Définition de : casquer

  • casquer
    • Payer, donner de l'argent (payer un casqueur), payer pour les autres ; □ faire payer ; > □ se payer, s'offrir ; payer au fig. (subir) ; se payer (=se faire)
    • fréquence : 083
    • id : 2781

casquer & □ faire casquer ; > □ se casquer v.tr.

Définition

Payer, donner de l'argent (payer un casqueur), payer pour les autres ; □ faire payer ; > □ se payer, s'offrir ; payer au fig. (subir) ; se payer (=se faire)

ALL : zahlen / ANG : to pay down / IT : pagare
fréquence : 083
registre ancien : 9 registre moderne : 8

synonyme : payer famille : casquer (payer)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1844.

1834 1835 1844 1846 1863 1872 1876 1881 1884 1884 1885 1886 1887 1888 1889 1891 1891 1892 1892 1894 1896 1897 1898 1900 1901 1901 1902 1904 1905 1907 1908 1909 1911 1911 1912 1914 1916 1917 1917 1920 1921 1927 1927 1927 1927 1927 1928 1930 1945 1947 1947 1951 1954 1955 1957 1957 1957 1960 1963 1963 1965 1965 1966 1968 1969 1971 1974 1976 1977 1979 1979 1979 1979 1980 1980 1981 1986 1992 2007 2008 2011 2013 xxxx

2781.jpg: 335x500, 42k (06 juillet 2011 à 18h45)

Citations

1863 En ai-je t'y reçu de l'argent de menesses ! oh ! là là ! C'est rien de l'dire ! Oui, elles ont casqué, et dru ! source : 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar
2013 Ce dernier avait pourtant payé vingt-cinq bâtons à Pierrot le Fou, à Jean la Couture, à Michel le Dingue et au petit Roger. source : 2013. Moi Dodo la Saumure
1963 alors on a enfin compris, on casque ! source : 1963. Les Tontons Flingueurs
1979 quand t'es gaulé, eh ben tu casques source : 1979. Salut manouche
1980 elle était raide, comme par hasard, j'ai tout casqué source : 1980. L'auto-stoppeuse
1844 C'garçon, qui vous doit à tous une fière camoufle va casquer quatre doubles cholettes de lance d'aff source : 1844. Les vrais mystères de Paris
1917 C'ui là, y casquera pour les autres !… Ah ! cré bon Dieu, les maq… de Boches ! source : 1917. La cote 304 et Souvenirs d'un Officier de Zouaves - Guerre 1914-1917
1892 Je dis : casquer… en bon français… Payez-moi comptant ce qui m'est dû et je file à Londres source : 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique
1835 Lorsque […] les voleurs ont reconnu que c'est un homme à faire casquer (aller), ils le circonviennent et le levent (le tâtent) pour savoir s'il a des tunes (pièces de cinq francs). source : 1835. Les prisons, dans Nouveau tableau de Paris au XIXe siècle
1927 Si tu crois qu'ils vont casquer ! source : 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire
1947 Il n'était guère facile de faire casquer un vieux pingre. source : 1947. Fleur-de-Poisse
1881 Un condamné veut-il entrer à l'hôpital, vite il va trouver un condamné écrivain, entre les mains duquel il « casque », c'est-à-dire à qui il donne de l'argent. source : 1881. Annexe 3833. Rapport fait au nom de la commission d'enquête sur le régime disciplinaire des établissements pénitentiaires de la Nouvelle-Calédonie
1914-1919 Mon régiment a perdu cent cinquante hommes jusqu'ici. C'est lui qui a le moins casqué de la division. source : 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées
1976 Fanfan ? Tapis !… des coquilles. Il s'était casqué un super-restaurant source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza
1963 On se casque une petite balade de snobs dans Deauville source : 1963. Satan est là

<15 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Ouvrir la caisse (caxa, en esp.) (AYN)
  • Ital. cascare « tomber » → Cascade (GR) le relie à sens = tomber dans un piège
  • 1844 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).