Définition de : falzar

falzar (tableau rapide)
falzar ■ Pantalon ; pantalon très large, pantalon de travail ; (veste ; chemise?) ; > ■ slip, culotte (de femme)
synonyme pantalon, culotte
date 1878
fréquence 073

falzar

& falsar ; falzard ; phalzar ; phalzard ; (falzares ; folzar)

n.m.

Définition

■ Pantalon ; pantalon très large, pantalon de travail ; (veste ; chemise?) ; > ■ slip, culotte (de femme) ALL : Rock / ANG : a pair of trousers ; trousers

registre ancien : 7 registre moderne : 7

Synonyme : pantalon, culotte Morphologie : a/o Usage : vêtement, habillement

3014_j_ai_du_me_tromper_de_falzar.jpg: 319x480, 23k (27 janvier 2020 à 06h02)

Citations
1935 je n'ai que deux bleus de drap : il me faut donc absolument faire sécher celui que je quitte. La combine est simple : je tends sous le tuyau brûlant un fil caret qui supportera vareuse, falzar, jersey, tricot et caleçon. source : 1935. Mer Noire / edit
1953 Enlève ton falzar maintenant. –Non, dit-elle enfin. –Ça y est les gars, elle a quand même parlé, dit René jubilant. Mais si, mon chou, tu vois bien qu'on t'admire. Le slip tombe. source : 1953. Misère du matin / edit
1960 Notre bataillon couvre le flanc de l'attaque qui est menée par le Nème d'Infanterie. Par quelques éclaircies de la forêt nous apercevons les phalzars rouges qui avancent dans la plaine sous les obus et la mitraille. Rien ne semble arrêter les bitous. Ils ne manquent pas d'allure. source : 1960. Chass'bi / edit
1927 Chic ! […] allumez les gars tous ces vestons et ces falzars source : 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) / edit
1929 Chez le fripier de la rue Lepic on se procura un complet veston, à « falzar » bien évasé du bas. source : 1929. Au Poiss' d'or / edit
1955 le buffet velu à l'air, avec juste un falzar de pyjama source : 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement) / edit
1918 avec ma barbe hirsute, ma capote décousue sous le bras et mon vieux falzar rose géranium source : 1918. Loin de la rifflette / edit
1953 Nous, avec nos falzars, on ressemble à des sans-culottes source : 1953. Allons z'enfants / edit
1936 Tournant d'une pièce, pendant que son phalzard tombe, il exhibe un superbe furoncle, fort mal placé. source : 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient / edit
1965 est-ce que j'allais être à la hauteur, cette fois encore ? Je flagadais dans mes falzars. source : 1965. Le Tigre entre en piste / edit

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

FALZAR, subst. masc. Arg. et fam. Pantalon. Son falzar, il ne tenait plus qu'avec des ficelles et des épingles de nourrice (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 168) : ... tout l'hiver j'avais fait la guerre dans les pantalons noirs d'un curé, falzar que j'avais découvert au presbytère de Frise, en fouinant dans un placard... CENDRARS, Main coupée, 1946, p. 111. Rem. La docum. atteste un emploi de falzar au sens de « culotte (sous-vêtement féminin) ». Des petits falzars [de femme] qui pouvaient se planquer dans des boîtes de cachou (LE BRETON, Razzia, 1954, p. 122). [autre attestation, même sens, dans 1953. Misère du matin p. 188] (gb) / Prononc. et Orth. : []. Formes phalzar (cf. QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p. 230), phalzara (cf. PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 138). Étymol. et Hist. 1878 arg. « pantalon » (ds RIGAUD, Dict. jargon paris.). Orig. inc. (d'apr. FEW t. 21, p. 516a); l'hyp. d'ESN. (gr. mod. salvari « culotte bouffante ») ne paraît pouvoir être retenue. Fréq. abs. littér. : 14. Bbg. QUEM. DDL t. 6. (tlfi:falzar) /

  • falzar n.m. non conv. VÊT. "pantalon" - FEW (21, 516a), E, PR[72], BW5, ND2, GLLF, TLF, 1878, Rigaud.
    • phalzar - Rs (phalzard), Proust ; absent TLF.
    • 1897 - «Ma reguingote a fait d'la peine / Et mon phalzar, y m'fait du tort.»J. Rictus, Les Soliloques du pauvre, 160 (Rey) - IGLF
    • 1903 - «Tu sais bien que j'y monte aussi pour prendre mes fringues... J'y ai encore laissé deux phalzars et des liquettes.»J. Lorrain et D. Fabrice, Clair de lune, I, i - B.T.
  • falzar n.m. non conv. VÊT. "jupe-culotte" - ø t. lex. réf. ; absent TLF.
    • 1911 - «Les autres adopteraient volontiers falzar, bien que ce terme soit un peu déprécié par l'emploi qui en est fait en argot.» L'Illustration, 18 févr., numéro 3547, 103 - C.T. (bhvf:falzar) /
  • Nombreuses étymologies farfelues (AYN)
  • (qui fait référence à phallus??) (gb)
  • P.-ê. grec mod. salvári « culotte bouffante », turc chalvar ; on a proposé *fendalzard, comme pantalzar (attesté) ; Guiraud suggère une autre hypothèse (GR)
  • Orig. inc. (d'apr. FEW t. 21, p. 516a) ; l'hyp. d'ESN. (gr. mod. salvari « culotte bouffante ») ne paraît pouvoir être retenue (TLFi)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)
  • 1878 (GR) / 1878 arg. « pantalon » (ds RIG, Dict. jargon paris.) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 178018 Chez le fripier de la rue Lepic on se procura un complet veston, à « falzar » bien évasé du bas.
  • 178017 T'as eu la trouille ? Luc n'est pas méchant, va. Il ne te veut pas de mal. –Possible, répondit le gosse, mais je n'veux pas l'voir. Oh ! c'est pas qu'il me fait peur, j's
  • 178016 Pourquoi qu't'es barré hier soir. T'as eu la trouille ?
  • 178015 Ils se sauvaient en effet, en lui faisant des pieds-de-nez et lui tirant la langue.
  • 178014 avec un faux air de mauvais magister, leur prêchait invariablement la morale, à ces méchants moineaux, et souvent emmenait chez lui les jeunes « clochards » sans gîte et

6703 fripier 4629 pâle 3105 gigolette 1858 mézigue 35431 du propre

Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :