largue

largue Femme (général) ; femme, épouse ; femme à carte ; prostituée, fille prostituée, prostituée âgée, femme publique, femme (de souteneur) ; (femme en couche)
fréquence 78
synonyme prostituée, prostitué, épouse, femme légitime, femme (général)

largue

& larque ; larcque ; l'arque

n.f.

Femme (général) ; femme, épouse ; femme à carte ; prostituée, fille prostituée, prostituée âgée, femme publique, femme (de souteneur) ; (femme en couche) ANG : A woman / IT : donna scostumata [débauchée], meretrice [prostituée]

registre ancien : 10

Morphologie : g/q Famille : larg- (femme) Usage : prostitution, famille

1863 Cette créature porte à la peau… Ça doit être une bonne largue… Cependant, au déballage… j'ai été si souvent volé !… source : 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar
1884 Pendant que leurs largues tricotaient des pincettes, ils tenaient conseil source : 1884. La casserole - Etudes d'argot, dans La Chair
1829 Va-t-en dire à ma largue […] Que je suis enfouraillé source : 1829. Rue du mail, dans Le dernier jour d'un condamné
1968 Souvent dans ma proute si je tracque, / Si j'éprouve quelque malheur, / Je me console avec ma largue source : 1968. Le gouêpeur et le voleur (Chansons dans la langue bigorne), dans François-Vincent Raspail ou le bon usage de la prison (etc.)
1872 Il m'a fait un impair avec ma largue, je me suis chiqué et l'ai morfondu sur la plume de Beauce. source : 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (8)
1821 Ta larque est franche, elle nous fera l'accent. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
1821 Si ta larcque n'est pas franche, elle nous conduira droit au théatre. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest

<7 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

loucherbem de marque (via larque) (SAINXIX) / SCHW dit que largue s'explique par marque, qu'on a eu lasquemé puis largue - Albert d'Angers donne largue ou lasque ; c'est largue qui a subsisté (VIR) / Largue s'explique marque en passant par larquemé (*) / Tombé en désuétude (1930 ; Vient de pélargue (cigogne) : l'assoc. d'idées est évidente (AYN) / Une prostituée s'appelait autrefois une larque ; on la nomme maintenant ménesse (Lucas1841) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).