croque-mort

croque-mort (tableau rapide)
croque-mort Employé des pompes funèbres, fossoyeur, personne qui s'occupe de morts, porteur de morts ; personne à l'apparence triste
synonyme croque-mort, employé des pompes funèbres
date 1788
fréquence 70

croque-mort

& croquemort

Définition

Employé des pompes funèbres, fossoyeur, personne qui s'occupe de morts, porteur de morts ; personne à l'apparence triste ANG : an undertaker's man

registre ancien : 4 registre moderne : 5

Synonyme : croque-mort, employé des pompes funèbres

Citations
1886 Ce marchand de vin avait pour principaux clients, messieurs les porteurs, connus vulgairement sous le nom de croque-morts. Pourquoi cette dénomination ? Nul ne le sait source : 1886. Paris oublié
1841 Je fus curieux de lire les dernières volontés d'un forçat. Il s'y disait malheureux et coupable ; suppliait ses amis d'avoir foi en l'espérance et conjurait le forçat 'croque-mort' son ami, de le soustraire au scalpel de l'étudiant source : 1841. Les forçats considérés sous le rapport physiologique, moral et intellectuel, observés au bagne de Toulon
1872 il aurait quitté Paris déguisé en ecclésiastique, après s'y être longtemps caché sous le costume d'un croquemort source : 1872. Les étapes d'un réfractaire : Jules Vallès
1846 un petit homme noir, sur le modèle de qui on a dû tailler plus tard ces hideuses créatures qu'on appelle des «croque-morts», lui offrit de se charger de ce soin pieux moyennant soixante francs source : 1846. Les chauffeurs du Nord
1875 C'est les insulter gravement que de les appeler croque-morts source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870
1963 Je suis fréquentée depuis deux mois par Jean-Paul qui, hélas !, est employé des Pompes funèbres, autrement dit «croque-mort». source : 1963. Les perles de Vénus
1834 sa figure offrait un étrange contraste avec le visage impassible des croque-morts qui clouèrent le cadavre dans la bière source : 1834. Les deux mansardes parisiennes, dans Paris ou le livre des cent-et-un

<7 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Pourquoi cette dénomination ? Nul ne le sait (VIR-PAROUB) / De croquer, au fig., «faire disparaître», et mort, n. m (GR) /

  • 1788 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).