Définition de : s'emballer

s'emballer (tableau rapide)
s'emballer S'emporter, se mettre vite en colère, s'enthousiasmer ; colère (être en) ; se lancer à corps perdu ; s'énerver, s'emporter, perdre contenance ; agir impulsivement ; s'éprendre ; ne pas être raisonnable, agir passionnément ; marcher fort ; enthousiasmer ; ≠ ne t'emporte pas, ne t'énerve pas
synonyme colère (être/mettre en), énerver, humeur (mauvaise), bouder, mécontent, enthousiaste
fréquence 083

s'emballer

& se laisser emballer ; s'emballer sur ; emballer ; ≠ t'emballe pas !

Définition

S'emporter, se mettre vite en colère, s'enthousiasmer ; colère (être en) ; se lancer à corps perdu ; s'énerver, s'emporter, perdre contenance ; agir impulsivement ; s'éprendre ; ne pas être raisonnable, agir passionnément ; marcher fort ; enthousiasmer ; ≠ ne t'emporte pas, ne t'énerve pas ANG : to lose one's temper

registre ancien : 4 registre moderne : 3

Synonyme : colère (être/mettre en), énerver, humeur (mauvaise), bouder, mécontent, enthousiaste

Citations
1914 Et qu'est-ce que t'as fait, la poule ?… Nib !… –T'emballe pas, fausse couche : c'est pas tes oignons, ça ! source : 1914. In memoriam, dans Racaille et parias
1899 Moi, voyez-vous, je ne tiens pas du tout au mariage, je ne m'emballe pas sur le conjungo ! Mais ce qui m'emballait, c'était la fortune du monsieur ! source : 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - Les industries de l'amour
1899 Heureusement ce magistrat était un homme de bon sens, qui ne se laissait pas emballer facilement source : 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - Les industries de l'amour
1968 L'un dans l'autre, à condition de ne pas m'emballer sur le cinéma et sur la gambille, je vivotais source : 1968. Le terminus des prétentieux
1955 vous savez, M'sieur Victor, ça ne s'emballe pas… Les clients sont déphosphatés ! source : 1955. Pas de pitié pour les caves
1956 un gros ponte s'est emballé sur mon oeuvre l'an dernier source : 1956. Le bourreau pleure
1915 réfléchissez un peu, au lieu de vous emballer… source : 1915. Les poilus de la 9e
1888 –Non ? fit Croquebol d'un ton tout à la fois interrogatif et méfiant. Le brigadier s'emballa : –quante j'te l'dis ! source : 1888. Le train de 8 h. 47

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).