Définition de : bide

  • bide
    • Ventre, estomac ; ventre proéminent ; □ bas-ventre ; □ du ventre, avoir du ventre (être gros, gros, ventru), grossir ; □ mal de ventre ; avoir mal au ventre ; □ dans le ventre (coup reçu) ; □ le ventre vide, qui n'a rien mangé ; □ nourrir
    • fréquence : 084
    • id : 5624

bide & bid ; □ bas-bide ; □ du bide ; avoir du bide ; prendre du bide ; □ mal de bide ; avoir mal au bide ; □ en plein bide ; □ rien dans le bide ; □ emplir le bide n.m.

Définition

Ventre, estomac ; ventre proéminent ; □ bas-ventre ; □ du ventre, avoir du ventre (être gros, gros, ventru), grossir ; □ mal de ventre ; avoir mal au ventre ; □ dans le ventre (coup reçu) ; □ le ventre vide, qui n'a rien mangé ; □ nourrir

ALL : Leib / ANG : belly ; stomach
fréquence : 084
registre ancien : 8 registre moderne : 7

synonyme : ventre, estomac morphologie : apocope usage : anatomie

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1885.

1904 1908 1911 1915 1915 1915 1917 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1918 1918 1918 1920 1921 1925 1925 1926 1927 1927 1927 1927 1927 1928 1929 1930 1935 1935 1937 1945 1947 1947 1947 1947 1950 1951 1952 1952 1953 1954 1955 1955 1956 1956 1957 1957 1957 1960 1960 1960 1963 1965 1968 1976 1976 1977 1978 1980 1980 1981 1981 1981 1981 1982 1982 1983 1983 1984 1984 1985 1990 1995 1999 2002 2003 2003 2006 2008 2009 2011 2015

Citations

  • 1965 Je voudrais le voir ici ce bougre de Totor, même au mois de juin, avec des pissenlits comme puciers et des ampoules aux pinceaux et rien dans le bide source : 1965. La débâcle
  • 1981 Ça fait peut-être mal au bide source : 1981. Manu
  • 1981 T'es vachement speed mais t'as plus rien dans le bide source : 1981. La blanche
  • 1937 T'as raison Yfik. Tout ça c'est bon et beau, mais ça ne nous emplit pas l'bide. Y faut croûter. Allons-y ! source : 1937. Sous le col bleu
  • 1983 tu prends surtout du bide source : 1983. Loulou
  • 1950 ça vient toujours qu'elles imaginent leur ventre comme le plus beau, le plus marle, le très expressif, le plus ultra, du nanan, l'apothéose des bides, une épiphanie de tripes source : 1950. Ainsi soit-il
  • 2006 Mon mal de bide s'accentue. S'il m'encule, je lui chie dessus à coup sûr. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
  • 2006 une femme de quarante ans. Les seins mous, probablement du bide, mais un regard de fouine et une tête de salope qui a vu toutes les bites sauf la mienne. J'embarque. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
  • 1953 En plein bide que je lui ai filé. Jusqu'à la garde. source : 1953. De la boue et des roses
  • 2011 À mon avis, ça doit faire longtemps qu'il ne s'est pas battu, et il a pris pas mal de bide, mais, même comme ça, ce n'est pas moi qui irais le chercher. source : 2011. La nuit du vigile
  • 2011 Je lui balance mon pied dans le bide, assez fort. Il pousse un grognement et lève la tête vers moi. source : 2011. La nuit du vigile

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

BIDE, subst. masc. Arg. Ventre. Synon. bidon1. Avoir mal au bide; avoir un gros bide; gras du bide : 1. Si l'autre ne m'avait pas agrafé tout de suite, probable que je t'aurais crevé le bide. GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 209. 2. ... je l'ai cloqué le long d'une masure ... le canon du flingue sur le ventre. Dans le buffet, ça fait mal, je lui ai expliqué ... Je sentais son bide trembler sous mon flingue. A. SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 107. Rem. Attesté dans les dict. gén. du XXe s. à partir de Lar. 20e. Loc. fig. En avoir dans le bide. Être courageux. Se serrer le bide (GENEVOIX, Nuits de guerre, 1917, p. 10) ; Avoir les chas's plus gros qu'le bide (MARCUS, 15 fables célèbres, 1947, p. 6). PRONONC. : [bid]. ÉTYMOL. ET HIST. [1885 d'apr. ESN.] 1896 (RICTUS, Soliloques, p. 76 dans SAIN. Lang. par., p. 294). Dér. régr. de bidon1*. STAT. Fréq. abs. littér. : 26. BBG. DUCH. 1967, § 64. SAIN. Lang. par. 1920, p. 294. SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 186; t. 3 1972 [1930], p. 345. (tlfi:bide) /

  • De bidon (GR)
  • Apocope de bidon Apocope (George, FM48)
  • vieux mot pop., réification : réduction de bidon (Dauzat1918)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)
  • 1885 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.