormir, dormir à poings fermés ; ■ coucher ; se coucher, coucher ; se rendormir
synonyme sommeil, sieste, dormir, se coucher
date 1827
fréquence 111

pioncer

& pionser ; repioncer

v. intr.

Définition

■ Dormir, dormir à poings fermés ; ■ coucher ; se coucher, coucher ; se rendormir ALL : schlafen / ANG : To sleep ; to sleep soundly / IT : dormire

registre ancien : 9 registre moderne : 7

Synonyme : sommeil, sieste, dormir, se coucher Famille : pioncer (dormir)

Citations
1867 Il voulait, au contraire, s'en débarrasser, et il suffisait pour cela, disait-il, de les estourbir tous les deux pendant qu'ils pionceraient (Profiter de leur sommeil pour les assassiner). source : 1867. Les Malfaiteurs
1939 sept heures et demie ! mon jus n'est pas encore arrivé… comment voulez-vous que je me rince un peu le gosier avec la lavasse et que j'aie le temps de repioncer après ? source : 1939. Les faneurs de la forteresse
1979 Pendant que Dédé pionçait z'y ont fracturé son box source : 1979. La tire à Dédé
1927 J'escalade Amanda qui ronfle dur et je pionce mes huit heures. source : 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire
1915 –Ah ! tenez, vous m'agacez, fit le sergent, vous ne comprenez même pas ce qu'on vous explique. Repioncez. Je dirai au capitaine que vous êtes deux idiots ! source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1915 Je crois que je pioncerais encore si le lieutenant Hénault n'était venu me réveiller. source : 1915. Les poilus de la 9e
1953 plus tôt qu'on dormira, plus tôt qu'on sera demain. Quand on pionce, ça passe plus vite source : 1953. Allons z'enfants

<7 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

PIONCER, verbe intrans. Arg. ou pop. Dormir ou dormir profondément. Il se heurte à un dormeur. Ah! Ah! Toute la troupe par terre! Qui est là? Holà, toi! −Ils pioncent, ils gisent tout de leur long (Claudel, Tête d'Or, 1890, 2e part., p.52). Pioncez. À sept heures moins le quart j'vous tire du pieu (Vialar, Morts viv., 1947, p.146). − Empl. pronom. réfl. Se mettre au lit. Synon. se coucher, se pieuter (arg. et pop.). Rapplique, c'est l'heure d'aller se pioncer (Le Breton, Hts murs, 1954, p.84). Prononc.: [pjɔ ̃se], (il) pionce [pjɔ ̃:s]. Étymol. et Hist. 1. 1827 « dormir » (N. Ragot de Granval, Cartouche ou le Vice puni d'apr. Sain. Sources Arg. t.1, p.335); id. (Un Monsieur comme il faut, Dict. d'arg. d'apr. Esn.); 2. 1836 « coucher » (Vidocq, Les Voleurs, t.1, p. LIII). Orig. incertaine. D'apr. Bl.-W.1-5 et FEW t.8, p.165b et 171a, notes 7 et 8 (v. aussi Guiraud Orig. obsc.), altération d'apr. ronfler* (pioncer signifie «dormir très profondément», cf. 1847, Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes ds OEuvres, éd. M. Bouteron, t.5, 1962, p.1044), du verbe arg. piausser « coucher » (1628, O. Chéreau, Jargon ou Lang. de l'arg. réformé d'apr. Esn. [cf. le subst. verbal piausse « couche » 1562 Rasse de Neus, ibid.]), dér. de l'arg. piau « lit » (1628, O. Chéreau, op. cit. d'apr. Sain., op. cit., p.197), piau étant une forme dial. de peau* proprement « couche faite de peaux ». Parallèlement à piau/piausser, on relève le groupe peau/peausser: 1596 le peaux huré « le lit » (Péchon de Ruby, Vie généreuse des Mercelots ds Variétés hist. et litt., t.8, p.157); id. peausser « coucher » (Id., ibid., p.151 [cf. le subst. verbal peausse « lit » 1566, Rasse de Neus d'apr. Esn.]). Fréq. abs. littér.: 29. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p.296. (tlfi:pioncer) /

De l'esp. « peon », toupie ronflante (AYN) / P.-ê. nasalisation de piausser, d'un dial. piau. → Pieu « lit » (GR) / Improbable mais voir du côté de pion = ivre (gb) / peut-être variante de peausser, piausser, dormir sur des peaux ; de l'argot des malfaiteurs, passé dans la LP (Dauzat1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

  • 1827 (GR) / 1827 (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).