Définition de : rousse

rousse (tableau rapide)
rousse Police secrète, police politique ; police de sûreté ; mouchards, dénonciateurs ; inspecteurs de police, agents de police, policiers
synonyme police, policier
date 1827
fréquence 096

rousse

& la rousse ; la Rousse ; être de la rousse ; les rousses ; messieurs de la Rousse

n.f., n.

Définition

Police secrète, police politique ; police de sûreté ; mouchards, dénonciateurs ; inspecteurs de police, agents de police, policiers ALL : Polizei / ANG : detective-service / IT : spia del bargello

registre ancien : 10 registre moderne : 9

Synonyme : police, policier Usage : police

Citations
1883 ce n'est pas la rousse payée à l'année avec caisse de retraite ou pension au bout de la carrière source : 1883. Le Tableau de Paris / edit
1871 Le Père Duchêne ne voudrait plus de police politique, parce qu'il sait que ce ne sont que les mouchards qui font le désordre. Il voudrait la suppression de la Préfecture de police, et l'attribution de la police de chaque arrondissement à sa municipalité propre. Comme ça, il n'y aura plus de rousse, et foutre, un bon patriote pourrait-être de de la police sans être mouchard. source : 1871. Le Père Duchêne (2) / edit
1914 Des sifflements lointains trouèrent le silence nocturne. Des appels proches répondirent : « Les flics ! – La rousse ! – Acrè ! » source : 1914. La mère Croûte, dans Racaille et parias / edit
1885 devant Cluny où il exerçait la lucrative profession de marchand de buffetons. C'est pas à lui que les rousses pouvaient en conter source : 1885. L'aventure de Marius Dauriat - Études d'argot, dans La Chair / edit
1862 vous comprenez que je n'étais pas si niole de donner mon centre pour me faire arrêter par vos rousses source : 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865 / edit
1862 Voilà pour butter le premier rousse qui se présentera pour m'agraffer ! source : 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865 / edit
1905 Tu sens la rousse… et j'en aime pas l'odeur… source : 1905. Un vieux bougre / edit
1886 Tout à coup un gamin criait : Pet ! pet ! v'là la rousse ! Alors la bande s'envolait comme une nuée de moineaux source : 1886. Paris oublié / edit
1899 d'autres services de la Préfecture, qui touchent à la politique, acceptent les services de jolies femmes du monde ou du demi-monde, qui, pour une raisons quelconque, veulent bien travailler dans la « Rousse » source : 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - Les industries de l'amour / edit
1886 Mais n'a-t-on pas dit de lui ce qu'on a dit de Ruault : qu'il était de la rousse ? source : 1886. L'Insurgé (Jacques Vingtras - III) / edit
1875 il est promptement soupçonné d'appartenir à la rousse source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 / edit
1889 Moi qui voulais faire le malin, j'étais tombé sur un ancien « rousse ». source : 1889. L'ami du commissaire / edit
1840 mais par guignon, la rousse (les agens de police) en planque (cachés) chez le matzingue (marchand de vins) du coin, nous voyant si fargués (chargés), nous posent leurs gluoteaux (la main au collet) source : 1840. (récit de voleur), dans Un an de prison, ou Souvenirs de Sainte-Pélagie / edit
1898 c'est Gustin, c'est lui-même qui a dû s'assommer en faisant la culbute […] Voilà l'affaire !… Thomassou est innocent !… complètement innocent ! / Qu'importe !… On n'entendra pas de cette oreille-là, et il n'a pas fini avec la « rousse » source : 1898. Bistrouille en Cour d'Assises ou le cadavre ambulant. Contes du Petit Pioupiou (5e série) / edit
1947 En tout cas, la Rousse est sur les dents ! source : 1947. Fleur-de-Poisse / edit
1880 Pendant la sorgue (nuit), la rousse m'a l'vé dans un claque-dents (la police m'a pris dans un lupanar). source : 1880. Souvenirs de prison et de bagne / edit
1911 Tu parles ! s'ils se seraient cavalés rue de la Verrerie, à l'Os à moelle pour la paumer marron, et accrocher un tas d'aminches !… Mais nisco, il pleut !… Chez Bobèche !… Des petites nèfles et mes blosses, messieurs de la Rousse… source : 1911. Le journal à Nénesse / edit
1841 il est attaqué par deux de ces bandits qui, au bout d'un instant, à la vue des inspecteurs de police s'écrient : la rousse ! cavalons-nous !… source : 1841. Des dangers de la Prostitution ; par Aimée Lucas / edit

<18 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

ROUSSE, subst. fém. Arg., pop. Police. Un niais, au lieu de me tendre la main comme toi, me dénoncerait à la rousse (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859, p. 312). La petite fille du peuple a retrouvé l'argot de la rue (...) : « La rousse ! » La rousse, les roussins, les argousins, la police en civil (LA VARENDE, Roi d'Écosse, 1941, p. 196). Prononc.: []. Homon. rousse2. Étymol. et Hist. 1827 « police » (d'apr. CELLARD-REY 1980); 1829 (Mém. d'un forban philosophe ds ESN.). Sans doute tiré de roussin2*. (tlfi:rousse) /

  • Autrefois les agents en bourgeois étaient vêtus de la redingote sombre d'un ton roussâtre (VIR)
  • Idée de sentir le roussi, d'être brûlé, cuit... (AYN)
  • De roussin (GR)
  • Sans doute tiré de roussin (TLFi)
  • 1829 (GR) / 1827 « police » (d'apr. CELLARD-REY 1980) ; 1829 (Mém. d'un forban philosophe ds ESN.) (TLFi) / CELLARD-REY ne donnent pas mieux que ESN (Mém. forban philosophe) comme semble le dire TLFi, mais datent l'ouvrage de 1827-1829 (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 177978 Un soir, dans une « théière », quelqu'un se pencha de son côté… C'était un jeune homme de mine agréable et correctement vêtu. Il fit signe à Chouchou de le suivre. Connai
  • 177977 Il descendait alors les grands boulevards, se confinait à la Madeleine. Les « théières » rendent mieux. La clientèle est plus choisie. Les riches étrangers sont plus fréq
  • 177976 Tant mieux, après tout, s'ils « en sont » tous trois, pensa Chouchou. Il en augurait une mystérieuse protection. Car on ne sait jamais…
  • 177975 Comme il s'inquiétait un jour auprès de Julot, le poisse lui avait répondu : « Frappe-toi pas, chez nous y'a rien à craindre. »
  • 177974 Ça n'l'empêche pas d'se saoûler, la vieille. Elle s'coule tous les soirs deux litres dans l'bide. J'en sais que'que chose, pisque c'est moi qui les apporte d'chez l'bistr
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :