Définition de : baiser

baiser (tableau rapide)
baiser Coïter, forniquer, s'accoupler, posséder sexuellement ; > se faire baiser, subir le coït ; baiser à nouveau
Synonyme baiser, coïter, baise, coït
Fréquence 107
id 10344

baiser

& b... ; se baiser ; se faire baiser ; se faire b... ; rebaiser ; être baisé(e)

v.tr.

Définition

Coïter, forniquer, s'accoupler, posséder sexuellement ; > se faire baiser, subir le coït ; baiser à nouveau

registre moderne : 6

Synonyme : baiser, coïter, baise, coït Usage : érotique, sexualité

Chronologie

1747 1778 1784 1789 1790 1790 1790 1800 1820 1840 1863 1862 1863 1863 1863 1875 1893 1896 1899 1900 1901 1920 1921 1932 1933 1933 1935 1937 1947 1948 1950 1950 1951 1952 1953 1953 1953 1953 1954 1954 1957 1960 1960 1961 1963 1965 1966 1966 1968 1969 1970 1970 1971 1972 1973 1975 1975 1976 1976 1976 1976 1976 1977 1977 1977 1978 1978 1979 1979 1979 1979 1981 1982 1983 1984 1984 1985 1987 1989 1989 1989 1990 1990 1993 1995 1995 1996 1997 1999 2000 2000 2001 2001 2002 2003 2003 2003 2003 2004 2006 2009 2011 2012 2012 2013 2015 xxxx

Citations
1976 Une femme qui se fait baiser par un gros chien, c'est excitant. source : 1976. Dire nos sexualités
1976 elle s'agenouille sur moi de dos et soit je l'encule, soit je la baise, ça dépend si elle veut ou pas. source : 1976. Dire nos sexualités
1973 J'ai pas de fric ! Je paierai plus tard ! Et la Ginette qui avait le sens de la répartie lui a répondu : T'as tort de baiser au-dessus de tes moyens ! source : 1973. Un échappé de la carlingue
1784 être baisée, troussée, enfilée, foutue, fut l'affaire d'un moment. source : 1784. Le Petit Fils d'Hercule
1937 elles peuvent plus s'asseoir tellement elles ont le fias enjuivant… Ah ! comme ils baisent fort… ces frisés ! source : 1937. Bagatelles pour un massacre
1968 Décide-toi, fit-elle soudain, m'extirpant de mon coma. On baise ou on prend le train ? source : 1968. Le terminus des prétentieux
1950 Si je commençais à vouloir baiser, c'est que ça allait mieux. C'était un signe qui ne trompe pas source : 1950. Ainsi soit-il
2001 André m'a baisée le premier assez longuement et tranquillement comme c'était sa manière. source : 2001. La vie sexuelle de Catherine M.
1971 Il ne va quand même pas la baiser devant nous ! source : 1971. Les chemins de la perversion
1975 Je baisais une belle Polonaise blonde et noble. Je la baisais en Pologne. source : 1975. Souvenirs obscurs d'un Juif polonais né en France
1990 En décembre 81 à Vienne, Jules baise sous mes yeux le soir de mon anniversaire un petit masseur blond et frisé qu'il a chopé dans un sauna source : 1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie
1990 Il était devenu ardu, pour Jules et pour moi, de rebaiser ensemble source : 1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie
1950 est-il vrai qu'un prêtre vous ait enculée ? –Il ne me semble pas, répliqua évasivement Folette, mais ce dont je suis certaine, c'est que le cul de cette gommeuse n'a jamais refusé un coup de bite ! –Mais elle [d'une pucelle] ne s'est jamais fait baiser source : 1950?. La Nonne
1953 Tout ce monde picole, s'injurie, cherche à baiser ou à se faire baiser. source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?

<14 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).