Définition de : abattis

  • abattis
    • Membres du corps, bras ou mains, jambes ou pieds (idée de grandeur, de grosseur, désigne plus souvent les mains) ; membre du corps humain (pour désigner sa vie) ; □ se casser un membre ; □ formule de mise en garde
    • fréquence : 071
    • id : 748

abattis & abatis ; abati ; abatis ambulatoires ; □ se casser un abattis ; se casser les abatis ; □ gare à tes abatis ! n.m.

Définition

Membres du corps, bras ou mains, jambes ou pieds (idée de grandeur, de grosseur, désigne plus souvent les mains) ; membre du corps humain (pour désigner sa vie) ; □ se casser un membre ; □ formule de mise en garde

ALL : Arme, Beine, Glieder
fréquence : 071
registre ancien : 8 registre moderne : 8

synonyme : main, bras, jambe famille : abatis (membres) usage : anatomie

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1839.

1840 1844 1847 1857 1859 1862 1866 1870 1870 1872 1872 1877 1885 1888 1889 1891 1891 1894 1896 1899 1900 1901 1901 1901 1904 1904 1905 1907 1908 1909 1910 1910 1911 1911 1911 1912 1915 1915 1915 1915 1915 1917 1917 1917 1918 1918 1918 1918 1920 1926 1927 1927 1927 1930 1930 1930 1935 1947 1950 1951 1952 1953 1957 1957 1960 1960 1965 1967 1967 1968 1987

748.jpg: 700x485, 110k (20 novembre 2012 à 11h31)

Citations

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

2. Au plur., arg. (arg. des ateliers de peint.) Bras et jambes d'une pers., p. anal. avec les ailes et les pattes d'une volaille ou d'une bête : 16. Et d'un bond ils furent à la porte. M. Frédéric la gardait! Dégringolé de son comptoir avec la soudaineté d'une avalanche, il barrait la sortie, de ses jambes écartées et de ses abatis en croix. G. Courteline, Le Train de 8 h 47, 1888, p. 179. 17. L'intérêt de cette exposition, ce sont ses danseuses gravées (...), où l'on perçoit la vulgarité des abattis, la roture des attaches, le canaille des anatomies, le faubourisme des minois, les ascendances alcooliques des formes et des contours de ces fillettes dans leur métier de grâce, ... E. et J. de Goncourt, Journal, 1896, p. 962. E.− « Membres » (d'une pers.), terme arg., ext. du précédent, apparu dans le vocab. de la peint. (1839) : Les pieds du genre de ceux que les peintres appellent des abattis étaient ornés. Cf. Numéroter ses abattis. Balzac, Pierre Grassou (Quem.). (tlfi:abattis) /

  • Allusion aux abatis d'animaux (LAR 6e)
  • Par comparaison à la patte de l'oie ou du dindon (LAR 4e)
  • Allusion aux abattis d'animaux (DEL)
  • Métaphore tirée de la volaille (SAIN-TRANCH)
  • Fonds commun de l'argot (FrançoisPléiade)
  • Ne s'emploie qu'au pluriel (Dech1918)
  • animalisation (Dauzat1918)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)
  • « Était-ce, du reste, un mot d'argot ? Plutôt que de s'interroger sur son éventuelle et improbable transmission de l'argot des peintres à celui des malfaiteurs ou de l'argot des malfaiteurs à celui des peintres, mieux vaudrait-il sans doute penser, même s'il a souvent été repris dans les ouvrages argotographiques, que c'est plus largement dans l'usage populaire que l'on a appliqué aux êtres humains ce terme s'appliquant au départ aux abats de volaille… » (Delaplace2019)
  • 1839 (mais : numéroter ses abattis : 1802 d'après DDL) (GR2) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.