languefrancaise.net

embêtant (définition)

embêtant
■ Ennuyeux, où l'on s'ennuie ; ■ contrariant, fâcheux, agaçant, gênant, qui importune, embarrassant ; regrettable, dommage ; grincheux, ennuyeux (personne) ; □ ce qui est regrettable, gênant

embêtant & em...bêtant ; l'embêtant #nom, adjectif #1788

■ Ennuyeux, où l'on s'ennuie ; ■ contrariant, fâcheux, agaçant, gênant, qui importune, embarrassant ; regrettable, dommage ; grincheux, ennuyeux (personne) ; □ ce qui est regrettable, gênant

↓ fréquence : 076 | registre ancien : 6 | registre moderne : 4

<10 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1788. Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1826 1832 1836 1849 1857 1861 1864 1878 1884 1884 1887 1888 1889 1889 1896 1897 1899 1899 1899 1901 1902 1903 1904 1907 1911 1911 1915 1915 1915 1916 1916 1917 1917 1917 1918 1918 1919 1926 1927 1927 1927 1928 1932 1933 1935 1935 1935 1935 1935 1937 1938 1942 1947 1952 1954 1958 1958 1961 1963 1965 1966 1966 1967 1972 1973 1975 1978 1978 1979 1982 1988 1997 2004 2011 2015 xxxx

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

EMBÊTANT, ANTE, part. prés. et adj. I. Part. prés. de embêter*. II. Adj., fam. [En parlant d'une pers. ou d'un inanimé] A. Qui est source d'ennui. Rosny, (...) est ennuyeux, embêtant dans la conversation (GONCOURT, Journal, 1888, p. 806). Un salon embêtant, triste à la mort, où les bougies semblent des cierges (RENARD, Journal, 1890, p. 66). B. Qui cause des ennuis, du désagrément. J'ai été cruellement ennuyé par mille choses embêtantes (FLAUB., Corresp., 1834, p. 34). La vie sans le sou est embêtante (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 1, 1859, p. 562). C'est embêtant (que). On ne se figure pas ce que c'est embêtant, dans notre métier, les questions de modèles (Gide ds Lar. Lang. fr.). Emploi subst. à valeur de neutre. L'embêtant, c'est (que). Synon. ennui, inconvénient. L'embêtant, c'est les cotisations (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1255). L'embêtant, c'est que je saigne comme un veau (MALRAUX, Conquér., 1928, p. 141). Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Voyelle radicale [] longue ds PASSY 1914, demi-longue ds BARBEAU-RODHE 1930. Ds Ac. 1932. Fréq. abs. littér. : 330. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 39, b) 627; XXe s. : a) 805, b) 548. Bbg. QUEM. 2e s. t. 3 1972. (tlfi:embêtant) /

  • 1788, sens : contrariant ; 1826 : sens : qui engendre l'ennui (GR) /