pochard

pochard (tableau rapide)
pochard Ivrogne, alcoolique ; être ivre
synonyme ivre, ivrogne, alcoolique, buveur
date 1732
fréquence 72

pochard

& pocharde (fém.) ; être pochard

n., adj.

Définition

Ivrogne, alcoolique ; être ivre ALL : Trunkenbold / ANG : a drunkard

registre ancien : 7 registre moderne : 6

Synonyme : ivre, ivrogne, alcoolique, buveur Morphologie : -ard Famille : poch- (ivrogne) Usage : alcool, ivrognerie, boire

2041_au_village_le_pochard.jpg: 485x730, 118k (03 juillet 2017 à 00h02) 2041_l_ombre_du_pochard_du_feu.jpg: 506x768, 108k (03 juillet 2017 à 00h02) 2041_l_ombre_du_pochard_paye_ma_tete.jpg: 506x768, 105k (03 juillet 2017 à 00h02) 2041_l_ombre_du_pochard_vieux-frere.jpg: 488x730, 87k (03 juillet 2017 à 00h02) 2041_litanies_du_pochard.jpg: 789x1155, 209k (03 juillet 2017 à 00h02)

Citations
1977 Elle descendait pleine de coups partout, plein la gueule. On aurait dit une pocharde des fois source : 1977. Une vie de cheval
1907 quand je faisais les boulevards, i dégringolait les pochards (version texte) source : 1907. A la Villette
1908 Je suis pochard mais après tout je m'en fous source : 1908. Buvons encore du vin
1870 Va donc, soûlard, va donc avec tes pochards. Ah ! tu pouvais bien dire que tu les méprisais, les sacs à vin, tu es pareil source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1927 Kodolisch, comme pochard, aurait rendu des points au patriarche Noé. source : 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire
1861 deux gaillards de zéphyrs qui depuis plus d'une heure se rasaient à qui mieux mieux et qui, à force de libations, étaient, comme ils le disent souvent, un peu pochards ! source : 1861. Le chemin de l'épaulette - Histoire de l'enrôlé volontaire
1854 –À boire ! –Ah ! tiens !… v'là Poussard qui se réveille. –Il a son jeune homme c'te nuit. –Bah !… comme d'habitude… Il n'quitte jamais la Halle sans être un peu pochard. source : 1854. Les rues de Paris. Mélodrame populaire en 6 actes et 8 tableaux
2007 Ce pochard a déjà bourlingué au-delà du cap de la cinquantaine, mais sa trogne, saccagée par ses débordements alcooliques, semble s'être aventurée sous des latitudes bien plus extrêmes. source : 2007. La gigue des cailleras

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

POCHARD, substantif Fam. Individu dont la tenue et l'aspect pitoyable révèlent qu'il s'adonne à la boisson. Synon. ivrogne, poivrot, soûlot, sac à vin.Une ombre flottante anima, à moins de vingt pas en avant d'eux, la solitude morne d'une ruelle noyée dans le clair obscur violâtre du matin; une silhouette de pochard attardé et regagnant péniblement ses pénates (Courteline, Train 8 h 47, 1888, 2e part., 6, p.158). Poloche se tenait drôlement au milieu de la chambre, la lueur crue de la lampe fouillant sa physionomie de pochard tiraillée de tics (Moselly, Terres lorr., 1907, p.33). La grosse pianiste venue s'asseoir dans un fauteuil à côté de moi et qui ressemblait à une de ces damnées pochardes comme on en rencontre tant dans les pubs de Londres (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 235). − Empl. adj. Synon. ivre. De ronde en ronde, de verre de vin en verre de cidre, je me trouvai, vers deux heures du matin, pochard à ne plus tenir debout (Maupass., Contes et nouv., t.1, Ma femme, 1882, p.669). De sobre cet homme était devenu si abominablement pochard que MmeVerdurin avait été obligée de le renvoyer (Proust, Temps retr., 1922, p.716). Prononc. et Orth.: [pɔ ʃa:ʀ], fém. [-aʀd]. Att. ds Ac. 1935 (au masc.). Étymol. et Hist.1. 1835 adj. « ivre » (Raspail, Le Réformateur, 20 sept., p.2); 2. 1836 subst. (Vidocq, Voleurs, t.2, p.27). Dér. de poche1* « sac », suff. -ard*, proprement « rempli comme une poche », cf. sac à vin « ivrogne » et, dès 1466, Simonne la Pocharde d'apr. Bl.-W.1-5. Fréq. abs. littér. Pochard: 93. Pocharde: 13. (tlfi:pochard) /

de poche, sac à vin (SAINXIX) / Littéralement, qui a rempli sa poche (=estomac) (GIR-BIS) / Il est plein comme une poche (MCC) / De poche ; cf. l'expression fam. sac à vin (GR) /

  • XVIIIe (MCC) / 1732 (GR) / 1835, adj. (Raspail) ; 1836, subst. (Vidocq) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).