coup

coup (tableau rapide)
coup ■ Boire un verre, offrir à boire ; boire de l'alcool ; quantité de liquide absorbée en une fois ; ■ avoir bu de l'alcool, être ivre
synonyme boire, offrir à boire
fréquence 103

coup

& boire un coup ; boire des coups (pl.) ; boire un petit coup ; boire le coup ; payer un coup ; payer le coup ; s'envoyer un coup ; coup à boire ; avoir bu un coup

locution

Définition

■ Boire un verre, offrir à boire ; boire de l'alcool ; quantité de liquide absorbée en une fois ; ■ avoir bu de l'alcool, être ivre

registre moderne : 5

Synonyme : boire, offrir à boire Usage : alcool, ivrognerie, boire

Citations
1955 À force de boire le coup avec l'un, avec l'autre, je finissais par avoir la fiole comme un boudin. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1977 Puis alors, quand j'avais bu un coup, j'étais méchant. source : 1977. Une vie de cheval
1977 Maguy faisait la croûte. Pour ça, elle était courageuse. Elle se démerdait. Elle buvait le coup, mais pas fainéante pour la croûte. source : 1977. Une vie de cheval
1979 On va faire l'amour, boire des coups source : 1979. Le désert de l'Iguane
1925 Tu bois le coup ? […] Figure accepta source : 1925. L'Equipe
1952 Ce n'étaient pas de mauvais fieux, les petits gars de la rue du Gaz. Ils m'ont payé le coup en arrivant. J'ai remis ça source : 1952. Mon taxi et moi
1624 Après avoir donc bu trois coups de chaque main source : 1624. Les ramonneurs
1660 Ha ! vertubleu, quel cidre ! encore un petit coup source : 1660. Les Ramonneurs (tirée des Ramonneurs en prose), dans (anon.), Les ramonneurs
1963 Vous n'avez pas idée, si vous ne buvez pas un coup de temps en temps vous-même, ce que ça peut coûter maintenant pour se noircir toute une famille ensemble. source : 1963. Les perles de Vénus
1955 Rends l'argent à ces messieurs. Ils en ont besoin pour me payer le coup source : 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra
1916 Il y avait même des écriteaux en vers, comme celui-ci : On ne pleure jamais chez nous ; / On y boit souvent un bon coup. / La guerre n'est pas toujours moche, / Et l'on battra tous ces sales Boches. source : 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914)
2004 Dans les bistrots de la rue des Saussaies, les flics et les journalistes, ils boivent le coup ensemble. source : 2004. Entretien réalisé par Ch. Diaz le 29 novembre 2004, dans Les récits de vie de policiers
2001 Alors, Aussarresses, toujours prêt à payer un coup ! source : 2001. Services spéciaux. Algérie, 1955-1957
1826 et pas fier, il boit un coup, deux coups, trois coups ; il est Français, le brigadier source : 1826. Salle de police. Tableau militaire, en un acte, mêlé de vaudevilles, à l'occasion de la Saint-Charles, représenté pour la première fois, à Paris, sur le théâtre de la Gaité, le 4 novembre 1826
2012 Il y avait souvent du monde chez lui et « un coup à boire » à la clé. source : 2012. Des clous dans le coeur
2007 Je trouve une opportunité d'enterrer la hache de guerre et par là même d'étancher ma soif : –Je te paie un coup, Djamel ? source : 2007. La gigue des cailleras
1924 Dis donc Ernest, t'as pas vu mon homme ? J'le cherche partout pour lui payer le coup. source : 1924. Les dessous de Montmartre

<17 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Au sens de quantité de liquide : XIVe (MCC) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).