barda

barda ■ Havresac du troupier, fourniment ; chargement du soldat, fourniment complet du fantassin, paquetage, bagage, charge de cavalier ; ■ affaires, équipement, ensemble de choses transportées ; paquet, colis qu'on porte avec soi, équipement ; ■ paquetage du détenu arrivant ; ■ ensemble de choses hétéroclites ; □ préparer son paquetage
date 1848
fréquence 66
synonyme bagage, paquetage

barda

& (bardat) ; □ faire son barda

n.m.

■ Havresac du troupier, fourniment ; chargement du soldat, fourniment complet du fantassin, paquetage, bagage, charge de cavalier ; ■ affaires, équipement, ensemble de choses transportées ; paquet, colis qu'on porte avec soi, équipement ; ■ paquetage du détenu arrivant ; ■ ensemble de choses hétéroclites ; □ préparer son paquetage ALL : Gepäck, Tornister / ANG : soldiers' implements ; pack ; soldier's equipment ; kit

registre ancien : 7 registre moderne : 5

Usage : militaire, guerre

8601_remise_en_chambre_du_barda.jpg: 978x634, 108k (23 février 2019 à 00h31) 8601_tout_le_barda.jpg: 419x669, 120k (23 février 2019 à 00h31)

1957 on peut présumer que c'est arrivé quand les gars rentraient de ma taule avec tout mon barda. Je me propulse derrière la tire esquintée et sûr que c'est mes valoches que je vois dans le coffre arrière déglingué 1957?. Dix ans de frigo
1949 Rien l'amadouait, rien lui disait. Il demeurait tel quel, renfrogné, hargneux, acharné après ses cuirs, rien occupé que de son barda. 1949. Casse-pipe
1942 On transpirait sous la capote et le barda. 1942. Le bouquet
1918 et reçut avec orgueil la chéchia rouge, la vareuse et la large culotte de toile kaki composant l'uniforme, ainsi que le fusil, la baïonnette et le « barda » ou sac formant l'équipement du tirailleur 1918. Le roman d'un Sénégalais
1943 Le fantassin est moins sale qu'il ne paraît, moins petit que sa taille écrasée par le barda, moins humble qu'il ne le dit 1943. Ceux de l'infanterie -1939-1940
1922 Les chambrées de ceux qui ne dorment pas en cage ressemblent fort à des chambrées de caserne, ou plutôt à des salles de police, assez vastes. Le bat-flanc et la planche ) pain, avec le barda du forçat 1922. Le pot au noir
2003 J'arrive avec mon barda, troubler leur petite vie pépère 2003. Dans l'enfer des tournantes
1995 Ivy se chargea de matériel et partit dans la forêt. Elle avait dans son barda des objectifs macrophotographiques et des bagues de raccordement. 1995. La princesse du sang
1916 Debout, les amis ! Prenez vos équipements, vos sacs, tout votre barda ! Il y a un toit et du foin par là. 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914)
2000 Une 203 Peugeot, bourrée jusqu'au plafond d'un barda hétéroclite, s'immobilisa en couinant devant le portail. 2000. Le portail
1863 [pendant une marche pénible] –Bravo ! bravo ! petit, à la bonne heure, tu n'es pas une poule mouillée et le barda – sac d'ordonnance – ne te fait pas caponner. 1863. Les bohèmes du drapeau. Types de l'armée d'Afrique
2007 j'entreprends un inventaire à la Prévert du sac de Firmin. Il s'apparente plus à une malle d'apothicaire qu'à un barda de sportif. 2007. La gigue des cailleras

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

BARDA, subst. masc. A.− Fam. Équipement porté à dos par le soldat en campagne. Toucher, verser son barda (Lar. 20e) : 1. ... − Sac à terre ! J'en étais sûr ! C'est la revue des vivres de réserve, à présent. À genoux devant le barda débouclé, il faut tout démonter, tout défaire, tout sortir, pour retrouver la tablette de potage salé écrasée sous les chemises ou le cube de café qui s'émiette dans les chaussettes, et salit le linge. Dorgelès, Les Croix de bois, 1919, p. 68. − P. ext. Bagage, chargement : 2. Le matin, je m'étais dit en la voyant [Diane] une fois de plus inventorier son barda et en l'entendant tancer, gourmander, bousculer son garçon de cabine : « Qu'elle se débrouille! » Cendrars, L'Homme foudroyé,1945, p. 69. 3. Il me faut aussi renouveler le petit barda que j'ai abandonné à l'auberge. Je n'avais pas grand-chose mais ça me manque. Giono, Les Grands chemins,1951, p. 80. Rem. Le plur. est rare : ,,on remontait, descendait la côte (...) avec des bardas énormes`` (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 288). PRONONC. : [baʀda]. ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1848 berdâa « (en parlant d'un soldat d'Afrique) équipement du soldat porté sur son dos » (E. Daumas, Le Grand Désert, 41 dans Quem. : On disait [...] que chacun d'eux [des soldats] portait une lance au bout de son fusil et sur le dos un bât − berdâa); 1863 arg. milit. barda (A. Camus, Les Bohèmes du drapeau, p. 196); b) 1881 arg. des peintres d'apr. Esn.; 1883 id. (J. Richepin, Le Pavé, p. 364); c) 1883 fam. (Larch. Suppl., p. 11 : Barda. Bagages) Empr. à l'ar. barda'a « bât » rembourré pour un âne ou une mule, « couverture placée sur le dos de la bête » (Devic, Dict. étymol. des mots d'orig. orientale, s.v. barde; Lok., s.v. barda'a); usage répandu par les soldats fr. ayant servi en Afrique; v. aussi barde1. (tlfi:barda) /

C'est probablement de barda que vient le mot barder : la hauteur d'un sac de zouave est connue et égale à celle du soldat d'infanterie ; mais comme il a l'habitude de voyager il ne met rien dedans mais tout dessus comme ca le poids repose sur les épaules ; c'était quand même lourd et ça finissait par barder (ROS) / Terme algérien (cf. bardin) (SAIN-TRANCH) / Arabe maghrébin bardaea «bât» et « selle » (GR) / Mot importé par les soldats d'Afrique (Lambert1915) / Le mot barda désignait l'exercice que les hommes punis de prison faisaient avec le barda complet, d'où le verbe « ça barde ». Barda vient d'Algérie où il désigne la charge d'un homme, d'un mulet. À rapprocher de l'italien bardatura, harnachement. (Dech1918) / armée d'Afrique, avant la guerre (Dauzat1918) / Langue : Arabe 1848 berdâa (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).