dites donc

registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 55

dites donc

& dites-donc ; dis donc ; ben dis donc ; ben dites donc ; ah dis donc ; ah dis-donc ; ah ! mais, dis donc ; ah, ben, dis donc

locution

Cheville orale, pour appeler l'attention ; exclamation de surprise, d'étonnement, d'intérêt, d'admiration ; appel critique, appel impératif

Synonyme : étonner, étonné, ébahir, ébahi, impressionner, impressionné, admirable

1863 Je sifflerais bien une absinthe, dis donc, mon chou… 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar
1976 –Tu es bronze dis donc ! Tu rentres de vacances ? 1976. Le nouveau visage de la prostitution
1826 Dis donc, plume-oison, tu oublies que nous, les témoins, nous ne sommes pas faits d'hier, tu ne sais donc pas que nous avons affronté les crocodiles du Nil, et tu viens te frotter à nous, toi 1826. Les jolis soldats
1935 Inconsciemment, Chouard avait fini par élever la voix. Le même cogne [c'est un flic] accourut et apostropha l'orateur. –Dites donc, vous, on n'est pas ici à la Bourse du travail. Vos discours communistes, allez les dégoiser dehors. 1935. Viande à brûler
1967 –On ne s'est pas embêté, dites-donc, depuis ce matin ! –Oui, dit Gunther, on a eu de la distraction à domicile. 1967. Face d'Ange et la conférence
1984 Ben dis donc, heureusement que t'en achètes que tous les dix ans ! 1984. Ricky VII
1981 Ben dis donc ! On l'a échappé belle, il pionce comme une brute ! 1981. Votez Rocky
1915 Dis donc, je vais encore te taper ! Pourrais-tu m'avoir deux briquets à essence ou plutôt un à essence et un à amadou ? 1915. (correspondance) Les cinq mois de campagne d'un ouvrier parisien (1)
1917 Dis-donc… c'est pas un hôpital où tu es… c'est un château… c'est un Palace !… 1917. Chignole (la guerre aérienne)
1915 J'y ai chauffé sa trompette à l'aut' outil. Dis donc, déjà l'boni de la guerre ! 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1915 –Surtout en cette saison, où les femmes ont des corsages transparents. –Ah, dis donc ! 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1915 –Du beurre, voui, du vrai beurre ! Pis qui sent pas : colle ton nez d'ssus. Et ça… et ça… devine ? D'la bleue, Ferdinand, c'est d'la bleue ! –Ah dis donc, faisait Moreau, tout comme avenue du Maine ! 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1915 D'ailleurs, une nouvelle admirable courait les rangs : la révolution venait d'éclater en Allemagne… oui, la révolution. Alors, ils se tapaient les coudes : « Ah ! dis donc ! », mais ils n'étaient pas surpris, car depuis le 2 août la chose était prévue. 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1836 Ah ! dis donc, à propos, si le sergent Chrétien te questionnait sur le duel d'André, ne lui dis rien. 1836. L'enfant du faubourg
1976 Tu pues la sueur, dis donc. 1976. Le petit bleu de la côte Ouest (Trois hommes à abattre)
1997 Ah, ben, dis donc, t'en as une belle queue, toi, pardon ! 1997. L'aveu différé
2004 C'est beau dis donc… 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
1963 Tao Tsaï est peut-être tombé. –Ben dites donc, mon lieutenant. J'espère que non. Ça s'rait un peu vache ! 1963. La 317e section
1928 –Dites donc, vous, faudrait voir à ne pas salir le trottoir… Remettez-moi dans la boîte ce que vous avez fait tomber, et plus vite que ça… 1928. La racaille
1953 –Dis donc ! –Oui ? –Et le pognon ! –Quel pognon ? 1953. De la boue et des roses
1953 Ben, dites donc, tout ce qu'il y a de plus jojo, comme boulot. Quels moyens vais-je avoir ? 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?

<21 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).