berge

date : 1836 registre ancien : 8 registre moderne : 7 fréquence : 66

berge n.f.

Année, an (notamment année d'âge et année de prison) ALL : Jahr

Synonyme : an, année

1976 T'as qu'à mater autour de toi, les tapins de plus cinquante berges y'en a plus des masses because qu'elles font plus leurs frais ! 1976. Le nouveau visage de la prostitution 1977 C'est mon quartier depuis vingt-cinq berges 1977. Le blues de la porte d'Orléans 1980 L'avait pas fêté ses vingt berges 1980. La teigne 1904 Elle n'a pas loin de quarante berges, et elle les paraît, les [sic] gerce, et bien sûr que ce n'est plus pour ses châsses que marchent les gars 1904. La Maison Philibert 1875 Dix berges au grand pré, ça se tire, même à Cayenne 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1989 Quatre-vingt-quatre berges dont soixante-cinq sur les berges de la Seine 1989. La vacation 1872 il affure trois mille thunes par berge. 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (6) 1922 Alors, mon vieux, t'es marié ? demanda René. –Mais oui, dit Jacquot. Il était temps ; t'as pas l'air de te douter que j'ai plus de quarante berges. 1922. Au Lion Tranquille 1976 Il approchait de quarante berges et ne rêvait de millions et de voitures de sport. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza <9 citation(s)>

BERGE2, subst. fém. Arg. [Empl. surtout au plur.] An, année : 1. Plus de cinq berges qu'il [ce chauffeur de taxi] ne l'avait chargé [pris dans sa voiture]! A. LE BRETON, Du Rififi chez les Hommes, 1953, p. 46. Spécialement a) Année d'âge : 2. ... Boris pensa avec satisfaction : c'est marrant ce qu'elle [Lola] a l'air vieux, elle ne dit pas son âge, mais elle va sûrement chercher dans les quarante berges. SARTRE, L'Âge de raison, 1945, p. 30. b) Année de prison : 3. Les mutins moi je les connais tous!... Je pourrais à présent les donner! (...) J'en connais moi, qui feraient dix berges! CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 539. ÉTYMOL. ET HIST. 1836 (Vidocq dans SAIN., Sources Arg. t. 2, p. 115). Empr. au tsigane berj « an » (SAIN., loc. cit.). STAT. Fréq. abs. littér. : 686. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 64, b) 1 500; XXe s. : a) 1 950, b) 884. BBG. RIGAUD (A.). La Vraie Cour des Miracles. Vie Lang. 1969, p. 21. SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 156. (TLFi) /

Berge, de l'allemand berg, qui signifie montagne (car les années ne s'écoulent pas pour ceux qui sont tjs en prison : on gravit le temps lentement) (duCP, 238) / De verge (virga, en lat.) : branche verte, symbole de la saison, du renouveau (AYN) / De berj, mot tzigane (GR) / 1836 Vidocq (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 444