kif-kif

kif-kif (tableau rapide)
kif-kif Pareil, pareillement, identique, idem, même chose, équivalent, semblable, semblablement, comme
synonyme identique, pareil, même
date 1867
fréquence 65

kif-kif

& kif kif ; Kif-Kif ; kifkif ; c'est kif kif ; c'est kif-kif ; kifre-kifre ; kifkif bourriquot ; kif-kif bourricot ; kif-kif-bourricot

adv.

Définition

Pareil, pareillement, identique, idem, même chose, équivalent, semblable, semblablement, comme ALL : das ist ganz gleich / ANG : equivalent

registre ancien : 8 registre moderne : 5

Synonyme : identique, pareil, même Famille : kif (semblable) Langue : Arabe

4548_kif_kif_la_danse_du_zouk_zouk.jpg: 502x800, 88k (02 novembre 2019 à 22h23) 4548_kifkif_maroc.jpg: 491x768, 143k (18 mai 2019 à 22h53)

Citations
1914 Tous les pays que tu as vus, n'empêchent que tu es kif-kif un gosse, sous le rapport des femmes… Ah ! même les plus intelligents, va, vous êtes tous pareils là-dessus ! source : 1914. Fin d'aventure, dans Racaille et parias
xxxx ce bonhomme-là et rien, c'est kif-kif. source : xxxx. Écrits
xxxx c'est kif-kif comme disent les Arabes. source : xxxx. Écrits
xxxx Les avocats, vois-tu, c'est kif-kif les juges pour ces sortes d'affaires. source : xxxx. Écrits
1991 C'est kif-kif pareil source : 1991. Marchand de cailloux
xxxx depuis cinq mois les grains font rage, kif-kif le déluge. source : xxxx. Écrits
xxxx Rien que des appétits, point de sentiments. Kif-kif des porcs. source : xxxx. Écrits
xxxx que je sois de 3e ou de 1re classe, c'est kif-kif. source : xxxx. Écrits
1917 Barka, mon colonel, li toubib et un bourriquot c'est kif kif ! source : 1917. A Mesnil-les-Hurlus - Les Zouaves à l'assaut
1918 Madame, toi y a bon kif-kif cap'taine source : 1918. Le roman d'un Sénégalais
1917 Elles travaillent au fournil kif-kif des hommes et, comme de bien entendu, dans la même tenue de travail… source : 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915
1898 Le bon gigot à l'ail, pardi… Que c'est kifre-kifre, comme un baume qu'il infecterait les boulevards, et que ça me creuse l'estomac source : 1898. Bistrouille à l'armée du salut. Contes du Petit Pioupiou (4e série)
1898 J'm'en fous, après tout, vu que c'est sensiblement kifre-kifre… source : 1898. Bistrouille à l'armée du salut. Contes du Petit Pioupiou (4e série)

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

KIF-KIF, KIF, adj. inv. [Pour indiquer la similitude, l'identité] Pop. et fam., loc. C'est kif-kif ; c'est kif comme + subst. (plus rare). C'est pareil. Ces pauv' vieux qui ar' rgardent leur capharnion. Tu croirais une flopée d' mères zyeutant leurs p'tits. Coute-les. I's appellent leurs trucs. Tiens, çui-là, dès lors qu'i' dit : « Mon couteau! » C'est kif comme s'i' disait : « Léon, ou Charles... » (Barbusse, Feu, 1916, p. 196). Ce qu'on fait ici ou rien, c'est kif kif (Daniel-Rops, Mort, 1934, p. 388). Je vous aurais dit mon numéro de téléphone, ce serait kif-kif, parce que l'interrupteur est mis à perpétuité (Montherl., J. filles, 1936, p. 981). P. ell. du verbe, avec une valeur adv. Synon. de pareillement. L'autre ferme, un peu plus loin, noyée kif-kif (Barbusse, Feu, 1916, p. 115). Synon. de comme. Tout par un coup, soupirant kif-kif un phoque, l'un des deux culs-terreux s'exclama : − Quelle veine, si j'avais un pré aussi grand que la voûte céleste! (E. Pouget, Le Père Peinard, p. 60 ds Cellard-Rey 1980). Loc. pop. C'est kif-kif bourricot. Il s'agissait de savoir si certain piquet de roses à un corsage ferait mieux posé comme ceci ou posé comme cela : − C'est bonnet blanc, blanc bonnet disait l'une. − C'est kif-kif bourricot appuyait une autre (Loti, Désench., 1906, p. 26). P. ell. du verbe. Que ce soit le printemps rose Où tout dit : « J'aime! » à l'écho, Que ce soit l'hiver morose, Pour eux : kif-kif bourriko! (Pradels ds France1907). − [Avec une valeur subst.] Loc. pop. C'est du kif. Français ou Anglais, les lardons c'est tout du kif comme vermine (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 275). À la forme négative, rare. J'étais certain qu'avec une bonne, elle travaillerait cinquante fois plus... Elle y tenait énormément à sa condition féroce... Pour moi, c'était pas du kif... J'avais comme un ver dans la pomme. J'étais profiteur en rapport (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 363). Prononc. et Orth. : [kifkif]. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971 proposent d'écrire kifkif. Étymol. et Hist. 1867 kif-kif adj. (Delvau) ; kif-kif bourrico 1879 (Le Père Duchêne illustré, no 5, 15 nivôse an 88 [sic pour 87 = 1879], p. 2 : Pourquoi que les rois, ça ne serait pas kifkif bourrico?) ; 1914 c'est du kif (arg. milit. ds Esn.) ; 1916-17 (109e Inf. ds Esnault, Notes compl. Poilu, 1956). Empr. à l'ar. maghrébin kīf kīf « exactement comme, c'est la même chose » (littéralement : « comme comme »), redoublement de kīf (ar. class. kayfa) « comment? comme, ainsi que » (Dozy t. 2, p. 505b; FEW t. 19, p. 93). Fréq. abs. littér. : 13. (tlfi:kif-kif) /

  • Mot arabe (ROS)
  • Favorite expression with the critic F. Sarcey (MAR)
  • De l'arabe (CODI)
  • Arabe d'Algérie kif « comme », en emploi redoublé adverbial, intensif ; kif-kif bourricot : même sens : littéralt « pareil à l'âne », « formule libre, chère aux Algériens, qui passa en France pour le superlatif de toute ressemblance » (ESN) (GR)
  • De l'arabe (MERL1886-1888)
  • « from African troops » (Atkinson1916)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)
  • 1867, Delvau (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).