Définition de : apéro

  • apéro
    • Apéritif, boisson apéritive (généralement alcoolisée), par ext. heure de l'apéritif ; (absinthe en apéritif) ; □ bouteille d'apéritif ; □ heure de l'apéritif ; □ prendre, boire, payer l'apéritif
    • fréquence : 084
    • id : 785

apéro & □ bouteille d'apéro ; □ heure de l'apéro ; □ prendre l'apéro ; prendre un apéro ; boire l'apéro ; payer l'apéro n.m.

Définition

Apéritif, boisson apéritive (généralement alcoolisée), par ext. heure de l'apéritif ; (absinthe en apéritif) ; □ bouteille d'apéritif ; □ heure de l'apéritif ; □ prendre, boire, payer l'apéritif

ANG : aperient drink
fréquence : 084
registre ancien : 7 registre moderne : 5

synonyme : apéritif morphologie : apocope, apocope en -o famille : apéritif usage : Argot de l'alcool et de l'ivresse

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1897.

0000 1897 1907 1911 1911 1911 1912 1914 1914 1915 1915 1916 1916 1917 1918 1920 1925 1927 1927 1928 1929 1933 1933 1935 1936 1938 1939 1942 1946 1949 1950 1951 1952 1952 1952 1953 1953 1954 1954 1955 1955 1955 1955 1955 1956 1957 1957 1957 1957 1959 1960 1963 1964 1965 1965 1965 1967 1968 1974 1977 1977 1978 1979 1980 1980 1981 1981 1981 1981 1982 1982 1984 1986 1989 1992 1993 1995 1997 1998 1999 2002 2004 2007 2011

785.jpg: 782x299, 77k (06 juillet 2011 à 18h50)

Citations

  • 1955 À l'heure de l'apéro, j'arrêtais pile la traction, devant le tapis à Milou. source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 1914 Que' sauvage !… D'puis hier à l'apéro qu'i' me r'tient dans sa société… i' s'doute pas qu'i' m'doit un cadeau ! source : 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias
  • 1914 « Fringue-toi, Bidoche, on va aller, pour l'apéro, chez Trompette ! » source : 1914. La bienvenue, dans Racaille et parias
  • 1977 On allait pas au café comme maintenant. Boire l'apéro, ça n'existait pas. On buvait son coup sur le chantier, son litre. Ma mère amenait la gamelle et un litre de vin coupé en deux à moitié eau à moitié vin, pour pas se soûler, pour la journée. source : 1977. Une vie de cheval
  • 1982 À la sortie de l'atelier, il payait l'apéro ou le canon pour encourager les artistes à bien fignoler. Trouver le vice, ça les intéressait aussi les ouvriers, c'était la fierté du boulot toujours. Souvent, après plusieurs semaines, ils avaient réussi à mettre le doigt dessus, ils y remédiaient. source : 1982. La vapeur
  • 1897 Je me faisais cette petite réflexion-là, en sirotant l'apéro avec Morin l'autre matin à l'Espérance. source : 1897. Notes d'un tricoteur (L'Auto-Vélo)
  • 1977 Président des gogos qui vous paye l'apéro sur l'argent des impôts source : 1977. Jojo le démago
  • 1936 Mon apéro (titre) source : 1936. Mon apéro
  • 1950 Viens chez moi à six heures du soir, on discutera en prenant l'apéro source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1918 tu payes l'apéro source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1995 Il est rouge apéro. Mon père aussi. Ils sont déjà bien cuits tous les deux. source : 1995. Les pieds-bleus
  • 1916 Mon lieutenant, le capitaine vous attend pour l'apéro, me jette, non sans fatuité, l'ordonnance de Lasseron. –L'apéro ! bigre, j'y cours. source : 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre
  • 1998 Il a bu l'apéro avec Robert, sa fille, elle, ordre du médecin, ne consomme que du jus de fruit source : 1998. Il faut tuer René Dousquet !
  • 1915 Tu viendras nous retrouver ici avec Abeilhou, dis-je à Jollivet… ou vous paiera l'apéro. source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1974 vu qu'il s'alimente au Ricard dès le petit matin et qu'il fabrique lui-même des apéros à la gentiane dans son lavabo source : 1974. Le roman d'un turfiste
  • 1974 Chemise blanche, costume bleu, cravate gris perle, attaché-caisse [sic], un peu le genre représentant, mais pas en apéros, plutôt en champagne. source : 1974. Le roman d'un turfiste
  • 1928 Milord sert un apéro au père Poubelle ; il a maintenant, une pâleur méchante. source : 1928. La racaille
  • 1911 qu'on me laisse faire un tour de balade du côté des Buttes, rien que le temps de siffler l'apéro et de serrer la cuiller aux copains, en suçant une paire de cibiches… source : 1911. Le journal à Nénesse

<18 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

apéro, subst. masc. Apéritif. Faut (...) boire quand même l'apéro à la mémoire du Blaise ! (R. Fallet, La Soupe aux choux, Paris, Denoël, 1980, p. 202). (tlfi:apéro) /

  • De apéritif (N. HAY)
  • Abrév. de apéritif (GR)
  • Début XXe (GR, PR) / Cité dans (TLFi), non daté / 1897 (gb)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.