languefrancaise.net

définition : siroter (depuis 1690)

siroter
Boire doucement (alcool ou pas, boisson chaude ou froide), savourer une liqueur, déguster une boisson ; boire de l'alcool, s'enivrer, trop boire, s'adonner à la boisson ; bu

Citations
  • 1886 et s'y abrutissent à boire de la bière, à siroter des glorias, et à caleçonner des pipes. source : 1886. L'Insurgé (Jacques Vingtras - III)
  • 1888 À huit ans, il savait son régiment par coeur, les noms des officiers, les matricules des hommes, et commençait de siroter le fond des verres demeurés sur le comptoir après le départ des buveurs source : 1888. Le train de 8 h. 47
  • 1955 en ce moment c'est plein d'étrangers, mais qu'est-ce qu'ils peuvent siroter les vaches ! source : 1955. Pas de pitié pour les caves
  • 1954 Quand tu avais jeté ta gourme, elle avait une manière de te repousser par les épaules et de te regarder, tellement absente et méprisante à la fois, qu'il ne te restait plus qu'à remballer ton service trois-pièces et t'en aller siroter jusqu'à la gauche source : 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville
  • 1904 Les deux femmes s'éternisaient à bavarder, en sirotant leur tasse de café source : 1904. Pepete le bien-aimé
  • 1952 Le pire, c'est que quand il avait siroté, y devenait teigne. source : 1952. Émile et son flingue
  • 1915 Puis il racontait sa vie dans son second hôpital à l'huissier et au bijoutier qui sirotaient des cafés chauds, les yeux bridés par le plaisir. source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
  • 1984 Il remit le livre dans sa poche, sirota le café sans sucre. source : 1984. Boulevard des allongés
  • 1823 Lorsque Phébus me taquine, / J'cours chez l'marchand d'vin, / En sirotant ma chopine, / Pincer un refrain. source : 1823. Voyage à Sainte-Pélagie
  • 1895 le bon bourgeois, tout en sirotant un petit verre de chartreuse ou de fine champagne première marque, émet de sévère aphorismes sur les dangers de l'alcool, unique perdition, précise-t-il, des ouvriers. source : 1895. En plein faubourg

<10 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1690 C'est la date à battre.
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1690 1823 1878 1881 1886 1888 1889 1892 1893 1895 1896 1897 1898 1900 1904 1909 1915 1916 1917 1917 1920 1927 1927 1927 1927 1929 1935 1938 1939 1939 1944 1948 1948 1949 1951 1952 1952 1952 1953 1953 1953 1954 1954 1955 1955 1955 1957 1958 1958 1960 1960 1961 1965 1966 1966 1967 1967 1967 1968 1969 1969 1969 1971 1973 1974 1975 1975 1979 1979 1980 1981 1981 1982 1984 1984 1987 1989 1990 1997 1999 2001 2003 2006 2006 2006 2007 2011 2011 2012 2013 2015

Compléments