Définition de : ficher le camp

ficher le camp (tableau rapide)
ficher le camp Partir, s'en aller, fuir, s'évader
synonyme partir, s'en aller
fréquence 096

ficher le camp

& fiche son camp ; ficher son camp ; fiche le camp ; f...iche le camp

locution

Définition

Partir, s'en aller, fuir, s'évader ALL : weggehen

registre ancien : 6 registre moderne : 5

Synonyme : partir, s'en aller

Citations
1932 Combien de temps vont-ils encore me laisser moisir ? Vous en avez de la chance, toi, madame, de ficher le camp ! source : 1932. Le pourrissoir / edit
1935 À ne rien vous celer, mes économies ont fichu le camp, comme ma femme. source : 1935. Viande à brûler / edit
1926 Fiche-moi donc le camp, hé l'arbi source : 1926. Le marchand de tapis (part. 1 & 2) / edit
1932 sans que le contour fiche le camp source : 1932. Zola / edit
1952 Il me tardait de fiche le camp. J'empochai ma convocation et filai vers la sortie source : 1952. Rencontre dans la nuit / edit
1916 Allons, fiche-moi le camp, va dormir ou je te fais mettre à l'eau pour te dégriser. source : 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre / edit
1888 je m'en vais vous foutre un coup de fusil, moi, si vous ne fichez pas vot'camp immédiatement ! source : 1888. Le train de 8 h. 47 / edit
1931 T'as fini de glisser comme ça avec tes godasses pleines de clous, dit Nénesse, outré. Tu vas abîmer tout de suite le parquet. Fiche-moi le camp dehors, et plus vite que ça. source : 1931. Mal loti / edit
1914-1919 Les barreaux sont solides. Nous sommes bien gardés. Impossible de ficher le camp… source : 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées / edit

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 177907 Ailleurs, des bateleurs ameutaient les badauds, faisaient le boniment sur les tréteaux d'une roulotte dont le fronton annonçait « Les Sept Phénomènes ».
  • 177906 Les orgues tonitruantes de deux manèges voisins se renvoyaient à pleine gueule la marche de Faust et l'ouverture de Guillaume Tell dans un charivari infernal.
  • 177905 À cheval sur son « tri », p'tit Pierre faisait les courses ; il apportait chez les clients les pains de Noël à peine sortis du four et les babas à la crème du père Balard
  • 15149 Les vrais de vrais, comme on dit aujourd'hui, commençaient à l'Élysée-Montmartre, bal gentil où on repérait les boniches ayant des dispositions
  • 177904 –T'es donc plus un affranchi, ripostait le poisse, un vrai de vrai ? Faut l'dire, alors.
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :