lingre

lingre (tableau rapide)
lingre Couteau, couteau de poche, (coup de couteau) ; □ coup de couteau
synonyme couteau, poignard
fréquence 067

lingre

& lingres ; laingres ; ingre ; lingue ; linge ; luigre ; □ coup de lingré ; coup de lingue

n.m.

Définition

Couteau, couteau de poche, (coup de couteau) ; □ coup de couteau ALL : Messer / ANG : a knife / IT : coltello

registre ancien : 9 registre moderne : 8

Synonyme : couteau, poignard Morphologie : n/u, agglutination, r/u Famille : ling- (couteau)

Citations
1912 Puis la bande s'éclipse, laissant sur le carreau le malheureux à demi-mort, quand ils ne l'ont pas achevé en lui « plantant un lingue » entre les épaules ou en lui effondrant le crâne d'un coup de leur terrible os de mouton. source : 1912. Les plaies sociales. La Pègre / edit
1914 J'voulais pas… I' s'mettait derrière moi… son lingue ouvert… Si je m'arrêtais, j'sentais une piqûre dans les reins… source : 1914. Le numéro 23, dans Racaille et parias / edit
1925 et quand il a nagé sur l'herbe où qu'il pissait le sang […] je l'ai fini en y entrant mon lingue à grands coups dans le dos source : 1925. L'Equipe / edit
1890 il n'hésiterait pas à se servir, pour étendre du fromage sur son pain, du lingre à la virole encore rouge avec lequel il aurait suriné, la veille, un pante au coin d'une borne source : 1890. Biribi / edit
1821 Il faut toujours avoir en valade un lingre de taille. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest / edit
1821 Il est gerbé à 12 longes pour deux coups de lingré à une Gothon. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest / edit
1880 J'm'amène devant un pantriot, quoi ! j'lui dis : Donne-moi ton bobino (montre), ton poignon (argent). S'il a les foies blancs, j'dégringole (vole) jusqu'à son alpéguc (paletot). S'il fait l'craneur, j'le r'froidis avec mon lingue (couteau). source : 1880. Souvenirs de prison et de bagne / edit
1911 T'es là, tu poses ta chique, et tu fais le mort !… Un qui aurait reçu un coup de lingue dans la lanterne remuerait du bidon, au moins ! source : 1911. Le journal à Nénesse / edit
1956 Et d'approcher son lingue de ma gargante. La pointe se pose délicatement sous mon menton. source : 1956. Fais gaffe à tes os / edit

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Quelques auteurs disent lingue : c'est une erreur car lingre est une corruption de la ville de Langres renommée pour ses couteaux (VIR)
  • Couteau (et non épée ou sabre) (FP)
  • de l'argot des malfaiteurs, passé dans la LP ; à l'origine couteau de Langres (Dauzat1918)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 65921 Ce n'était pas la bataille serrée, où les troupes s'entremêlent. Ce devait être un immense combat avec des régiments étalés sur plusieurs kilomètres, en face d'un ennemi
  • 117636 Plus me plaît du boulmich' l'atmosphère fébrile, / Que du val ancenien l'existence tranquille
  • 117635 Puis l'matin quand sonne le réveil / Plus moyen d'ouvrir les calots / Ça n'les priv' pas d'saluer l'soleil / En brandissant leur zifolo.
  • 117634 N'y a qu'les draps qu'auraient l'droit d'se plaindre / À pein' les a-t-on distribués, / C'est p't'êtr' l'effet d'la canicule, / Y-a pas, faut qu'ils les matricul'nt / En
  • 117633 Surtout quand l'soupir des foirons / Vient mêler sa brusque harmonie / Au grogn'ment des respirations / Et à la chass' des dégueulis.

251 lingre 9163 lessiver 3212 lerche 3198 lardon 238 lance

Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :