Définition de : X, quoi !

X, quoi ! (tableau rapide)
X, quoi ! Ponctuation orale, déclarative, affirmative, d'exclamation par ex., exprimant une évidence, une explication, etc.
fréquence 067

X, quoi !

& X, quoi

Définition

Ponctuation orale, déclarative, affirmative, d'exclamation par ex., exprimant une évidence, une explication, etc.

registre ancien : 7 registre moderne : 5

Citations
1982 Bah ! À leur âge, une réputation ça faisait pas le poids dans la balance à côté d'une heure de rigolade. Ils étaient jeunes, quoi ! source : 1982. La vapeur / edit
1915 les copains sont à l'affût pour tâcher d'en voir montrer leur nez ; nous sommes à la chasse, quoi ! à la chasse à l'homme… source : 1915. (correspondance) Les cinq mois de campagne d'un ouvrier parisien (2) / edit
1915 J'ai bon espoir que cela [guerre] ne durera pas longtemps maintenant. Quelle bombe ce jour-là ! Vous parlez tous de prendre une cuite ce jour-là, moi je voudrais être gai, à moitié noir, quoi ! pour vous raconter […] nos faits d'armes source : 1915. (correspondance) Les cinq mois de campagne d'un ouvrier parisien (3) / edit
1915 Alors, toi, tu ne te bats jamais, bougre de flémard ? –Non, j'ai eu la chance de me faire accepter gomme chauffeur d'un inspecteur de la Sûreté… –T'es embusqué, quoi ! source : 1915. Les poilus de la 9e / edit
1915 pas une petite affaire que de tenir un commerce comme le nôtre… Y a du passage, tu sais, et dame ! on a affaire à des clients qui n'sont pas toujours ce qu'il y a de plus comme il faut… C'est très mêlé, quoi ! source : 1915. Les poilus de la 9e / edit
1915 Mais il sort de cet appareil la pluie d'eau chaude, la bonne eau, l'eau qui lave, quoi. source : 1915. Journal d'un poilu. août 1914-décembre 1915 / edit
1976 Je suis un vagabond. Vous comprendez ? Un chemineau. Pas un cheminot de la S.N.C.F., un chemineau qui chemine, un vagabond, quoi. source : 1976. Le petit bleu de la côte Ouest (Trois hommes à abattre) / edit
1978 Tous les mecs font semblant. –C'est le métier, quoi. source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine / edit
1863 Chez eux, pas de discipline, point de revue, et un service doux comme sucre, c'est un vrai bonheur, quoi ! source : 1863. Les bohèmes du drapeau. Types de l'armée d'Afrique / edit
1861 À Saumur, il s'était fait une certaine réputation, et son mérite est d'autant plus grand, qu'il lui a fallu vaincre la nature, et triompher d'obstacles physiques. Il a le buste très-long et les jambes bien trop courtes. Il n'est pas fendu, quoi ! source : 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval / edit
1880 –J'travaillais à la dure, me dit le premier. […] J'm'amène devant un pantriot, quoi ! j'lui dis : Donne-moi ton bobino (montre), ton poignon (argent). […] S'il fait l'craneur, j'le r'froidis avec mon lingue (couteau). source : 1880. Souvenirs de prison et de bagne / edit
1974 Un doigt vaut dix sacs. Dix mille anciens, quoi ! source : 1974. Le roman d'un turfiste / edit
1854 –Donnez-moi un cabinet particulier ! –Plait-il ? –Une cellule, quoi ! source : 1854. Deux profonds scélérats (pochade) / edit
1976 il en oubliait même qu'il n'était qu'un gardien ; un homme… incapable de faire autre chose que fermer des portes. Mais là, attention ! C'était un costaud le mec, il t'ouvrait et te refermait en moins de deux, un crack quoi ! source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza / edit

<14 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 177927 Julot désigna à Chouchou l'homme qu'ils cherchaient. Il était courtaud, trapu, avait une tête de Turc et une jambe de bois. Julot l'interpella : « Hé, Patte-Folle. » On l
  • 60786 Les nerfs bouzillés ; une patte folle ; estropié pour le restant d' mes jours ?… Ah ! non, très peu.
  • 177926 « C'est donc qu't'es plein aux as, que diable ! –J'ai deux mille balles ! » lâcha le gosse.
  • 177925 Lui aussi, se faisait de bonnes journées quand il voulait s'donner la peine.
  • 177924 Mince alors ! En v'là une affaire !… Partir, sans savoir où et sans le moindre bout d'passe en poche, c'est d'la fumisterie.
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :