cogner

cogner (tableau rapide)
cogner Battre, frapper ; se battre (rixe ou combat, guerre) ; faire la guerre ; se battre (bataille de neige)
synonyme frapper, cogner, battre, se battre, gifler, battre, se battre, combattre, lutter
fréquence 62

cogner

& cogner sur ; cogner dessus ; se cogner ; se cogner avec ; se recogner ; se cogner dessus ; ça cogne

v. intr., v.tr.

Définition

Battre, frapper ; se battre (rixe ou combat, guerre) ; faire la guerre ; se battre (bataille de neige) ANG : to fight / ALL : schlagen

registre ancien : 4 registre moderne : 4

Synonyme : frapper, cogner, battre, se battre, gifler, battre, se battre, combattre, lutter Usage : militaire, guerre

Citations
1867 F...-nous le camp, dit le chef de la brigade. On va se cogner, v'là la Mobile… source : 1867. Les Malfaiteurs
1914 Cet incident les laissa très farouches : « J'ai envie de cogner ! » murmura le colonial, les dents serrées. source : 1914. Fin d'aventure, dans Racaille et parias
1914 Comme i' voulait cogner sur Titine, après que je venais d'étrenner… sans savoir c'que j'allais faire, j'lui ai sauté d'ssus… source : 1914. Le numéro 23, dans Racaille et parias
1925 Cet argument toucha Eugène, qui commençait aussi à avoir mal aux poings, à force de cogner source : 1925. La bonne vie
1899 donne ton pèse, ou je te cogne ! source : 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - L'Amour criminel
1945 Puis le cédant simule une dispute, frappe, « cogne » la femme… source : 1945. Femmes à l'encan - un esclavagisme patenté
1917 nous nous sommes cognés dur avec les Boches source : 1917. Les Français en Alsace
1889 C'est comme ici : on se cogne, puis on s'embrasse, puis on se recogne ! source : 1889. Le soldat Chapuzot
1927 Si nous nous cognons jamais avec vous, je regrette pour vous de vous dire que vous recevrez bientôt une pile (Bourget) source : 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire
1916 J'étais venu comme volontaire [à la guerre, parmi les crapouillots], aussi ça me mettait hors de moi de perdre parfois, par sa faute, de bonnes occasions de cogner. source : 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre
1916 –Venez vite, ça cogne ! / On se battait, en effet. Je trouve les hommes de ma section, vieux et jeunes, dans le feu de l'action […]. Les munitions abondent, Dieu merci ! Ils n'ont qu'à se baisser, ouvrir leurs grosses mains, les refermer dans la neige. source : 1916. Méditations dans la tranchée
1936 La police a chargé. Les gendarmes crétois ont cogné. Ils ne sont pas beaux, ceux-là, avec leur pantalon boîte à caca… Mais, pour cogner… source : 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient
1928 Non, mais tu as plutôt la caboche fêlée, mon vieux Ragougnasse… Quoi ! tu te rappelles pas çui-là qui s'est cogné une fois avec avec le grand Joseph, à la gadoue de Vincennes, rapport à La Rouquine ? source : 1928. La racaille

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).