barbaque

barbaque (tableau rapide)
barbaque ■ Viande, viande fraîche, chair ; viande de mauvaise qualité, viande corrompue ; nourriture ; ■ chair humaine, corps humain ; ■ pour désigner prostituée (toute personne dont le corps est exploité) ; □ morceau de viande
synonyme viande, chair, bifteck
date 1873
fréquence 76

barbaque

& barback ; barbacque ; barbach ; barbèque ; □ morceau de barbaque

n.f.

Définition

■ Viande, viande fraîche, chair ; viande de mauvaise qualité, viande corrompue ; nourriture ; ■ chair humaine, corps humain ; ■ pour désigner prostituée (toute personne dont le corps est exploité) ; □ morceau de viande ALL : Fleisch / ANG : poor meat ; meat

registre ancien : 7 registre moderne : 7

Synonyme : viande, chair, bifteck Morphologie : -bac/-bec

2638_fusilliers_marins_offrant_la_barbaque.jpg: 384x600, 107k (24 septembre 2017 à 21h25)

Citations
1955 Il m'a fait une piquouse, m'a charcuté un peu la barbaque puis a fini par ramener la bastos au bout de ses pinces. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1939 je compte sur vous pour la question du boucher… ce Marchocq ne fournit que de la barbaque… je n'en mange pas, Dieu merci, mais j'en ai assez… source : 1939. Les faneurs de la forteresse
1927 Je ne mangerai plus de la barbaque en conserve source : 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés (suite), dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1937 Quand il faut payer de sa barbaque, les pires frénétiques « Risquetout » s'interrogent source : 1937. Bagatelles pour un massacre
1954 Faut avaler d'la barbaque Pour être bien gras quand on claque source : 1954. Les joyeux bouchers
1952 tu es déjà tombé deux fois. Une fois pour mac, une fois pour proxénétisme. Tu envoyais de la barbaque à l'étranger source : 1952. Rencontre dans la nuit
1998 La dernière fois que je l'ai vu, il mesurait deux mètres quinze pour cent vingt kilos de barbaque dont cent cinquante grammes de cerveau. source : 1998. Il faut tuer René Dousquet !
1953 Les mecs, à côté, i sont d'jà allés quérir leur plat de barbaque source : 1953. Allons z'enfants
1994 ça empestait la barbaque faisandée, la boucherie qui se néglige. source : 1994. La guerre des gusses
1956 J'ai le bol de trouver la bouchère de Schwob, son boucher, le garçon boucher, le livreur et une série de quartiers de boeuf… Tout ce petit monde débite de la barbach avec entrain en fredonnant le dernier succès de M. Eddy Constantine. source : 1956. Fais gaffe à tes os

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Barbaque, usuel à l'école J.-B. Say, Paris, 1900-1901 ; a pour vraisemblable étymologie le roumain berbec, mouton, et daterait de 1855 ; nos soldats, occupant la Dobroudja, y mangèrent le mouton d'Orient ; le même traitement de -bec en -bac se retrouve dans morbaque (Esnault1919)

  • Le mot signifie proprement viande de brebis (Berry : barbis : brebis) (SAINXIX)
  • Provincialisme berrichon (barbi, brebis) (SAIN-TRANCH)
  • Orig. incert., p.-ê. empr. à l'esp. du Mexique barbacoa « gril servant à fumer la viande » qui aurait pris le sens de « viande fumée » (→ Barbecue), ou roumain berbec « mouton » ; P. Guiraud préfère y voir une suffixation argotique de barbis, prononc. pop. de brebis (GR)
  • Démodé (Agatha1915)
  • ancien terme de caserne et vieux mot d'argot parisien ; signalé depuis 1870 à l'armée, surtout semble-t-il dans garnisons du N. Pourrait venir du roumain berbec (mouton, prononcé barbec) et dater de la guerre de Crimée, hypothèse fortifiée par la variante barbèque parfois enregistrée dans dictionnaires ; par l'usure, a perdu sa valeur péj. originaire (Dauzat1918)
  • 1873 d'après Esnault (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).