blair

blair (tableau rapide)
blair Nez ; > odorat ; sur, dans le nez (à propos de coups, de désagréments)
synonyme nez
date 1872
fréquence 84

blair

& blaire ; (brair) ; sur le blair ; dans le blair ; (braire)

n.m.

Définition

Nez ; > odorat ; sur, dans le nez (à propos de coups, de désagréments) ALL : Nase / ANG : nose

registre ancien : 8 registre moderne : 7

Synonyme : nez Morphologie : apocope Famille : blair- (nez) Usage : anatomie

Citations
1914 Et sur les branches, c'est des perroquets, des cacatoès, des singes bleus du blaire et rouges du cul… source : 1914. Fin d'aventure, dans Racaille et parias
1927 On leur dégringole un marron sur le coin de la cafetière. Ils y font pas plus attention que s'il leur tombait une goutte de flotte sur le blair source : 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1918 le chacal t'apporte la galtouse, il la plante devant ton blair source : 1918. Loin de la rifflette
1915 Nous allons avoir de nouveaux crapouillots. Je ne donne pas de détails à ce sujet, je ne dirai seulement que ça pèse environ 40 kil. S'il en arrive un comme ça dans le blair à Fritz, il aura des chances d'aller faire un vol plané. source : 1915. (correspondance) Lettre de combattant (4)
1888 c'est toi qui pues ! T'as l'blair bien délicat, ce matin ! Pour sûr que j'aime mieux être ici q'dans tes chaussures source : 1888. Le train de 8 h. 47

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

BLAIR(E), subst. masc. Pop. Nez. Ton blaire flaire, âpre et subtil, / Et l'étamine, et le pistil (VERLAINE, OEuvres posthumes, t. 1, 1896, Parallèlement, p. 170). PRONONC. ET ORTH. : []. Les dict. enregistrent uniquement la forme blair; blaire dans L. LARCHEY, Dict. hist. d'arg., 2e suppl., 1883, Ch. VIRMAITRE, Dict. d'arg. fin-de-siècle, 1894, LE BRETON 1960 et dans J. RICHEPIN, La Chanson des Gueux, éd. rev. et augm., 1881. ÉTYMOL. ET HIST. [1872 d'apr. ESN.] (L. RIGAUD, Dict. du jargon parisien, L'Arg. anc. et mod. 1878). GUÉRIN 1892. Dér. par apocope de blaireau*, lui-même attesté en lang. pop. au sens de « nez » dep. 1834 (d'apr. ESN.), p. réf. au museau pointu de cet animal (cf. 1646, SCARRON, nez de blaireau d'apr. ESN.). STAT. Fréq. abs. littér. : 7. (tlfi:blair) /

Cette expression est en usage depuis plus de cinquante ans dans les faubourgs où les terreurs se bouffaient le blaire (VIR) / All. au nez du blaireau, allongé en hure, organe de souffle : flare (TIM cité par DEL) / Allusion plaisante, abrégée de blaireau (cf. syn. pinceau) (SAIN-TRANCH) / De blaireau (AYN) / Abrév. de blaireau (1834), par allus. au museau allongé de l'animal (GR) / Apocope de blaireau (George, FM48) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).