loque

loque (tableau rapide)
loque ■ Vieux vêtements usés, vêtement en mauvais état, chiffon ; vêtements (pop.) ; ■ personne molle, fatiguée, sans forces, très affaiblie, malade, droguée, ivrogne, etc. ; comparatif de la personne sans forces, anéantie ; (clochard) ; (morceaux de ferraille qui servent d'enjeu aux enfants)
synonyme habit, vêtement, faible, être faible, mou, sans énergie, sans force
date 1468
fréquence 74

loque

& vieille loque ; en loques ; tomber en loques ; comme une loque ; loque humaine

Définition

■ Vieux vêtements usés, vêtement en mauvais état, chiffon ; vêtements (pop.) ; ■ personne molle, fatiguée, sans forces, très affaiblie, malade, droguée, ivrogne, etc. ; comparatif de la personne sans forces, anéantie ; (clochard) ; (morceaux de ferraille qui servent d'enjeu aux enfants)

registre ancien : 2 registre moderne : 3

Synonyme : habit, vêtement, faible, être faible, mou, sans énergie, sans force

Citations
1863 URINETTE (Après avoir de nouveau essayé, mais en vain, de lui raidir le membre.) –Ah ! vous n'êtes pas un homme, vous êtes une chiffe !… […] Eh oui ! une chiffe ! une loque ! une lavette !… source : 1863. Un caprice. Vaudeville
1979 Quand il avait épuisé ses réserves de bière, il composait avec Rocky, l'autre légionnaire déchu, des cocktails inimaginables qui eussent réduit à l'état de loque, dès la première gorgée, un individu normalement constitué. source : 1979. Le désert de l'Iguane
1960 À la queue de la colonne c'est une cohue indescriptible. Des loques humaines se trainent à la recherche de leur unité perdue et lancent des appels désespérés. source : 1960. Chass'bi
1980 son bus Volkswagen qu'il avait garé comme une loque devant mon rade source : 1980. Marche à l'ombre
1909 tel autre a pignon sur rue, ou fermes en provinces, qu'on a connu menant la vie de misère du petit chineur dépenaillé, en quête de la moindre loque, du moindre objet de rebut, qu'il achetait et revendait à des prix de détresse source : 1909. Les bandes noires - Etude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales)
1875 Des loques trouées, des vestes élimées, des pantalons effondrés source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870
1954 J'exagèrerais en disant que j'ai passé une bonne nuit. Au matin, je suis une loque source : 1954. Walther, ce boche mon ami
1952 Un jour, j'apprends que le marquis a besoin d'oseille pour refaire ses murs qui tombaient censément en loques et qu'il veut louer sa chasse. source : 1952. Émile et son flingue
1982 Elle tomba comme une loque, groggie. source : 1982. Autorut du soleil
1974 il boit jusqu'à l'écroulement. Il devient une loque qui me fait peur et dont j'ai honte. source : 1974. Ancien détenu cherche emploi
1918 Avant-hier, on a apporté ici une loque humaine, un fantassin dont le crâne était fracturé. source : 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917)
1861 et présenta à son brigadier un pantalon de cheval qui était tout rapiécé et tombait presque en loques… source : 1861. Le chemin de l'épaulette - Histoire de l'enrôlé volontaire
1915 Le vin ! Quelle splendeur et quelle puissance ! Des hommes dont le moral est en loques, abattus, abrutis, il vous les transforme en une troupe nerveuse, éveillée et qui repart en chantant. source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1915 Je suis presque une loque. La diarrhée m'arrache les entrailles. source : 1915. Journal d'un poilu. août 1914-décembre 1915
1978 Quand je suis arrivé à Saint-Germain, vu que j'étais zonard, j'étais en loques, pas rasé, très cradingue. source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
1947 S'il encaissait de pareils affronts sans rien dire, c'était un être méprisable, une loque. source : 1947. Fleur-de-Poisse
1914-1919 nous croisons un marsouin qu'on va fusiller pour haute trahison. Il est blanc comme un mort, véritable loque humaine. source : 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées
1979 À la place, on a « touché » un vieux sergent-chef usé jusqu'à la corde : il avait toute la campagne d'Indochine. Il en était revenu écoeuré de l'armée… mais incapable de retourner dans le civil : un loque consciente. Mais une loque. source : 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent.
1956 un Bérurier en triste état. Une vraie loque… Il est étendu, inerte dans le salpêtre… […] Sa cravate, sa chemise sont en loques… source : 1956. Fais gaffe à tes os

<19 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Moy. néerl. locke « boucle, mèche » (GR) /

  • 1468 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).