Définition de : louper

  • louper
    • Rater, échouer, faillir, ne pas atteindre son objectif, sa cible ; manquer (le train, etc.), ne pas assister à qqchose, le manquer ; ne pas voir qqun, ne pas le rencontrer, arriver trop tard ; ≠ ne pas manquer de
    • fréquence : 083
    • id : 53762

louper& louper qqchose ; louper un rendez-vous ; louper une occase ; louper son coup ; ≠ ne pas louper de v.tr.

Définition

Rater, échouer, faillir, ne pas atteindre son objectif, sa cible ; manquer (le train, etc.), ne pas assister à qqchose, le manquer ; ne pas voir qqun, ne pas le rencontrer, arriver trop tard ; ≠ ne pas manquer de

fréquence : 083
registre moderne : 4

synonyme : échec, insuccès, échouer, manquer

Chronologie

1915 1917 1917 1918 1918 1918 1921 1921 1922 1925 1927 1929 1935 1937 1943 1949 1949 1949 1950 1952 1952 1952 1952 1953 1953 1953 1953 1954 1954 1954 1955 1955 1955 1955 1955 1956 1957 1957 1957 1960 1960 1963 1963 1963 1964 1964 1965 1965 1965 1965 1966 1966 1967 1969 1971 1972 1972 1974 1975 1976 1978 1978 1979 1979 1981 1981 1982 1982 1982 1984 1985 1985 1985 1992 1993 1995 1998 1999 2004 2004 2011 2015 xxxx

Citations

1955 –Chierie ! Je l'ai eu au bout de mon flingue, le Momo et je l'ai loupé. Un vrai fromage, je suis source : 1955. Mollo sur la joncaille
1957 À vingt pas de distance, dans un état d'agitation nerveuse prononcée, avec le risque de me moucher si elle loupait son coup, la fille a fait proprement sauter le rasoir de la main de Lucky sans le blesser. source : 1957?. Dix ans de frigo
1927 ils entendaient un train arriver. « Pourvu qu'on ne le loupe pas ! […] » source : 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés (suite), dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1985 Je voulais voir le film à la télé ce soir. À cause de cette sortie, je le loupe ! source : 1985. Sûreté urbaine
1995 Avec des photos exclusives des retrouvailles ! Vous croyez qu'elle va louper ça ? source : 1995. La princesse du sang
1981 Si toute son histoire est du bluff, il a loupé une belle carrière sur les planches. source : 1981. Mort à facettes
1917 En somme, je ne l'ai pas zigouillé ; c'est lui qui s'est suicidé. –Tu l'as ?… –Un peu ! Voyons, vous ne pensez pas que j'allais l'louper à quinze mètres ? source : 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse)
1953 Elle m'avait fait louper un rendez-vous. J'avais rencart avec un pote à moi. source : 1953. De la boue et des roses
1965 Pedison avait sonné le nom avec emphase pour ne pas louper son coup ! source : 1965. Le Tigre entre en piste
1976 Turbulent, instable, il ne loupait pas une occasion de se faire remarquer. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Un loup, dans bcp de corps de métiers, c'est un travail manqué, une pièce ratée, loupée (Dech1918)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).