¶ lingre

lingre & lingres ; laingres ; ingre ; lingue ; linge ; luigre ; □ coup de lingré ; coup de lingue n.m.

Définition de lingre

Couteau, couteau de poche, (coup de couteau) ; □ coup de couteau

ALL : Messer / ANG : a knife / IT : coltello
fréquence : 069 registre ancien : 9 registre moderne : 8

synonyme de lingre : couteau, poignard
morphologie : n/u, agglutination, r/u
famille : ling- (couteau)

Chronologie (aide)

1596 1612 16xx 1726 1741 1799 17xx 1800 1800 1821 1827 1827 1829 1829 1829 1833 1835 1835 1836 1836 1840 1844 1844 1846 1847 1849 1870 1877 1880 1884 1885 1885 1889 1890 1894 1897 1897 1899 1900 1901 1901 1901 1903 1905 1907 1911 1912 1914 1915 1915 1915 1915 1916 1917 1917 1918 1918 1918 1920 1921 1925 1933 1935 1951 1956 1960 1960 1981 xxxx

Citations (aide)

  • 1912 Puis la bande s'éclipse, laissant sur le carreau le malheureux à demi-mort, quand ils ne l'ont pas achevé en lui « plantant un lingue » entre les épaules ou en lui effondrant le crâne d'un coup de leur terrible os de mouton. source : 1912. Les plaies sociales. La Pègre
  • 1914 J'voulais pas… I' s'mettait derrière moi… son lingue ouvert… Si je m'arrêtais, j'sentais une piqûre dans les reins… source : 1914. Le numéro 23, dans Racaille et parias
  • 1925 et quand il a nagé sur l'herbe où qu'il pissait le sang […] je l'ai fini en y entrant mon lingue à grands coups dans le dos source : 1925. L'Equipe
  • 1890 il n'hésiterait pas à se servir, pour étendre du fromage sur son pain, du lingre à la virole encore rouge avec lequel il aurait suriné, la veille, un pante au coin d'une borne source : 1890. Biribi
  • 1821 Il faut toujours avoir en valade un lingre de taille. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
  • 1821 Il est gerbé à 12 longes pour deux coups de lingré à une Gothon. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
  • 1880 J'm'amène devant un pantriot, quoi ! j'lui dis : Donne-moi ton bobino (montre), ton poignon (argent). S'il a les foies blancs, j'dégringole (vole) jusqu'à son alpéguc (paletot). S'il fait l'craneur, j'le r'froidis avec mon lingue (couteau). source : 1880. Souvenirs de prison et de bagne
  • 1911 T'es là, tu poses ta chique, et tu fais le mort !… Un qui aurait reçu un coup de lingue dans la lanterne remuerait du bidon, au moins ! source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1956 Et d'approcher son lingue de ma gargante. La pointe se pose délicatement sous mon menton. source : 1956. Fais gaffe à tes os

<9 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Quelques auteurs disent lingue : c'est une erreur car lingre est une corruption de la ville de Langres renommée pour ses couteaux (VIR)
  • Couteau (et non épée ou sabre). (FP)
  • De l'argot des malfaiteurs, passé dans la LP ; à l'origine couteau de Langres. (Dauzat1918)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre. (Dauzat1918voc)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.