Définition de : esquinter

esquinter (tableau rapide)
esquinter ■ Abîmer, fracturer, briser, détériorer, endommager ; voler avec effraction ; frapper, donner des coups, blesser, tuer ; critiquer, médire ; ■ fatiguer, éreinter ; ça me fatigue (ça m'ennuie?) ; ■ mal travailler ; se casser ; ■ se donner du mal ; s'endommager, se blesser ; □ se faire blesser, être victime d'un accident
synonyme blesser, se blesser, frapper, cogner, battre, se battre, gifler, casser, enfoncer, détruire, abîmer, fatiguer, se fatiguer, se donner du mal, médire, critiquer / critiqué, éreinté, calomnié / médisant, critique
date 1800
fréquence 095

esquinter

& ça m'esquinte ; s'esquinter ; □ se faire esquinter

v.tr.

Définition

■ Abîmer, fracturer, briser, détériorer, endommager ; voler avec effraction ; frapper, donner des coups, blesser, tuer ; critiquer, médire ; ■ fatiguer, éreinter ; ça me fatigue (ça m'ennuie?) ; ■ mal travailler ; se casser ; ■ se donner du mal ; s'endommager, se blesser ; □ se faire blesser, être victime d'un accident ALL : schlagen, zerbrechen, beschädigen / ANG : to break, misuse / IT : rompere, spegnere [éteindre, dans esquinter la camoufle]

registre ancien : 8 registre moderne : 5

Synonyme : blesser, se blesser, frapper, cogner, battre, se battre, gifler, casser, enfoncer, détruire, abîmer, fatiguer, se fatiguer, se donner du mal, médire, critiquer / critiqué, éreinté, calomnié / médisant, critique Famille : s'esquinter X

152_journal_du_loiret_19130521.png: 365x480, 219k (15 juillet 2015 à 02h39)

Citations
1914 j'en ai marre de poireauter ici ! dit la fille. –Boucle, la gosse ! –Ben, ça m'esquinte, quoi !… On serait si chouette au pieu ! –Ah ! la ferme, que j'te dis !… source : 1914. L'exemple de "La Veuve", dans Racaille et parias / edit
1965 Il y a la race aryenne, maintenant, et Hitler ne va pas la laisser esquinter par un sale petit noiraud comme toi !… source : 1965. La débâcle / edit
1953 –Doit y avoir des gars qui se blessent exprès ? –Bien sûr, mais avoue que c'est quand même con de s'esquinter volontairement. source : 1953. Misère du matin / edit
1850 Ce métier [venternier] consiste à monter la nuit au premier, secon et même troisième aux venternes […], esquinter l'espagnolette et enquier dans la piole source : 1850. La légende noire du bagne / edit
allez à la flan et ne passez pas sans vous arrêter devant les boucards bons à esquinter source : Le parler ordinaire : la langue dans les ghettos noirs des Etats-Unis / edit
1828 Le carouble s'est esquinté dans la serrante source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs / edit
1936 on nous a fait faire des marches et des travaux, on nous a esquintés et nous avons été finalement roulés source : 1936. Sur la frontière espagnole, dans Panorama de la pègre / edit
1938 À trois mètres on ne se tue plus, on s'esquinte source : 1938. Moi, un nain / edit
1917 Pas la peine de t'esquinter à porter le fromage : tu n'as qu'à le mettre sur la voie, il courra derrière le train source : 1917. Les héros de Notre-Dame-de-Lorette / edit
1890 il suffit d'un instant d'oubli pour que l'un des malheureux qu'il esquinte laisse échapper une parole un peu trop vive source : 1890. Biribi / edit
1891 En sortant… j'avais pas d'bougie ! / J'ai fait l'métier, tiens !… Je l'voulais ! / Je l'quitt'rais pas pour un palais !… / J'aim' pas les états qu'on s'esquinte, / Et dans l'mien, j'ai pas c'te crainte. / C'est un métier… sérieux ! source : 1891. Idylle nocturne - Acte d'argot en vers libres / edit
1916 Les cuistots sont de mauvaise humeur, parce qu'ils ont touché aux distributions des haricots secs, qui résistent à la cuisson avec une opiniâtreté décourageante : « Pas la peine de s'esquinter ! En v'là encore qu'on bouffera avec les ch'vaux d'bois ! […] » source : 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914) / edit
1918 Vous êtes tranquilles, là-haut, vous autres. Vous ne savez pas ce que c'est que les effectifs qui se font esquinter. source : 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) / edit
1978 Ce qui a esquinté le quartier, c'est vrai, c'est l'arrivée de jeunes mecs sans scrupules, très souvent nord-africains source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine / edit
1947 il ne voulait pas, lui, crever lâchement parmi les pauvres et s'esquinter pour un patron. source : 1947. Fleur-de-Poisse / edit
1936 Hier, à Florina, un Russe veut monter en lapin dans une sanitaire déjà pleine. Le Russe est vidé. Il se relève et tire deux coups de fusil sur la voiture. […] Et bien, voilà les salauds pour qui nous nous esquintons. source : 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient / edit
1905 Oui, il aurait mangé chez le juge… pour le bonhomme que vous avez esquinté ensemble… et t'aurais été dans le sac ! source : 1905. Le Tigre & Coqueliquot / edit
1979 à la suite d'un accident idiot – je me suis esquinté le genoux – j'ai été exempté de service actif. source : 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent. / edit

<18 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Vient de l'italien (AYN)
  • Provençal mod. esquinta «déchirer» ; lat. exquintare « couper en cinq », de ex-, et quintus « cinquième », de quinque « cinq » (GR)
  • 1800 (fatiguer) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 177961 Un soir, comme il toussait encore, elle dit : « Faut t'soigner. Ne plus fumer. Ça finira par sentir le sapin, mon Chou. »
  • 177960 Les « passes » de Chouchou lui rapportaient environ cinquante francs par soir [au logeur]. La moyenne était bonne. Jamais aucune de ses pensionnaires ne lui valut pareill
  • 177959 On le connaissait maintenant de la place Pigalle à Barbès. Ses camarades semblaient jaloux de le voir ainsi à l'oeuvre. Il s'accaparait facilement tous les michés sérieux
  • 177958 les cols-bleus, les marins en bordée, aux pantalons gonflés de vent
  • 177957 Les petits soldats et les « gribiers » costauds, qui vous suivent pour une thune
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :