Définition de : faucher

faucher& faucher qqun ; faucher qqchose à qqun ; se faire faucher qqchose ; se laisser faucher qqchose ; □ faucher une montre v.tr.

Définition

■ Voler ; dérober, subtiliser, dévaliser ; ■ prendre, saisir, décaver son partenaire, le dépouiller ; □ voler une montre en coupant le cordon avec une paire de ciseaux

ALL : bestehlen
fréquence : 095
registre ancien : 7 registre moderne : 6

synonyme : voler, dérober, prendre indûment, prendre, saisir, emporter

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1713.

1835 1872 1872 1899 1901 1903 1907 1912 1916 1917 1918 1918 1918 1919 1920 1921 1922 1924 1925 1927 1930 1930 1931 1935 1935 1937 1942 1944 1946 1947 1948 1949 1949 1950 1951 1952 1952 1952 1953 1953 1953 1953 1953 1954 1954 1954 1954 1955 1955 1955 1956 1957 1957 1957 1957 1960 1960 1961 1961 1963 1963 1963 1964 1965 1965 1965 1966 1967 1967 1967 1969 1969 1969 1969 1971 1975 1975 1977 1977 1977 1978 1978 1979 1979 1979 1981 1983 1985 1985 1988 1995 1997 2002 2003 2004

Citations

1977 j'ai trouvé du boulot chez Mager, rue de la Roquette, comme zingueur, façonnier zingueur, spécialiste – spécialiste de faucher le plomb et le cuivre rouge. […] Chez Mager, on avait pas le droit de sortir à midi, mais on sortait. On allait manger, puis juste en face, il y avait le marchand de métaux et moi je sortais de ces sacoches de cuivre rouge, coupé très fin à la machine ! À midi, j'avais gagné mes dix sacs. source : 1977. Une vie de cheval
1977 J'ai fauché une Honda 500 source : 1977. La chanson du loubard
2003 Si vous approchez, je gueule, menaça le pauvret d'une voix qui chevrotait comme celle d'une vieille dame à qui on va faucher son sac source : 2003. La pharmacienne
1937 À pleines poignes, alors, il fauche tous les bracelets sur la table… Il s'en remplit son pardessus… plein ses poches source : 1937. Bagatelles pour un massacre
1918 Mon voisin de paje porte plainte qu'on y avait fauché son morlingue. source : 1918. Loin de la rifflette
1872 As-tu des bauches maquillées que je fauche le meg ? source : 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (3)
1872 Il bonnetait à la jarnafe, au cuir, aux trois brèmes, aux callots, au tiroir ; il faucha [il dépouilla] toutes les branques de la c[a?]rmouille. source : 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (4)
1971 Je volais tout le temps, je ne pouvais pas m'empêcher de faucher, j'ai perdu mon boulot. source : 1971. Histoire de Michèle
1953 Et i n'aurait pas fauché la plus grosse porcife source : 1953. Allons z'enfants
1922 René, dix-huit ans, forte corpulence, figure imberbe venait, malgré son jeune âge, de sortir du ballon. Il avait purgé une petite peine de quelques mois pour avoir fauché, un jour qu'une superbe occasion se présentait. source : 1922. Au Lion Tranquille

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)
  • 1713 (GR) / 1713 arg. « voler [couper les bourses] » (ds ESN) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).